Chicago
Bienvenue sur Chicago.



Inscrivez-vous ou connectez vous et rejoignez notre communauté. De nombreux PV's sont disponibles.

Entrez dans notre monde, entre Vampires et Humains, au coeur de l'une de l'une des plus importes ville des USA.

MERCI DE FAVORISER LES PERSONNAGES MASCULINS.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM. Merci à tous et à toutes pour les moments partagés.

Partagez|

Au plus près de toi [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Madison Delmonte

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 26/09/2010
Age : 30

MessageSujet: Au plus près de toi [libre] Mar 30 Nov - 17:53

Et bien me voilà, moi Madison Delmonte, jeune femme ayant été forcée par le destin de revenir à mes racines, dans les rues de la ville qui nous a vu naitre ma grande soeur Amanda et moi.
Amanda...c'est justement à cause d'elle ou grâce à elle que je me trouve à nouveau aujourd'hui à Chicago, cette ville que j'ai fuis un temps pour vivre ma vie et découvrir le monde alors que celle qui a toujours été presque mon double avait quant à elle décidé de s'épanouir au sein de cette ville qui semble vouloir à nouveau nous réunir.
Être à nouveau réunies elle et moi...beau rêve, charmante utopie qui ne semble pour le moment pas vouloir cesser d'occuper mon esprit quelque peu tourmenté. Mais une telle réaction, de telles pensées, un tel désir, n'est il pas tout à fait normal étant donné les circonstances. Ne suis je pas une jeune femme endeuillée dont le désir de revoir sa grande sœur disparue est tout à fait normal?

Toutefois n'ayez crainte je ne compte pas me plaindre sans arrêt ou me recroqueviller sur moi même en acceptant les choses comme elles sont et en les laissant me bouffer. Penser que je serai capable d'agir ainsi serait bien mal me connaître. En effet, je suis une jeune femme on ne peut plus rebelle et je dois l'avouer, quelquepeu révoltée ces temps ci, une femme qui fera tout pour venger sa sœur quoi qu'il puisse arriver.
Oh je suis certaine que ma grande sœur chérie n'aurait pas souhaiter que je me mette en danger pour elle mais pour une fois je n'ai pas la moindre envie d'écouter ce qu'elle aurait pu vouloir me dire si elle n'était pas morte, de faire ce qu'elle aurait voulu que je fasse.
Après tout si elle désirait contrôler ma vie elle n'aurait pas du mourir, de toute façon elle n'en avait pas le droit, du moins c'est ainsi que je vois les choses en cet instant même si je sais bien qu'un tel discours, de telles pensées ne sont pas celles que je devrai avoir.

Ainsi j'ai pris la décision de tout faire pour mener à bien la quête que je me suis fixée en rentrant à Chicago, le plus rapidement possible et c'est ainsi qu'en ce début de soirée, alors qu'une nouvelle nuit vient tout juste de naitre, j'ai pris la décision de me rendre au Grant Park, lieu où je n'ai jamais passer beaucoup de temps avant de quitter Chicago mais où je ne peut que me sentir plus proche de ma sœur aujourd'hui.
Oui je suis certainement folle de venir ici de nuit alors que ma sœur est morte en ces lieux, ou du moins qu'elle a été blessée mortellement ici même. Et oui, vous aurez probablement raison mais je me fiche pas mal de passer pour une folle, après tout quel meilleur moyen de comprendre les choses et d'être en osmose avec Amanda que de me retrouver ici dans des conditions les plus similaires possibles que celles dans lesquelles elle a trouvé la mort.

Je me contente donc pour le moment de marcher sans but au sein de ce parc que je ne prends même pas le temps d'apprécier jusqu'à ce que je décide finalement de m'arrêter quelques instants sur un banc, levant les yeux vers ce ciel plein d'étoile sous lequel je me trouve, tout en reprenant la parole dans un murmure quelque peu mélancolique et étranglé.

-Qu'est ce que tu peut bien avoir fait pour attiser tant de haine Amanda. Tu n'es pas mieux que moi, tu as été bien incapable de rester suffisamment calme et discrète pour ne pas m'abandonner...

Mes yeux ne quittent pas le ciel alors qu'une de mes mains est remontée jusqu'à mon cou afin de venir toucher le collier que j'ai pris chez Amanda lorsque je m'y suis rendue à mon arrivée en ville, un collier qui lui appartenait et qui, au jour d'aujourd'hui semble être un véritable tallisman pour moi, du moins pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Beauregard
Ecrivain
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 32

MessageSujet: Re: Au plus près de toi [libre] Mer 1 Déc - 13:52

Il faisait froid et Philippe était seul depuis trop longtemps. Depuis six mois qu'il était arrivé dans cette ville, il n'avait rencontré personne. A croire que plus les villes étaient grandes, plus elles étaient désertiques. L'ancien aristocrate français avait vécu dans un petit village anglais et n'avait cessé d'y faire des rencontres, toutes plus surprenantes ou attachantes les unes que les autres. Il déposa son livre et éteignit la lumière, puis il s'habilla pour sortir, d'un ensemble veste-pantalon sombre, sur une chemise immaculée à demi-ouverte que venait cacher un foulard de pure soie d'un vert moiré surprenant. Des chaussures de ville en cuir noir, ses cheveux blonds et bouclés reposant librement sur ses épaules, les mains enfoncées dans les poches de son trois quart, il parcourut les rues de la mégalopole, seul. Ses pas le portèrent jusqu'aux grilles d'un parc admirablement tenu, aux bancs accueillants et aux réverbères donnant des halos de lumière jaune qui semblaient vouloir réchauffer l'atmosphère. Il s'assit sagement sur l'un des bancs, tout près d'une roseraie où les dernières fleurs faisaient d'héroïques tentatives pour tenir tête à l'hiver qui s'annonçait. C'est ainsi que le Français vit passer des joggeurs, des promeneurs de chiens, des amoureux transis, des salariés harassés par leur journée de travail et qui se hâtaient vers leur petit chez-soi. Bientôt, son regard fut attirer par une jeune femme qui elle, visiblement, allait sans but, ne joggait pas et n'avait pas de chien. Elle semblait triste et solitaire, comme revenu sur un lieu maudit. Philippe l'observa à la dérobée, comme s'il suivait la course des futurs marathoniens, ou s'intéressait aux chiens qui défilaient devant lui. Alors qu'elle n'était plus très loin de lui, la voyant si songeuse, il se demanda comment l'aborder, puis, ne trouvant pas, finalement, opta pour la simplicité, quitte à passer pour un indélicat :
- Bonsoir, mademoiselle...
dit-il sans se lever, ses gants noirs protégeant ses mains du froid.
- Ces derniers soirs avant la neige permettent encore de voir les dernières roses....
il les désigna d'un geste vague. Il ne voulait pas l'effrayer, ni passer pour un pervers. Pour cela, il se présenta :
- Oh... mais je suis si maladroit... Je m'appelle Philippe de Beauregard.
Il se leva pour aller à sa rencontre et...
- J'espère ne pas vous importuner de ma présence...
Il était si seul. Il voulait juste parler à quelqu'un. Et cette jeune femme avait l'air aussi solitaire que lui. Il entendait distinctement son coeur, et même le battement du sang dans les veines, distinguait aussi la chaleur tiède d'un corps jeune encore...
Revenir en haut Aller en bas
Madison Delmonte

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 26/09/2010
Age : 30

MessageSujet: Re: Au plus près de toi [libre] Jeu 16 Déc - 17:13

Humains ou vampires? Je suis en cet instant bien incapable de mettre un nom ou plutôt devrai je dire une race sur les responsables de la mort de ma sœur, ne sachant finalement que bien trop peu de choses sur ce qu'à pu être la vie de ma sœur chérie en compagnie des uns et des autres durant les semaines qui ont précédés sa mort. Et cette question je n'y prête d'ailleurs pour le moment pas véritablement attention ou du moins probablement pas assez par rapport à ce que j'aurai du faire. Mais ne dit on pas qu'en période de deuil il faut agir tel qu'on le sent et de la façon dont on pense que les choses iront le mieux.
Ainsi en cette nuit il n'est pour moi pas encore temps de chercher qui est vraiment le responsable de la mort de ma sœur, responsable que les autorités elles même ne semblent d'ailleurs pas avoir été en mesure de retrouvé. Non, en cette nuit il est tout simplement tant pour moi de me recueillir, de communier d'une certaine façon avec Amanda et ce sans avoir à me rendre dans un cimetière, ces lieux que j'ai toujours trouvé bien trop lugubres et glauques et ce quand bien même je vais certainement à ce jour devoir m'y rendre bien plus souvent que je n'ai pu le faire par le passé.

Ainsi en cet instant plus rien ne semble avoir d'existence autour de moi, tout semble n'être qu'Amanda et pour la première fois depuis que j'ai appris la mort de celle qui fut et qui sera à jamais et dans l'éternité ma grande sœur, notre lien si particulier semble vivre à nouveau. De ce fait il semble presque normal que je n'ai pas été en mesure de comprendre immédiatement que je ne suis à présent plus seule au sein de ce parc, plus seule du tout et, qu'outre les joggeurs qui se dépensent autour de moi un homme va venir troubler ma si précieuse solitude.
C'est donc dans un sursaut que j'accueilli les premiers mots de l'inconnu semblant avoir décidé de faire partie de ma vie à sa façon pour un petit moment durant cette soirée bien spéciale pour moi.
Est il humain ou vampire? Je ne peux être certaine de la réponse exacte que je devrai donner à une telle question mais il semblerait qu'il soit plus judicieux pour moi d'opter pour la seconde option ne serait ce que pour prendre mes précaution en agissant comme il convient de le faire face à un vampire.

Toutefois et quelque puisse être sa nature, l'inconnu qui vient de venir troubler mon précieux petit moment de solitude et de silence, celui ci ne semble, du moins pour le moment, pas être bien méchant et c'est ainsi que je l'écoute sans être trop sur mes gardes, sachant que je pourrai probablement faire face si un changement ne serait ce qu'un minimum brutal venait à intervenir.
J'agis donc en cet instant comme si je ne me trouvai face à un humain tout à fait inoffensif comme je le suis moi même, enfin...même si je ne suis pas vraiment certaine d'être la plus inoffensive qui soit.
Les paroles de l'inconnu, qui n'en sera d'ailleurs bientôt plus un puisqu'il s'apprête à se présenter à moi, me paraissent bien étranges à mesure que je les écoute et ce probablement parce que je suis pour le moment bien trop encrée dans mon deuil et trop peu encline à me laisser aller ou à laisser quelqu'un me changer les idées de quelques façons que se soit.

Pourtant je suis certaine qu'il va me falloir me décoincer, me laisser aller ne serait ce qu'un minimum et c'est donc presque naturellement et en ne me forçant qu'un minimum que je vint répondre à la dernière question du vampire répondant au nom de Philippe de Beauregard comme il vient si bien de me l'apprendre, lorsque celui ci se rapprocha encore d'avantage de moi.

-Madison Delmonte, enchantée cher monsieur de Beauregard.


Tout en disant ces quelques mots en toute politesse je me suis enfin décidée à tendre la main vers mon compagnon du moment histoire de pousser la politesse un peu plus loin mais aussi, bien entendu, pour en savoir un peu plus sur la nature de celui qui vient de m'aborder. Et oui, pas si folle que ça la guèpe...
Bien entendu je sais bien qu'il me faut aller encore plus loin dans ce début de conversation que nous venons d'entamer et c'est donc ainsi que je décide de m'ouvrir un peu plus tout en rassurant quelque peu mon compagnon du moment et ce même si je ne suis pas vraiment certaine qu'il en ai besoin.

-Et pour ce qui est de m'importuner, ne vous en faites pas, je crois au contraire que j'ai besoin de ne pas être tout à fait seule. Après tout la solitude nous fait bien souvent faire plus de bêtises qu'autre choses. Ainsi ne vous en faites pas si vous voulez me tenir compagnie ça sera avec plaisir.


Quoi? Oui j'ai été peut être un peu trop loin ou du moins un peu plus loin que je n'avais moi même penser aller. Mais après tout n'est ce pas ainsi qu'il faut agir et ce plus encore si je veux commencer dès maintenant à mener ma petite enquête par rapport à la mort de ma sœur chérie.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au plus près de toi [libre]

Revenir en haut Aller en bas

Au plus près de toi [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chicago :: Chicago City :: 
Downtown Chicago
 :: Le "Grant Park"
-