Chicago
Bienvenue sur Chicago.



Inscrivez-vous ou connectez vous et rejoignez notre communauté. De nombreux PV's sont disponibles.

Entrez dans notre monde, entre Vampires et Humains, au coeur de l'une de l'une des plus importes ville des USA.

MERCI DE FAVORISER LES PERSONNAGES MASCULINS.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM. Merci à tous et à toutes pour les moments partagés.

Partagez|

Rencontre avec son éternel. [PV Samaël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lina Logan
Etudiante
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 30

Votre Personnage
Age du personnage: 21

MessageSujet: Rencontre avec son éternel. [PV Samaël] Dim 19 Sep - 23:29

*La nuit était splendide. Le ciel était très dégagé et laissait voir la voix lactée et toutes ses étoiles, qui recouvrait la ville et ses lumières d'un magnifique manteau de nuit. Il était tard mais j'avais dû me rendre dans le Downtown Chicago pour passer prendre les affaires de ma cousine, Marine, au pressing. Comme si elle ne pouvait pas y aller elle-même... Mais moi, encore une fois trop gentille, avait proposé d'y aller car ma cousine avait fait un caca nerveux à sa mère pour avoir ce vêtement là et pas un autre pour son rendez-vous du lendemain. Ma tante devant travailler et Marine préférant sortir plutôt que d'aller crapahuter en ville pour aller chercher SES affaires, je m'étais donc portée volontaire.
Le vêtement posé par dessus mon épaule tandis que je marchais en tenant le cintre, je regardais les lumières de la ville de Chicago. Je n'étais encore jamais venue dans ce quartier, mais je le trouva vraiment très attrayant. Il y avait énormément de commerçants, allant du plus petit au plus reconnu. Je passa également non loin de l'opéra, que je qualifia juste de somptueux et me dis que j'aimerais bien y aller un jour. Mais allez trouvez des jeunes de nos jours qui vont à l'opéra... Tant pis. Au pire j'irai toute seule si je devais en avoir l'occasion.
Je décdai de prendre un autre chemin que celui par lequel j'étais passée à l'allé afin d'atteindre plus vite le métro. Mais manque de chance, étant très peu familère avec ce côté de Chicago,je me perdis.*


"Allons bon... Où est-ce que je suis...?"

*Je regardai autour de moi afin d'essayer de me repérer, mais vraiment je ne voyais absolument pas où j'étais ni comment je pouvais rejoindre rejoindre la bouche de métro... Par chance, j'aperçus un groupe de 3 mecs qui discutaient assis sur les marches de l'escalier d'un batiment. Je m'avança donc vers eux pour leur demander mon chemin.*

- Excusez moi... Tous les trois relevèrent la tête et me regardèrent. Ils ne devaient pas être bien plus âgés que moi. Savez-vous par où je dois aller pour trouver la bouche de métro la plus proche ? L'un d'eux se leva et vint vers moi. Je ne connais pas bien ce quartier de la ville.
- Facile ma belle. Tu vas jusque là-bas, dit-il en pointant son doigt dans une direction, puis tu tournes à droite et tu prends la cinquième... non sixième à gauche. Ensuite première à droite et tu y es. Tu ne pourras pas le manquer.
- Merci beaucoup, lui souris-je.

*Je voulus, mais le blond, celui qui venait de m'indiquer la route, me barra le passage. Je relevai des yeux interrogateurs vers lui. Quoi qu'est-ce qu'il voulait ? Je lui avais dit merci pourtant. Les deux autres se levèrent et vinrent m'entourer à leur tour. J'eus soudain un mauvais pressentiment... J'essayai de passer à nouveau, mais encore une fois, le blond se mit en travers de mon chemin.*


- Qu'est-ce que vous faites?
- Tu ne m'as pas remercié princesse.

*Avait-il bu ou quoi ? Je venais tout juste de le faire. J'avais même dis "merci beaucoup" ! Il était sourd ? Je regarda tour à tour ces trois mecs. Ceux qui ne parlaient pas avaient un sourire en coin qui ne me disais vraiment rien de bon... Mais je décidai de relever le menton pour ne pas leur montrer que je commençais sincèrement à me sentir mal à l'aise. Arborant mon plus beau sourire, je décidai de jouer les innocentes et de répéter. Peut-être n'avait-il pas entendu après tout...*

- Je vous remercie beaucoup.
- Je ne parle pas de ce genre là, dit-il en m'effleurant la joue de ses doigts.

*Encore une fois, passage bloqué. A pein m'eut-il touché que je me dégageai. Cette fois je le sentait vraiment mal... Mais qu'est-ce qu'ils voulaient à la fin?! A la phrase de leur ami, les deux autres se mirent à rire d'un ton graveleux qui me donna des frissons dans le dos. Retirant le vêtement de mon épaule, je le pliai en appui sur mon avant-bras droit et repris la parole, légèrement agacée. Très franchement ils se croyaient drôles ? Parce que moi ça ne me faisait vraiment pas rire du tout!*

- J'aimerais passer si ça ne vous dérange pas trop.
- Mais passe mon ange je t'en prie, dit-il en s'écartant avec un sourire peu rassurant.

*Un peu hésitante mais trop contente de pouvoir partir, je ne me fis pas prier. Mon interlocuteur ne se priva cependant pas de me caresser les fesses lorsque je passa près de lui. Je me retourna le regard noir et l'en fusilla, me retenant de ne pas le gifler sur place et effacer de son visage ce satané sourire. Mais je préféra ne rien dire et partir le plus vite possible. Rester ici me rendait vraiment nerveuse et je détestais vraiment la tournure que commençaient à prendre les choses...
Je partis donc dans la direction que ce sale type m'avai indiquée. Mais mon soulagement ne fut que de courte durée, car les bruits de pas que j'entendis derrière moi me remirent immédiatement en alerte. Je fis mine d'arranger mes longs cheveux pour regarder discrètement derrière moi et me mis à paniquer. Mon dieur ils me suivaient ! Mais que me voulaient-ils à la fin ! Je n'avais pas vraiment envie de m'arrêter le leur demander. J'accelara donc le pas, mais eux aussi et je ne parvins pas à les semer.*


"Au secours..." priai-je interieurement.

*Où pouvais-je bien aller pour les perdre...? Je ne connaissais vraiment rien de ce quartier contrairement à eux apparemment... Ils se rapprochaient. Si je me mettais à crourir, je serais fichue, car ils me prendraient en course et me rattraperaient facilement... Je pressai tout de même encore l'allure et les entendis faire des remarques graveleuses sur mon physique et rire bêtement. Quelle bande de porcs. La peur commençait à me tenailler le ventre et tout en retenant mes larmes comme je le pouvais, me retins de ne pas hurler à l'aide.*

"Aidez-moi..." suppliais-je encore tout en cherchant discrètement du regard un endroit où me cacher ou quelqu'un qui passerait par là.

*Mais évidemment, il n'y avait personne dans les rues... Je vis alors le panneau indiquant la direction du Grant Park. Oui là-dedans je pourrais probablement les perdre sans problème. C'était immense et plein de recoins. Quelle chance j'avais eu de tomber pratiquement devant l'entrée.*


"Le Parc...", décidais-je alors en cme mettant à courir après avoir passé le coin de rue et me retrouvant donc hors de porté de vue de mes trois poursuivants.
Revenir en haut Aller en bas
Samaël Winshester

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 32

Votre Personnage
Age du personnage: 439

MessageSujet: Re: Rencontre avec son éternel. [PV Samaël] Mar 21 Sep - 8:00

*Ce soir là, je regarde les étoiles et la ville du haut de l’immeuble où je vis. L'un des plus grands de Chicago. De là, la vue est vraiment imprenable. De plus, ici c'est calme. Je peux me relâcher et laisser mon pouvoir presque libre sans trop avoir à me contrôler. Pratiquement aucune pensée ne peut monter jusque là. Je suis bien trop haut. Ou il faudrait pour cela que j'affine mon pouvoir. Les seules personnes que je peux entendre en ce moment, sont celles de l’immeuble sur lequel je suis perché. Je ferme donc mon esprit au leur pour être tranquille.
Je regarde les étoiles illuminer la ville. Ou la ville illuminer les étoiles à vous de choisir. J'ai encore une fois hésité à en finir ce soir... A sortit plus tôt de chez moi, monter sur le toit et me laisser mourir avec le soleil de cette journée qui s'était achevée. Qu'y a-t-il d'intéressant à vivre de toute façon ? Cela fait plus de 400 ans que je me pose cette question. Je me suis imposé cette vie de souffrance pour me faire pardonner de ce que j'ai fais à Rose. Mais ma dette n'est-elle pas payée maintenant...? Plus rien ne parvient à capter mon attention. Je m'ennuie. Rien ne m'intéresse ou n'éveille mon intérêt. Je veux juste disparaître et trouver la paix.
Bien sûr il y a d'autres moyens pour moi de mourir que le soleil. Mais je voudrai revoir la lumière une dernière fois avant que mes yeux ne se ferment pour toujours et que je ne dise adieu à la "vie". Le rêve de tout vampire.... Tant pis. Se sera pour une prochaine fois. Il y aura d'autres crépuscule et d'autres aurores.
La ville est vraiment particulièrement magnifique ce soir. Allongé et nonchalamment appuyé sur mes coudes, je la contemple et l'embrasse du regard. Les lumières de Chicago se confondent avec les étoiles du ciel si clair. C'est beau, tranquille...*


"Au secours..."

*Je me redresse aussitôt en entendant cette voix dans ma tête, ne comprenant pas ce qui se passe. Etrange... J'ai pourtant fermé mon esprit à tout ce qui m'entoure... Mais cette voix féminine parvient à percer mes défenses. Elle parvient à s'introduire en moi. M'asseyant, les pieds dans le vide, je scrute la rue qui doit bien se trouver pourtant à au moins 30 étages plus bas...
J'aiguise mes sens et aussitôt mon esprit est pénétré par le monde extérieur et la nuée de pensées de la population de Chicago. Jusque là, rien d'anormal. Je bloque à nouveau mon esprit et attends.

"Aidez-moi..."

Cette fois je fronce les sourcils. Mais qu'est-ce qui se passe bon sang ? Je ne comprends vraiment pas. Comment se fait-il que j'entende les pensées de cette fille même lorsque je me ferme à tout ce qui m'entoure ? Ca ne m'est jamais arrivé avant. Lorsque je laisse mon pouvoir libre, j'entends tout. Lorsque je le bloque, je n'entends rien. Lorsque je le contrôle, j'entends seulement ce qui m'intéresse, ça a toujours été ainsi. Alors pourquoi...?
Intrigué pour de bon, je me lève et regarde à nouveau une dernière fois dans le vide. Enfin quelque chose qui vient briser la monotonie de ma vie. Je descends de l'immeuble... à ma façon et me mets à la recherche de cette voix. Voix qui me plait d'ailleurs. Elle est douce et mélodieuse. Si il n'y avait pas cette note de frayeur dedans... Il faut que je sache. Qui est cette fille? Comment fait-elle pour entrer dans mon esprit malgré ma barrière mentale ? Elle doit probablement être un vampire très puissant et bien plus âgée que moi. Je dois en avoir le coeur net.
J'haire dans la rue, à l'affût de quelque chose qui pourrait me renseigner quand à la direction à prendre. Je ne sais pas trop ce que je fais, mais j'essaie. Je me concentre pour essayer de l'entendre. Je n'ai jamais fait ça avant. Je ne sais même pas si c'est une chose que je peux faire... Lire l'esprit de quelqu'un que je ne vois pas et n'ai même jamais vu. Apparemment pas car je ne capte rien... Donc seul elle peut entrer en moi et à une distance si éloignée ?*


- Où es-tu...?

*Je la cherche. Sa voix ne cesse de tourner dans ma tête. Elle avait appelé à l'aide et j'avais sentit qu'elle était vraiment paniquée. Juste au cas où, je laissai mon pouvoir s'étendre à son maximum et me concentrait pour la reconnaître lorsque je l'entendrai. Mais rien d'autre que les pensées bruyantes de Chicago... De peur d'exploser, je bloque tout et fait demi-tour. A quoi bon de toute façon...*

- Je suis ridicule... soupirai-je en passant une main dans mes cheveux. - Je ne la trouverai jamais.
"Le parc !"

*Je me retourne et me surprends même à sourire légèrement. Le parc donc. Grâce à mes facultés de vampire, j'y suis en à peine quelques secondes. A cette heure-ci, Grant Park est pratiquement désert. Pénétrant à l'intérieur, je me mets à guetter. Histoire d'être plus à l’affût, je monte d'un bon avec une agilité presque féline sur un immense saule pleureur et j’attends.
C'est alors que je la vois. Une fille. Je sais que je dois me focaliser sur ce que je suis venu faire ici mais je ne parviens pas à détacher mon regard d'elle. Elle court. Elle semble apeurée. Je suis intrigué et la regarde à travers les feuillages. Elle s'arrête hors d'haleine à une centaine de mètres de moi et regarde inquiète derrière elle. Que peut-elle bien fuir ainsi...? J’en eus la réponse très vite…*


- Reviens chérie ! Tu pensais pas nous laisser quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Lina Logan
Etudiante
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 30

Votre Personnage
Age du personnage: 21

MessageSujet: Re: Rencontre avec son éternel. [PV Samaël] Mar 21 Sep - 18:43

*Je pénètrai dans le parc en courant aussi vite que je le pouvai. Pourquoi fallait-il toujours que je me retrouve dans le pétrin...? Mes jambes n'en pouvaient plus et moi non plus. Essoufflée, je m'arrêtai donc, persuadée de les avoir semés et regardai derrière moi pour m'en assurée. Ouf ils n'étaient plus là... J'en fus soulagée et jettai un oeil à ma montre. Il était vraiment tard... Bien sûr personne ne s'inquièterait pour moi à la maison, mais Marine piquerait très certainement une crise à cause du fait de ne pas lui avoir rapporté ses vêtements plus vite... Ma tante l'appuierait bien entendu... Mais tant pis. Je comptais bien rester ici encore quelques minutes pour reprendre mon souffle et surtout me remettre de mes émotions.*

"- Reviens chérie ! Tu pensais pas nous laisser quand même !"

*Je sursauta et me retourna. Non ce n'était pas possible ! Je regarda autour de moi. Bien sûr, Grant Park était désert... Le contraire aurait été trop simple... Comme ils s'avançaient vers moi, je les regardai faire, le menton relevé, ne voyant vraiment pas ce que je pouvais faire d'autre. Si je courais, ils me rattraperaient. Je ne pouvais donc que rester là à essayer de leur montrer que je n'avais pas peur. Je dis bien essayer.
Les trois hommes m'entourèrent et me tournèrent autour tels des vautours. Je les regarda tour à tour tandis que l'un d'eux en passant derrière moi jouait avec une de mes boucles. Je me retourna et lui écarta sa main du revers de la mienne, sans grand ménagement.*


- Qu'est-ce que vous voulez ? Fichez moi la paix. Je n'ai rien.
- Oh mais au contraire ma belle, susurra le blond d'une façon que me fit froid dans le dos avant de se pencher à mon oreille. Tu as tout ce qu'il faut.

*Je lui lançai un regard glacial tout en m'écartant. J'ignorais comment les choses allaient tourner et j'avouai ne pas avoir grande envie de le découvrir... Tout ce que je voulais à l'heure actuelle, c'était d'être partout sauf ici. Je suis peut-être vierge mais pas totalement stupide et commençai à voir dans leur yeux ce qu'ils voulaient vraiment. La panique s'empara de moi mais je la cachai. Ca aurait été leur faire trop plaisir.
Ils cessèrent enfin de tourner autour de moi et le blond s'approcha, un sourire mauvais dessiné sur ses lèvres. Je respira profondément, essayant de calmer les battements de mon coeur. Puis il attrapa mon bras pour m'attirer à lui. Je ne perdis pas une seconde. Ma main partit et la gifle singla. Fort. Très fort. J'en sentai encore les picotement dans ma main que je serai après m'être retrouvée libre. Les deux autres rejoignèrent leur ami qui se tenait la joue et me regardait avec stupéfaction.*


- Tu m'as frappé ?!
- Tu l'as cherché, répondis-je en sortant ma bombe de poivre de mon blouson.

*Oui je sais c'était ridicule, mais c'est tout ce dont je disposais pour me défendre... Et étant donné la situation, toute aide était bonne à prendre. En voyant l'objet dans ma main, les trois agresseurs se mirent à rire. Moi je ne riais pas du tout. Je tremblais car ils s'avançaient vers moi.
Avant que je n'ai le temps de dire ouf, ils me sautèrent dessus. L'un me tordit le poignet pour que je lâche ma bombe, tandis que les deux autres me plaquèrent au sol. Celui qui venait de me faire lâcher prise vint rejoindre son ami pour me maintenir par terre, tandis que le blond vint s'asseoir à califourchon sur moi.
Là, j'avais vraiment peur. J'étais tétanisée, terrorisée. Je ne voulais pas pleurer. Je ne le devais pas. Mais je me voyais déjà violée et laissée dans une ruelle comme on l'entend parfois à la télévision.*


- Tu vas regretter de m'avoir frappé.
- Si vous me touchez c'est vous qui allez le regrettez ! parvins-je à dire à travers les larmes que je retiens bravement.

"Tu parles qu'est-ce que je peux faire ? Ils sont 3 et moi seule... me dis-je. Au secours !!"
Revenir en haut Aller en bas
Samaël Winshester

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 32

Votre Personnage
Age du personnage: 439

MessageSujet: Re: Rencontre avec son éternel. [PV Samaël] Mer 22 Sep - 4:46

*Je vois ces trois garçons s'approcher et cette fille qui les regarde, paniquée. Elle essaie apparemment de le cacher, mais j'ai vécu assez longtemps à regarder les humains pour parvenir à les déchiffrer sans utiliser mon pouvoir. Elle produit quelque chose en moi. Une chose que je ne peux décrire. Je ne peux détacher mon regard d'elle. Elle est belle. Innocemment belle. Même de là où je suis je peux le voir.
J'observe et vois ces trois types l'entourer et tourner autour d'elle comme pour l'étudier. Est-ce un nouveau jeu auquel les jeunes humains s'adonnent maintenant ? On voit de ces choses après tout de nos jours... En tout cas si s'en est un, il n'a pas l'air de tellement plaire à la demoiselle, qui d'une soufflante écarte la main qui était venu caresser une mèche de ses longs cheveux.*


"- Qu'est-ce que vous voulez ? Fichez moi la paix. Je n'ai rien."
"- Oh mais au contraire ma belle. Tu as tout ce qu'il faut."


*Lorsque j'entends ça, je me penche. A quoi est-ce qu'ils jouent à la fin? Encore une fois je ressens quelque chose d'étrange. Comme si quelqu'un veut me faire parvenir un sentiment ou... quelque chose je ne sais pas l'expliquer.
Les trois voyous cessent enfin de tourner autour d'elle. Il était temps. Le jeune homme blond a une expression qui ne me dit vraiment rien qui vaille. Je pourrais lire dans ses pensées si je le voulais. Mais je déteste m'impliquer dans les affaires des humains. Tout ça ne me concerne pas. Surtout que j'ai cette fameuse voix à retrouver. Je commence à me redresser sur ma branche et à sauter pour partir.
Mais je vois le chef de la bande s'avancer et attraper le bras de la fille sans grand ménagement pour l'attirer à lui. Ca suffit il faut que j'intervienne. Tout ça va trop loin. Je n'imagine que trop ce qu'ils veulent lui faire. Je suis alors surpris de voir la main qui paraissait pourtant si fine et si douce se lever pour venir s'abattre en un retentissement horrible sur la joue de l'assaillant. J'eus mal pour ce "pauvre" garçon, mais sourit. C'est qu'elle avait du répondant dites! Je me reaccroupis donc sur ma branche, guettant la suite.


"- Tu m'as frappé ?!"
"- Tu l'as cherché."

*Je la vois sortir quelque chose de sa poche, mais pas le temps de voir ce que c'était. Les trois garçons lui sautèrent dessus et la plaquèrent au sol. Toujours le même, vint s'asseoir sur elle. Encore cette drôle de sensation en moi... C'est quoi ce nouveau truc ? Qu'est-ce qui m'arrive...? Et la sensation va en s'amplifient. Je pose ma main sur ma poitrine comme pour essayer d'en capter la provenance. C'est une chose vraiment étrange. Comme si...non vraiment je ne trouve pas les mots. C'est inexplicable... Puis soudain...*

"Tu parles qu'est-ce que je peux faire ? Ils sont 3 et moi seule... Au secours !!"

*Je relève la tête et regarde la jeune fille qui se débat tant bien que mal, maintenue au sol, n'en croyant pas ce qui vient de se passer. Le cri raisonna dans ma tête comme si on venait de hurler à mon oreille.*

"Elle?"

*C'est elle qui faisait ça ? Je ne cherche même pas à comprendre et saute de mon arbre. En à peine quelques secondes, je suis près du petit groupe sans qu'il ne me voit arriver. Le salopard était déjà en train d'explorer les courbes du corps de la jeune fille... J'attrape ce sale type par le col et avec une facilité déconcertante, le dégage d'une poussée dans ses copains. Tous les trois se retrouvent sur les fesses.*

- Je peux savoir ce que vous faites?
- Dégage. C'est pas tes affaires sale con.

*Je regarde la pauvre fille allongée par terre qui remet de l'ordre dans sa tenue et lui tend ma main pour l'aider à se relever. Lorsqu'elle me touche, je me brûle. Mon regard croise le sien et l'espace d'un instant, il n'y a plus rien autour. Instinctivement, je la fais passer derrière moi et la protège derrière mon bras.*

- "Sale con" ? Très original..., observai-je avec sarcasme. Il se trouve que ce genre de choses sont mes affaires. Je déteste voir ces pratiques.
- Détourne les yeux alors ou passe ton chemin, dit le blond... Stan avais-je lu? en voulant reprendre la jeune fille.
- Si tu la touches, je te jure que ta main ne touchera plus jamais rien.

*Je suis calme. Très calme. D'un calme olympien. Il y a même un petit sourire moqueur sur mon visage. Ce qui en général n'est vraiment pas bon signe. Voir même plutôt très mauvais signe. Pour me provoquer, Stan pointe son doigt, et vient toucher celle que je protège à l'épaule, sans me quitter du regard. Je lève les yeux au ciel.*

- Ah l'éternel esprit de contradiction...

*J'avais été comme ça moi aussi autrefois. Si on me disait de ne pas faire une chose, vous pouviez être certain que c'était la première chose que j'allais m'empresser d'aller faire.
Ni une ni deux, à peine eus-je terminé ma phrase que j'attrape la main de l'agresseur et la tord en un craquement sinistre, avant de la broyer dans l'autre sens. Le jeune homme hurle.*


- Sale enfoiré!
- Insulte moi encore une fois et c'est ta mâchoire qui y passe.

*Les deux amis du blessé fondent alors sur moi pour si je comprends bien, me corriger. Je me retiens de rire. Quelle blague... Je souris froidement. Ils ne savent pas ce qui les attend. Je me concentre, puis rouvre mes yeux et les braque sur eux.*

°"Rose"°

*Je laisse toute liberté à mon pouvoir et le laisse les envahir. Les deux s'effondrent immédiatement au sol, tordus de douleur, se tenant le coeur et hurlant. Je me retiens un peu tout de même. Il ne s'agit pas de les tuer non plus... Après tout, je leur fait ressentir une souffrance accumulée depuis plus de 400 ans. Aucun humain ne peut supporter ça.*

"- Connard!"

*Je me retourne et fracasse la mâchoire du troisième, qui écarquille les yeux d'horreur. Ah oui pardon faute de ma part... Autant pour moi, trop occupé à contrôler mon pouvoir pour ne pas tuer ces déchets, je n'avais pas fait attention que j'avais en fait capté les pensées du troisième et qu'il n'avait pas proféré l'insulte à voix haute... Tant pis pour lui.*

- Je t'avais prévenu.
- Je n'ai rien dit! Comment as-tu...? "Un vampire?"
- Bingo, lui dis-je en lui offrant mon plus beau sourire, crocs sortis avant de libérer les deux autres de la douleur.
- On se casse ! Je te préviens ! On connais des tueurs de vampires !
°Envoie les moi je n'attends que ça. En revanche moi je n'aurai pas besoin de tueurs pour vous retrouver et m'occuper de vous.°

*D'entendre ma voix dans leur tête, ils détalent plus vite encore, ce qui m'amuse. Je me retourne ensuite et regarde cette fille. La pauvre est dans un sale était. Physiquement autant que émotionnellement. Mais... Elle est magnifique. Plus belle encore que ce que je croyais. C'est elle alors qui parvient à entrer dans mon esprit? Une simple humaine ? Pourtant là je n'entends rien du tout... L'étrange sensation en moi a disparu également. Mais une autre l'a remplacée. Une qu'une fois encore je ne peux expliquer. Nos regards restent rivés l'un dans l'autre. Encore une fois, plus rien n'existe autour de nous, que elle et moi...*
Revenir en haut Aller en bas
Lina Logan
Etudiante
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 30

Votre Personnage
Age du personnage: 21

MessageSujet: Re: Rencontre avec son éternel. [PV Samaël] Ven 24 Sep - 21:46

*Je sentais déjà les mains de ce mec immonde sur moi, sans rien pouvoir faire pour me défendre. Les deux autres me tenaient d'une main ferme. Comment pouvait-on faire ce genre de chose ? C'était inhumain. Je me débattais comme je le pouvais mais j'étais bloquée, les mains au dessus de la tête et ce mec blond sur moi qui pesait une tonne. Les larmes me montaient aux yeux pendant que je les suppliais de me laisser tranquille. J'avais peur. J'étais terrorisée. Je voulais tellement que quelqu'un, n'importe qui vienne à mon aide. Mais je ne voyais rien ni personne autour de nous susceptible de m'aider. Les sanglots commençaient à secouer mon corps et je commençais à être épuisée de lutter. Le bruit de mon vêtement qui se déchira ne fit qu'ajouter à ma panique. Et eux qui riaient autour... Je voulus crier mais on me bâillonna la bouche avec une main et mon cri s'étouffa.
La seconde d'après, alors que j'avais perdu tout espoir qu'un miracle se produise, je me sentis libre. On ne pesait plus sur moi et on ne me tenait plus non plus. Je vis le jeune homme blond littéralement voler au dessus de moi avant d'atterrir dans ses amis.*


"- Je peux savoir ce que vous faites?"

*Je levai alors mes yeux pleins de larmes vers celui qui venait de me sauver. Je me sentis immédiatement envoûtée. Il était magnifique. Je n'avais jamais vu un homme plus beau que lui. D'une beauté presque inhumaine et pourtant... naturelle. J'essayais de me couvrir avec le peu de vêtement qu'il me restait, alors que le blond lui répondit de manière grossière. Mais le bel inconnu ne parut pas s'en formaliser. A la place de lui répondre tout de suite, il me regarde. Il avait des yeux sublimes. Son regard me brûla. D'un bleu électrique où j'aurai voulu pouvoir me noyer pour l'éternité et avec bonheur.
Il tendit sa main vers moi et je la regardai. Même ses mains étaient magnifiques... Je la saisis et fut surprise qu'elle soit si froide. Mais après tout, nous étions en hiver et il ne faisait pas particulièrement chaud... Il me tira et m'aida à me relever sans que nos yeux ne se séparent. Immédiatement, il me fit passer derrière lui et me protègea de son bras. Trop heureuse d'être enfin en sécurité, je m'accrochai instinctivement à son blouson et me collai à lui. J'avais besoin de réconfort et de sentir que je pouvais avoir confiance. Etrangement, je lui vouais déjà une confiance aveugle. Du moins déjà plus qu'aux trois salops qui m'avaient agressée. Puis enfin il répondit. De manière calme et posée mais légèrement sarcastique. Je ne souriai pourtant pas, encore trop effrayée.
Je me réfugiai un peu plus derrière mon sauveur quand le blond voulut me reprendre. Tout de suite je me collai un peu plus derrière cet homme avec qui je me sentais en sécurité. Depuis longtemps je ne m'étais pas sentie comme ça. Lui prit la parole sur un ton qui ne donnait aucune envie de le contredire...*


"- Si tu la touches, je te jure que ta main ne touchera plus jamais rien."

*Je le regardai. Ses mots me touchèrent dans un certain sens. Mais surtout la façon qu'il eut de les dire. Ca me faisait tout drôle qu'on prenne ma défense avec autant de conviction et... de passion ? pour une fois. Dans ma famille, c'était vraiment rarement le cas.

Dans l'intention évidente de provoquer mon sauveur, mon agresseur pointa son doigt et en fixant celui qui me protégeai, vint me bousculer à l'épaule. Je surveillai sa réaction. Allait-il vraiment mettre sa menace à exécution ? C'était peut-être un peu excessif non ?*


"- Ah l'éternel esprit de contradiction..."

*J'eus à peine le temps de sursauter tellement tout se passa très vite. Il attrapa la main du blond avec une vitesse surnaturelle, la tordit en un craquement sinistre puis la tourna dans l'autre sens. Le bruit des os qui se cassent me répugna. Oui bon c'est vrai que j'étais un peu délicate quant à ce genre de chose... Déjà que je n'aimais pas spécialement entendre des gens faire craquer les os de leurs mains... Mais alors entendre des os se briser...
La victime hurla. Ce que je compris grandement. Ca devait être horriblement douloureux et la tête de sa main ne démentait rien... Ils commencèrent à se disputer. Le blessé hurlait et le blesseur était encore une fois très calme.
Tout alla ensuite très vite encore une fois et je compris encore moins bien les choses. Les deux acolytes de mon agresseur foncèrent sur mon bel inconnu pour lui rendre la monnaie de la pièce qu'il avait donné à leur ami. Mais sans explication aucune, je les vis s'étaler par terre en hurlant et en tenant leur poitrine. C'était comme si ils voulaient empêcher leur coeur d'exploser de douleur. Leurs hurlements étaient à fendre l'âme et je les regardai avec horreur.
Mon héro se retourna ensuite en m'écartant légèrement pour je suppose ne pas m'exposer et sans que je sache pourquoi, il donne un coup de poing mémorable à celui qui quelques minutes plus tôt était sur moi. Lui non plus d'ailleurs ne semblait pas comprendre la raison de ce coup."


- Je t'avais prévenu.
- Je n'ai rien dit! Comment as-tu...?

*Comment a-t-il quoi ? Je ne comprends rien. Vraiment rien. Je suis complètement larguée et encore sous le choc de ce qui a faillit m'arriver. Qu'est-ce qui se passe? De quoi est-ce qu'il parle ? Pourquoi est-ce que... Soudain mon héro sourit et mon regard se pose tout de suite sur ses canines qui sont anormalement longues... On dirait plus... des crocs en fait...

Enfin mes agresseurs s'en vont en courant. Moi je reste là, sans bouger, haletante, tremblante. Non pas parce que j'ai découvert que mon sauveur est un vampire, mais à cause de ce qui a faillit m'arriver ce soir. Je tiens mon pull en lambeau sur moi comme je le peux et retiens mes larmes. J'ai froid, j'ai peur, je suis choquée et soulagée à la fois.
Le vampire se retourne vers moi et me regarde. Je me sens honteuse qu'il me voit ainsi. Même si je ne suis pas responsable de mon état. Pourtant, nos yeux se croisent et encore une fois, ne se quittent plus. Mon coeur se met à battre plus vite tandis que son regard me brûle la peau. Il dégage quelque chose qui me donne envie de rester près de lui. Là où je me sens en sécurité. Ce qui depuis la mort de mes parents ne m'est pas arrivé depuis longtemps.*


- M... Merci..., parvenai-je à articuler d'une voix tremblante entre mes gros sanglots. Merci...

Revenir en haut Aller en bas
Samaël Winshester

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 32

Votre Personnage
Age du personnage: 439

MessageSujet: Re: Rencontre avec son éternel. [PV Samaël] Lun 27 Sep - 2:15

*Je regarde ces mecs se tirer. Si je m'écoutais, je les rattraperai en une seconde et demie et les broierai sur place. Mais je me suis juré de ne plus jamais tuer personne... Puis ils n'en valent pas la peine. Mais sans que je sache pourquoi, l'idée qu'ils aient pu la toucher me met dans un état de nerf que je ne me connais pas.
Je me retourne et la regarde. Elle tremble et sa respiration est rapide. Son coeur bat vite, pulsant fortement son sang dans ses vaines. Son pull est déchiré et elle le referme comme elle peut sur elle. Ses longs cheveux sont en pagaille et ses yeux brillent des larmes qu'elle essaie de retenir. Pourtant, je la trouve magnifique. Innocemment magnifique. Le vent frais rosie ses joues et des perles de neige fondue sont parsemées dans ses boucles tel des petits diamants. Elle me captive. Je sens son sang battre dans ses veines ce qui m'envoûte d'autant plus. Je n'ai pas eu le temps de me nourrir ce soir. J'ai soif. La situation me rappelle la sensation que j'avais lorsque j'étais avec Rose... Non je ne veux pas revivre ça. Et plus que tout je ne veux pas LUI faire vivre ça.
Pourtant, nos yeux se croisent et ne se quittent plus. Elle semble complètement chamboulée ce qui est compréhensible après ce qui vient de lui arriver. Mais son regard me pénètre totalement et si mon coeur battait encore je suis persuadé qu'il se serait mit à tambouriner dans ma poitrine. Elle semble si fragile. Puis elle me parle. D'une voix tremblante tandis qu'elle craque et éclate en sanglots.
Non non non non non non. Je ne dois pas craquer. Il ne le faut pas. J'ai déjà envie de rester près d'elle et de la protéger. Ce qui me fait bizarre étant donné que ça ne m'est pas arrivé depuis 416 ans. Mais je ne le dois pas. Je ne la ferai pas passer par ce par quoi j'ai fait passer Rose. Je me reprends donc et me raisonne. Je reprends mon masque d'impassibilité de celui que rien ne peut atteindre.*


- Je ne l'ai pas fait pour toi. C'est juste que je déteste voir ce genre de choses.

*Je tourne les talons et m'en vais.

"Je ne dois pas y retourner. Je ne dois pas me retourner."

*Il ne faut pas que je l'approche. J'apporte le malheur à ceux que j'approche. La dernière humaine à qui je me suis intéressée, je l'ai tué de mes mains. La seule fille que j'avais aimé, qui me rendait heureux, je lui avais pris la vie. Elle m'avait donné son coeur. Son âme. Elle m'avait confié sa vie. Elle s'était offerte à moi. Et moi qu'est-ce que je lui avais donné en échange ? La mort. Offerte par celui en qui elle avait le plus confiance. Je m'en voudrai pour l'éternité pour ce que j'ai fais.
Je viens de rencontrer cette fille. Et je ne l'ai pas vu sous son meilleur jour... Pourtant je ne peux déjà plus l'enlever de mon esprit. Elle m'a touché.


Soudain la même étrange sensation que tout à l'heure m'envahit. D'où est-ce que ça vient ça encore ? Instinctivement, je me retourne et la regarde. Elle est loin de moi maintenant. Mais mes yeux de vampire la voient bien. Elle est agenouillée par terre et ne retiens plus ses sanglots maintenant que je suis loin et qu'elle se croit seule. Je me sens horrible de la laisser dans cet état et de partir. Mais... Bon sang je lui ferai encore plus de mal si je m'approchais d'elle ! C'est dingue ça je viens à peine de la rencontrer pourquoi est-ce que je me sens comme ça ?! Je la regarde pleurer. Je déteste ça. D'autant plus que je lui ai dis quelque chose de vraiment horrible. Ce n'est pas moi ça. J'évite les autres oui mais je ne suis pas quelqu'un de méchant pour autant. La pauvre est terrorisée et à froid. Et moi je l'enfonce encore un peu plus avec des mots blessants. Je soupire et reviens sur mes pas. Curieusement, au fur et à mesure que je me rapproche d'elle, la fameuse étrange sensation en moi disparaît. Quoi c'est encore elle qui fait ça ? Alors quoi ? Chaque fois qu'elle est en détresse, qu'elle a besoin de quelqu'un, de moi, je le ressens ?

Je retire mon manteau tout en me rapprochant d'elle et une fois derrière elle, le dépose sur ses épaules. Je reviens ensuite devant cette fille et m'agenouille. Elle pleure encore. J'hésite, puis finis par tendre ma main vers elle. Je lui essuie une larme. Puis une autre. Elle lève alors vers moi ses magnifiques yeux en amande. Je la regarde. Je me sens vraiment bizarre. Merveilleusement bizarre en fait. Je soupire. Je sens que je vais regretter ce que je vais faire... Mais il faut croire qu'elle fait ressortir de moi le prince que je suis... L'ancien moi. Un peu vite pour dire ça me direz vous ? Peut-être. C'est peut-être ce que les humains appellent le coup de foudre. Non je n'y ai pas le droit. Je ne peux pas. Je la détruirai. Comme j'ai détruis Rose... Je vais m'occuper d'elle ce soir, mais ensuite il faudra que je ne m'approche plus jamais de cette fille.*


- Je vais te ramener chez toi.

*Je l'aide à se relever, referme un peu plus le manteau sur elle puis essuie ses nouvelles larmes du revers de ma main. Elle est frigorifiée. J'ai la peau froide mais je peux le sentir quand même. J'ai envie de la consoler. De la réconforter. Le meilleur moyen pour ça est de prendre quelqu'un dans ses bras. Je le sais. Combien de fois ai-je du panser le coeur d'une demoiselle que je venais de briser du temps de mon humanité ? Un calin était très souvent le meilleure moyen. Mais... Et si je ne parviens pas à me contrôler...? Cette fille n'est pas comme Jenna. Jenna est un vampire elle. Je ne crainds donc pas de lui faire du mal. Elle est devenue mon amie et je l'apprécie beaucoup. Quelque part elle m'a fait me rouvrir au monde exterieur. Mais elle, cette belle humaine dont le regard me transperce lorsqu'elle me regarde et me fait mourir (encore) lorsqu'elle pleure... Elle a un coeur magnifique qui bat. Je peux le voir rien qu'en la regardant. Mon pouvoir m'a appri à déchiffrer les personnes. A force des années je n'ai plus besoin de l'utiliser pour deviner les gens. Je n'ai la plupart du temps qu'à les regarder. Et lorsque je la regarde elle, je ne vois que beauté...*
Revenir en haut Aller en bas
Lina Logan
Etudiante
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 30

Votre Personnage
Age du personnage: 21

MessageSujet: Re: Rencontre avec son éternel. [PV Samaël] Mar 5 Oct - 19:35

*Je le regarde à travers mes sanglots. Il semble se battre intérieurement avec lui même. A quel sujet, je n'en ai aucune idée. Peut-être est-il est train de sa demander si oui ou non il va me mordre... Pourtant je ne bouge pas. Je suis encore trop choquée. J'ai froid, j'ai faim, j'ai peur. Tout ce dont j'ai envie là maintenant, c'est que cet homme qui se tient juste en face de moi et qui me regarde de ces yeux magnifiques me console. Oui j'ai vraiment besoin d'un peu de réconfort... Pourtant, à mes remerciements, il ne me donne pas la réponse à laquelle je m'attendais... Son visage prend un masque d'impassibilité incroyable et froidement, il plante son regard dans le mien.*

"- Je ne l'ai pas fait pour toi. C'est juste que je déteste voir ce genre de choses."

*Puis il tourna les talons et partit les mains dans les poches, sans se retourner. Incrédule, je le regarde faire, le coeur battant à tout rompre dans ma poitrine. Cette fois complètement à bout de nerfs, entourant mon corps de mes bras tant pour cacher ma semi-nudité que pour me réchauffer, je me laisse glisser au sol et laisse libre court à mes larmes qui se mettent alors à couler à flots et à coup de gros sanglots.
Oui j'allai laisser toutes les tentions s'évacuer, puis je rentrerai chez moi. Je tente alors de me relever, mais mes jambes ne me portent pas et je retombe à genoux au sol, mes larmes coulant de plus bel. Mon dieu j'avais eu tellement peur lorsque l'autre s'était penché sur moi et avait déchiré mon pull... Heureusement que ce vampire passait par là et était venu m'aider. Ses mots durent revinrent à mon esprit et sans que je sache pourquoi, il me firent très mal. Je sentis mon coeur se serrer. Je me sentais complètement en détresse. Je voulais plus que tout une épaule sur qui pleurer ou une épaule sur laquelle me reposer quelques instants après ces durs évènements. Mais comme d'habitude, je n'avais personne... Personne d'autre que moi...

J'étais habituée à être seule. Mais pas à la situation que je venais de vivre. C'était probablement la goûte d'eau qui faisait déborder le vase, ce qui expliquait que je me mette dans un tel état. Vous allez trouver ça bête, mais là tout de suite, je voulais voir mon chien. Je vous avais dit que c'était stupide. Mais il est le seul qui soit toujours là. Qui me protège. Qui reste avec moi quand je vais mal ou qui me tient compagnie. Sa présence m'a beaucoup aidée après la mort de mes parents...

Je n'entends pas le vampire revenir vers moi. Déjà parce qu'il se déplace avec l'agilité et la légèreté d'un félin et ensuite parce que mes sanglots sont trop forts et me coupent du monde extérieur.
Je sens alors une douce chaleur et une odeur enivrante m'envahir. Regardant mes épaules, je m'aperçois qu'un manteau noir les recouvre. Il sent terriblement bon. Rien que de respirer cette odeur et de sentir cette chaleur, ça m'apaise un peu et mes sanglots se calment. Puis une main fraîche vient effleurer mes joues, essuyant mes larmes. Je relève mes yeux et avec surprise je reconnais le beau vampire qui m'a sauvée il y a quelques minutes. Ses yeux sont rivés au miens. Quelque chose est en train de se passer. Quoi je ne le sais pas vraiment, mais quelque chose est en train de se passer j'en suis certaine.*


"- Je vais te ramener chez toi."

*Sa voix est douce et chaude. Complètement différente de tout à l'heure lorsqu'il m'a parlé. Ses bras viennent entourer mes épaules et avec une facilité déconcertante, il m'aide à me relever sur mes jambes. En fait, j'ai même l'impression que je n'ai rien eu à faire et qu'il m'a portée pour me relever.
Mes larmes coulent toujours et sa main revient avec douceur me les essuyer après avoir resserré son manteau autour de moi. Puis nos regards se croisent à nouveau et sans que je puisse m'en empêcher, je viens appuyer mon front contre sa poitrine et respire profondément pour finir de me calmer. Son contact m'apaise. Il est agréable. Cet homme est aussi dur que du bois et froid que du marbre. Pourtant je me sens comme réchauffée. Il ne met pas ses bras autour de moi. Il semble même dérouté et un peu crispé. Me rendant compte que je le mets mal à l'aise et surtout que je joue avec le feu, - bah oui c'est une vampire tout de même - je me recule.*


- Pardonnez-moi je... Je ne sais pas pourquoi j'ai fais ça.

*Oh mon dieu ses yeux étaient tout bonnement sublimes ! Comment pouvait-on avoir un tel regard ! Je n'avais jamais vu rien de tel. Jamais.
Mes jambes tremblotaient encore. Je ne devais pas encore être tout à fait remise de ce qui s'était passé. Un peu gênée de m'être laissée ainsi allée contre lui, je lui emboîte le pas, partant un peu devant lui. Mais décidément, mes jambes sont en coton et au nouveau pas que je fais, elles se dérobent sous moi.*
Revenir en haut Aller en bas
Samaël Winshester

avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 06/09/2010
Age : 32

Votre Personnage
Age du personnage: 439

MessageSujet: Re: Rencontre avec son éternel. [PV Samaël] Sam 16 Oct - 16:19

Ses yeux sont plus profonds que l'océan. Je ne peux en détacher mon regard. Elle est belle. Fraîche. Resplendissante malgré les larmes qui coulent sur sa peau satinée. En fait, je suis certain qu'elle n'a jamais été plus belle qu'à cet instant. J'ai envie de la toucher. De caresser sa peau. Son visage. Ses lèvres. Ses cheveux. Mais je ne le dois pas. Et si je la blessais ? Si j'entrais en trence comme il y a 416 ans et que je la tuais ? Non. Pas elle. Jamais.
Pourtant, je comprends un peu ce que Morgana avait du ressentir en me voyant. Cette fille était bien trop belle pour vieillir... Oui mais elle était aussi trop jeune pour mourir. Je refuse de lui prendre sa vie. Pas à elle.

Sans que je ne le vois venir, elle vient se blottir contre moi. Immédiatement je me raidis, ne sachant trop que faire. Je guette mes pulsions. Je la sens chaude, souple, vivante contre moi. J'ai envie de la serrer pour appaiser son chagrin. Mais j'ai peur de craquer à tout moment. Alors, plutot que de savourer le moment, je suis en lutte avec moi meme, guettant une reaction qui ne vient pas... Je ne me sens pas différent. Je reste calme bien que crispé. Puis une petite rafale de vent vient souffler dans ses cheveux, dévoilant sa nuque. Elle est belle, elle est blanche, vierge de toute morsure. Je perçois sa veine qui bat sous sa peau... Mes dents deviennent sensibles. Je m'apprête à l'écarter de moi, mais elle le fait d'elle même, s'excusant de ce moment de faiblesse.

Nos regards se croisent à nouveau. Elle semble captivée par moi. Pas différemment de la façon dont le sont les femmes d'habitude. Je ne saurai l'expliquer, mais je vois autre chose que dans les yeux de toutes ces femmes qui habituellement me regardent. Ce que c'est, aucune idée. Mais c'est un sentiment qui me plait. Peut être elle même n'en a pas conscience, mais moi pleinement. Ce n'est pas de la convoitise que je devine. C'est autre chose. Quelque chose de bien plus profond.
Je n'ai pas le temps de trouver quoi, car elle passe devant moi commence à avancer. Elle semble toute fragile debout sur ses jambes. Comme si elles la portaient à peine.
C'est alors que je la vois vaciller. A droite, puis à gauche, puis s'écrouler. A la vitesse vampirique, je me précipite pour la retenir. Ses genoux n'ont même pas le temps de toucher le sol que déjà je la tiens dans mes bras. Elle semble surprise et légèrement déconcertée. Elle se raccroche à moi comme si sa vie en dépendait. Encore une fois, j'aime ce sentiment. Elle me fait confiance. Pourtant je pourrais la briser d'une simple étreinte. Mais elle n'a pas peur. Elle reste contre moi et ne semble pas décidée à me lâcher. Instinctivement, mes bras se sont enroulés autour de sa taille alors que je la retenais. Mais ils ne se desserrent plus.


- Je vais te porter. Elle veut protester, mais ses suppliques sont aussi molles que ma volonté à m'éloigner d'elle... Tu tiens à peine debout. Je ne te mordrai pas si c'est ce qui t'inquiète.

Je la soulève alors dans mes bras tel un précieux fardeau aussi léger qu'une perle dans la paume de ma main et la blottit contre moi pour la protéger du vent hivernal. Je me sens un peu gêné, intimidé par sa proximité, mais en même temps je me sens bien. Comme si c'était naturel elle et moi.

- Où est-ce que tu habites ?

La pauvre... Elle a beau refermer mon manteau sur elle, les courants d'air passent sur sa peau nue sous le vêtement... Je ne peux pas la laisser attraper froid. La déposant par terre, je lui retire mon manteau. Elle a un mouvement de recul que je n'avais alors pas pu venir. A-t-elle cru que j'allais lui faire du mal ? Si c'est le cas je m'en veux horriblement. J'avais pas voulu l'effrayer.

- N'ai pas peur. Je ne te ferai rien. Je voulais juste...

A quoi bon parler. Elle a peur de moi maintenant. Soupirant, j'attrape le bas de mon pull et le fais passer par dessus ma tête. Je me retrouve alors en tee shirt dans le froid mordant de l'hiver. Heureusement que je ne le sens pas... Me rapprochant d'elle, je lui tends mon vêtement.

- Tiens. Mets le. Elle hésite. Vas y. Je ne crains pas le froid. Prends le.

Sa main se tend lentement puis elle enfile mon pull. Ramassant mon manteau, je le lui remets autour des épaules puis après l'avoir refermé soigneusement sur elle, je la reprends dans mes bras. Je la sens un peu plus décontractée. Elle doit avoir moins froid et j'en suis content.
Au chaud contre moi, je prends alors la direction du North Side, endroit où elle habite. Au fur et à mesure que je marche, je la sens de plus en plus "lourde" dans mes bras. Penchant la tête pour la regarder, je constate alors que la belle s'est endormie. Je n'arrive pas à y croire. Elle, une humaine, si fragile et mortelle humaine, dort dans mes bras. Elle me fait assez confiance pour endormir toute sa vigilance et se laisser aller à rêver dans les bras d'un vampire. Dans les bras d'un tueur. Dans mes bras...
Revenir en haut Aller en bas
Lina Logan
Etudiante
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 30

Votre Personnage
Age du personnage: 21

MessageSujet: Re: Rencontre avec son éternel. [PV Samaël] Jeu 28 Oct - 3:13

Sujet clos à Grant Park. Suite du rp Ici ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre avec son éternel. [PV Samaël]

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre avec son éternel. [PV Samaël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chicago :: Chicago City :: 
Downtown Chicago
 :: Le "Grant Park"
-