Chicago
Bienvenue sur Chicago.



Inscrivez-vous ou connectez vous et rejoignez notre communauté. De nombreux PV's sont disponibles.

Entrez dans notre monde, entre Vampires et Humains, au coeur de l'une de l'une des plus importes ville des USA.

MERCI DE FAVORISER LES PERSONNAGES MASCULINS.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM. Merci à tous et à toutes pour les moments partagés.

Partagez|

SCENARIO : En route vers 2021 ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Bloody Bird
PNJ
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 35

MessageSujet: SCENARIO : En route vers 2021 ... Lun 19 Avr - 18:30

    Chers habitants de Chicago,

    Prenez place, installez vous confortablement, ouvrez grand vos yeux.

    La scène qui va se dérouler à lieu le Jeudi 31 décembre 2020. Toute la ville s'apprête à fêter le passage à l'an 2021 et pour l'occasion Ivan Nikolaï, le Maire, est bien décidé à réunir ses citoyens, humains ou vampires. Pour que tout soit parfait, les choses sont faites en grand. ''Grant Park'' est monopolisé pour l'évènement. Installations de stands de boissons, de repas, préparation des feux d'artifice, montage de la tribune officielle. Tout doit être parfait, irréprochable. Le parc sera ouvert dès 20h. Vous pourrez vous restaurez sur place grâce aux nombreux stands en place. Un carré VIP sera également réservé à quelques privilégiés proches du Maire de la ville.

    Amanda Logans, Assistante personnelle du Maire s'est rendue tôt sur les lieux afin de tout superviser. Pour la peine le parc a été fermé dans son entièreté afin de fouiller les lieux et d'éviter toute intrusion non voulue. Tout comme Derek MacGalan, bras droit du Maire, qui est quant à lui chargé de la sécurité de l'évènement. Autant l'avouer, les choses sont vues en grandes et il est nécessaire d'avoir un nombre important d'agents de police en tenue et en civil.

    Les ouvriers se sont activés depuis quelques jours déjà afin de monter une grande tribune sur laquelle se succèderont bon nombre de groupes de musique en tout genre, mais également le Maire, qui viendra donner un discours digne de ce nom, s'adressant ouvertement aux habitants de la ville. A ses côtés se tiendra sa ''Servante'' du moment, qui fera sa première apparition en publique. En effet, vers 22h30, ces derniers, arriveront enfin sur les lieux. Puis, vers 23h30 le Maire, toujours accompagné de sa belle ''Servante'', fera sont discours sur l'estrade, face au public et aux caméras de télévision. C'est d'ailleurs le Maire qui lancera le feu d'artifice, au moment même où les douze coups de minuit retentiront. Alors vous en prendrez plein les yeux, pleins les oreilles, avec ce sublime spectacle de sons et lumières.





    ORDRE DE PASSAGE

    Ivan Nikolaï
    Arseline de Clervaux
    Karolane de St-Gelais
    Ellen Stewart
    Edward Baldwin (ne jouera pas)
    Kimberley Groover
    Roxane Ricerule
    Ashley Weston
    Casey Morgan (?)
    Jeremy Schofield
    Amanda Logans
    Derek MacGalan
    Danael Carminiel
    Grigori Karn
    Katelyn Connoghan
    Gabrielle Taylor
    James Balmer


    L'ordre est à respecter. Cependant si vous ne pouvez pas poster lorsque votre tour arrive, vous pouvez passez votre tour en le précisant dans le sujet. Sachez également que certains ont des rôles bien attitrés, ils sont priés de ne pas en parler aux autres participants afin de garder la surprise jusqu'au bout. Certains pourront également être contactés durant le sujet et se verront attribué des petites missions. Pour que les choses soient claires, respectez tous les MP's qui vous ont été envoyés avant le début du sujet.

    Si vous avez la moindre question, contactez l'un des Admins.
Revenir en haut Aller en bas
Ivan Nikolaï
Maire de Chicago
avatar

Messages : 1503
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 35

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Mar 20 Avr - 6:50

31 Décembre 2020,
Domicile du Maire.



    Être Maire, Vampire qui plus est, n'était pas un rôle facile. Il fallait les épaules pour tenir le coup, la force psychologique. J'étais un Ancien, je possédais cette force et j'avais réellement envie que Chicago soit une ville unie malgré les différences. Bien entouré, je savais qu'il m'était possible de rendre cette ville intéressante et où il faisait bon d'y vivre. Et pour unir un peu plus les habitants, j'eus l'idée de fêter le passage à l'année 2021 en faisant une grande fête au ''Grant Park''. J'avais bien évidemment vu les choses en grand, appelons ça la folie des grandeurs ou tout simplement l'envie de bien faire. Je voulais que cette nuit là soit inoubliable, marquant à jamais les esprits. Je souhaitais voir Vampires et Humains s'amuser ensemble et non pas en se craignant ou en se faisant la guerre. Alors durant plusieurs semaines, toute mon équipe et moi-même avions travaillé d'arrache-pied pour mettre cette soirée en place.

    Le grand jour était enfin arrivé.

    J'étais nerveux. Nerveux parce que la soirée se devait d'être parfaite, mais aussi car cette nuit là allait être la première sortie officielle de Katelyn à mes côtés. Elle avait accepté de m'accompagner après que nous ayons eu une grosse dispute. Nous avions compris que nous tenions l'un à l'autre de façon assez spéciale. Alors cette nuit du 31 décembre allait être réellement spéciale pour elle comme pour moi. C'était l'homme qui sortait avec une femme qui lui plaisait terriblement, non pas le Vampire qui dépoussiérait son esclave. J'espérais simplement que les gens se rendent compte de la différence.
    Katelyn avait accepté d'être à mes côtés sans pour autant apprécier ce genre de soirée. Elle n'était pas faite pour être sous le feu des projecteurs, elle était une femme de l'ombre, pudique à sa manière. Et elle savait que cette nuit là, elle allait être regardée, enviée, critiquée, jugée. Chacun de ses gestes allaient être épiés, chaque mot allait être analysé. Mais j'avais confiance, je savais qu'elle pouvait réussir haut là main, en étant tout simplement elle même, belle, naturelle et intéressante.

    Malgré la charge de travail, j'avais cherché à passer plus de temps avec Katelyn. Presque chaque nuit nous passions un peu de temps ensemble. Je prenais au moins le temps de parler avec elle de sa journée. Et puis je crois qu'elle comprenait très bien les choses et que, une fois la soirée passée, nous pourrions passer un peu plus de moments rien qu'elle et moi.

    ~ ~ ~

    J'avais le temps devant moi pour me préparer. Chacun de notre côté, nous prenions un peu de libertés pour nous apaiser. Dans ma chambre, buvant du sang plus que d'habitude, je révisais mon discours. J'étais toujours à l'aise devant la foule, j'avais toujours eu un don pour parler et attirer l'attention. Mais comme toujours, perfectionniste, je me devais de me préparer jusqu'au bout.
    Un bain brûlant, toujours accompagné d'une coupe de sang, me permit de me relaxer. Un brin de musique classique me laissait rêveur et apaisé.

    Vers vingt et une heure je quittai la salle de bain, une serviette accroché à ma taille. Mon téléphone sonna affichant le prénom de mon bras droit et meilleur ami. Nous aurions du nous appeler un peu plus tard. Son appel n'était donc pas normal.

    - Derek, bonsoir, tout se passe bien ? (…) Oh je vois. Tu as raison il faut se méfier des rumeurs, surtout ce soir. (…) Oui parfait, alerte les hommes, que tout le monde soit en surveillance maximale, mais en toute discrétion. (…) J'espère aussi. Faites sortir les chiens, pour flairer les éventuels explosifs. (…) Non je ne lui dirais rien, elle doit être assez stressée comme ça, mieux vaut lui éviter un stress supplémentaire. (…) Tout se passera bien, j'ai confiance en toi et en nos hommes. (…) Très bien, tient moi au courant s'il y a quoi que ce soit d'autre. (…) Parfait. A tout à l'heure.

    Je raccrochais. Bien évidemment il fallait que quelque chose aille mal. Des rumeurs courraient. Un membre de mon service de sécurité avait entendu quelques paroles pouvant laisser croire qu'un attentat pouvait être commit le soir même. Nous ne pouvions bien évidemment pas annuler la soirée, nous devions donc faire avec, augmenter la sécurité, être encore plus vigilants. Derek devait passer nous prendre à la maison et notre arrivée sur les lieux avait été prévue vers 22h30. Nous avions donc un peu de temps devant nous.

    Nerveux, je bu une nouvelle gorgée de sang. Je tenais à avoir suffisamment de force pour cette soirée, pour être prêt à tout et ne pas avoir une petite faim mal venue. Puis je repris le chemin de la salle de bains. J'enfilais mes vêtements du soir … rien d'extravagant ou de tape à l'œil, un costume gris anthracite avec une chemise blanche et une cravate noire. Je n'avais aucun reflet, difficile de savoir si tout était bien en place, si la cravate était bien nouée. De toute manière je devais allé voir Katelyn, j'avais un cadeau pour elle.

    D'ailleurs le cadeau venait d'arriver. On sonna à la porte, une domestique alla ouvrir et la transaction se passa dans mon bureau.

    21h30, je frappai à la porte de Katelyn. J'attendis qu'elle m'autorise à entrer. J'avoue, j'étais nerveux. Nerveux de la voir et nerveux à cause du coup de fil de mon ami. Mais je ne devais rien laissé paraître.
    Debout face au grand miroir de sa chambre, Katelyn avait enfilé la sublime robe blanche que nous avions choisit ensemble. Elle venait tout juste de l'enfiler, le dos était encore à nu.

    - Bonsoir … tu es magnifique Katelyn. Puis-je t'aider ?

    Sans vraiment attendre, j'approchai d'elle, doucement, posant sur son lit la boite que j'avais en main. Derrière elle, calmement, je sentis la chaleur de son corps contre moi, le parfum de ses cheveux chatouilla mes narines. Mes doigts, réchauffés par la tonne de sang avalé, remontèrent doucement la fermeture de sa robe. En silence, j'observai le reflet de la belle dans le miroir. Collé à elle, ma bouche près de son oreille, mes bras entourés autour de son corps, je murmurai :

    - J'ai un cadeau pour toi … j'espère qu'il te plaira.

    Je reculai pour prendre la boite. De retour derrière elle, je lui mis doucement la boite entre les mains, lui laissant l'honneur de l'ouvrir. A l'intérieur se trouvait un collier en argent et en diamants , avec les boucles d'oreilles assorties. Cela m'avait couté une petite fortune je l'avoue, mais rien était trop beau pour Katelyn.

    - Pas trop tape à l'oeil, simple, et magnifique … exactement comme toi.

    Moi voix n'était qu'un murmure à son oreille. Au bout de quelques secondes, je pris le collier pour le passer à son cou. Il épousa sa peau à la perfection, sublimait tout son être qui malgré tout n'avait pas besoin de ça pour être magnifique.

    - Tout va bien se passer, tu n'as rien à craindre, tu as juste à profiter. Je te promet qu'il ne t'arrivera rien. Bien évidemment tu feras quelques jalouses, mais les belles et intelligentes femmes font toujours des envieuses (…) Laisses moi t'admirer.

    Je pris sa main et la fit tourner sur elle même une fois. Elle était sublime.

    - Suis-je seulement à la hauteur de ta beauté ?

    Un sourire … J'étais terriblement détendu face à elle. A croire que rien ne pouvait arriver lorsque nous étions ensemble. J'étais fier de l'avoir près de moi, de pouvoir avancer à ses côtés. J'étais rassuré d'avoir son soutien pour cette événement important.

_________________


¤ Dis moi Invité, oserais-tu semer le trouble dans ma ville ? ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://chicago.vampire-legend.com
Arseline de Clervaux
Espionne du Maire
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 21/01/2010

Votre Personnage
Age du personnage: 232 ans

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Mar 20 Avr - 7:31

Silent night… holy night…
    Elle se réveilla brusquement, jetant au loin ses draps fins, les observant choir comme des papillons à la fin de l’unique journée de vie à laquelle ils avaient le droit. Gracieux, désemparés. Mais son esprit ne se prêtait guère à la poésie ce soir là, la fête du nouvel an prenait place dans une petite heure et il fallait qu’elle soit prête à obéir aux ordres que le maire lui a assignés. Ce soir elle ne ferait pas la fête comme la plupart des citoyens de Chicago, son rôle était celui de tous les jours, les espions n’avaient pas le droit aux jours de vacances. Peu lui importait. Plus elle s’occupait l’esprit, et moins elle se remémorait les souvenirs douloureux.
    Lasse de changer d’apparence, elle garda sa morphologie originelle afin que Derek et les autres agents puissent la reconnaître et se contenta de se parer d’une longue et soyeuse chevelure rousse qui retombait gracieusement sur sa croupe. Elle enfila un pantalon large et noir ainsi qu’un pull épais. Elle ne craignait pas le froid depuis une éternité, mais ce soir, nul n’était censé le deviner.
    Arseline se hâta de réveiller Casey, son serviteur depuis peu, et lui ordonna de s’habiller. Elle se nourrit d’une poche de sang fraîchement soutirée au jeune homme tandis qu’elle tapotait impatiemment du pied. Bien que cela mettait à l’épreuve ses nerfs, elle ne regrettait pas d’avoir pris la décision et de se le procurer, il écartait la solitude comme l’on balaye les vilaines toiles d’araignée qui s’acharnaient à peupler le plafond.


All is calm… all is bright…
    Dehors les klaxons les accueillirent avec fracas, toute la ville était surexcitée à l’idée de la fête organisée par le maire… sans parler du fait que pour la plupart d’entre eux, ils le verraient pour la première fois. Elle regarda sa voiture d’un air dépité et se dit qu’elle ne pouvait se permettre d’être en retard. Elle lança les clefs à Casey et courut jusqu’au vélo des voisins pour ‘l’emprunter’.
    « -Si jamais on ne se croise pas là bas, on se verra à l’aube à la maison. Et… n’abîme pas trop la voiture je l’ai eue au boulot spécialement pour l’occasion. »

    Elle enjamba la selle et pédala du plus vite qu’elle pouvait afin de ne pas être en retard. Elle arriva juste à temps, l’immense place était encerclée d’une foule de personnes qui se bousculaient. Arseline posa le vélo dans une ruelle non loin, certaine qu’elle ne le reverrait plus jamais et se dépêcha de rejoindre l’un des agents de sécurité. Elle lui fit un signe de la tête afin qu’il signale à ses chefs son arrivée et se laissa happer par les corps chauds qui voulaient tous franchir les premiers les rubans jaunes et chétifs. Elle avait déjà eu un entretien avec Derek la nuit précédente, pendant laquelle il lui avait donné toutes les instructions nécessaires pour que cette fête ne soit dérangée par aucun événement troublant.
    A présent, plus qu’à repérer certains individus qui semblaient être groupés d’une manière qui pourrait être menaçante. Les gangs pullulaient ces temps-ci, sans parler des Crows qui ne laisseraient surtout pas une telle occasion de tuer le maire leur filer entre les doigts.

    20h. Les fonctionnaires de la mairie avaient enfin coupé les rubans et accueilli les citoyens surexcités. Arseline était parmi eux, simulant à merveille le même engouement, prenant une boisson alcoolisée au buffet et devenant une jeune fille effarouchée qui essayait de se rebeller. Tandis qu’elle échangeait quelques paroles amusantes avec un groupe de jeunes filles écervelées dignes des pompom girls elle repéra un groupe d’hommes, avec une femme qui semblaient se disputer. Ils étaient en retrait, à l’ombre des grands halogènes et en dehors des secteurs de ronde des agents de sécurité.

    Elle se débarrassa bien vite des pintades et s’approcha du groupe suspect, se servant de l’ouïe surdéveloppée de sa race pour rester à une distance considérable tout en faisant semblant d’une demoiselle qui attend son aimé. Ils ne parlaient de rien d’intéressant, une dispute anodine qui n’avait rien de dangereux. En revanche, le coup de téléphone que passait un homme à quelques pas d’elle était des plus captivants.
    « -Je les ai placés sur 5 points, normalement ils devraient pas les trouver. (...)Quoi ? Non pas encore, mais il ne devrait pas tarder à montrer son sale visage.(...) Oui, j'te rappelle quand c'est bon. »
    Bingo. A présent il suffisait de le suivre, histoire de le laisser découvrir tout seul la cachette de ses « 5 objets » encore inconnus, mais elle avait sa petite idée de ce dont il s’agissait. Elle envoya un message rapide à Derek sur son téléphone pour lui dire qu'une des cibles avait été repérée.

-5 colis suspects, location inconnue, au moins deux hommes-
Revenir en haut Aller en bas
Karolane de St-Gelais
Artiste & Gérante de Intemporelle
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Mar 20 Avr - 7:42

Nous sommes le 31 décembre 2020. Encore une année qui vient de s'écouler, une année de plus dans cette longue vie éternelle. Parfois j'en venais à me dire que compter les années n'avait plus rien d'utile ou d'intéressant. Pourtant je le fais encore et toujours. Je suis née en 1887. Le 2 Mars 2021 me fera fêter mes 134 ans. 2021 sera ma 107ème année en tant que fille de Caïn. Et sincèrement je n'ai pas vu les années passées, trop bien entourée, trop passionnée, trop heureuse de vivre, même si mon coeur a cessé de battre depuis 1914.

Presque deux années déjà que je suis ici, à Chicago. Ma galerie d'art fonctionne plutôt bien et j'en suis très fière. La clientèle est différente de celle de Paris, mais elle est tout aussi agréable à côtoyer. D'ailleurs il y a quelques jours, le Maire en personne est venu me rendre visite. Je l'ai reconnu, évidemment, qui ne connaitrait pas l'homme le plus puissant de la ville ?! Je l'avoue, il dégage un charme fou. J'admire cette puissance des anciens, un peu comme celle de Grigori Karn, le directeur de l'Université que j'ai eu la chance de rencontrer.

Le Maire est venu pour voir mes toiles, en cherchant une qu'il pourrait offrir comme cadeau, sans me préciser à qui. Seulement mes toiles s'avèrent un peu trop sanglantes, non pas à son goût, mais cela aurait visiblement plus déplaire à la destinatrice de la toile. Ainsi il m'a passé une commande. Il a, on peut le dire, flashé sur cette toile et m'a passé commande de celle-ci mais sans le sang, quelque chose de plus joyeux en gardant le côté un peu dramatique. Vu la somme qu'il est prêt à laisser si la toile le satisfait, j'ai plutôt intérêt à assurer,

Et puis nous avons eu une conversation au sujet de la petite affiche sur la vitre de ma porte … Je cherche un ou une humaine capable de tenir ma galerie avec sérieux et passion au court de la journée. Le Maire m'a proposé de lui faire découvrir quelqu'un qui pourrait être intéressé. Bien évidemment je ne pu refuser. Presque deux ans que je cherche quelqu'un de capable et de réellement motivé. Je me doute bien que si le Maire propose quelqu'un, c'est que cette humaine ne peut-être que d'exception ou du moins réellement sérieuse. Alors j'ai confiance et j'ai hâte.

Cette rencontra va avoir lieu dans quelques heures. J'ai été cordialement invitée à la soirée du nouvel an qui va avoir lieu à ''Grant Park''. Toute la ville en parle … J'y serais, mais dans le carré VIP. C'est un réel honneur pour moi de pouvoir côtoyer des personnes que le Maire estime importantes.

La robe de soirée choisie et enfilée, je n'ai plus qu'à terminée ma coupe de sang et partir. Je vérifie que mon carton d'invitation se trouve bien dans ma sacoche. Tout est parfait. Mes longs cheveux roux ondulent sur ma peau presque aussi blanche que ma robe.
Je suis un brin nerveuse, mais surtout très excitée à l'idée de revoir le Maire, de lui dire que la toile est presque achevée. Ravie à l'idée de pouvoir rencontrer une humaine qui pourrait être à la hauteur de mes attentes.

Les ''portes'' ouvrent à 20h. Il est 19h45h lorsque j'enfile une petite veste accompagnant ma robe, que je chausse mes talons et que je quitte enfin mon appartement. Il est 20h20 lorsque le taxi me dépose enfin sur les lieux. Il me reste à marcher mais ma rapidité Vampirique me permet de faire vite. Je me retrouve dans la file des VIP et lorsque mon tour arrive je suis accueillis par une charmante humaine, brune. Elle semble tendue, l'organisation de la soirée doit être difficile. Alors je lui adresse mon plus charmant et sincère sourire.

Bonsoir, Karolane de St-Gelais, j'ai été invitée par Monsieur le Maire.

Calmement, je lui tends mon carton d'invitation qu'elle examine, puis elle raye mon nom sur la liste des invité. Après quelques explications sur le déroulement de la soirée et les services qui s'offrent aux VIP, elle me souhaite une agréable soirée. Je la quitte donc en la remerciant et me faufile de suite vers le bar à champagne. Une petite coupe ne pourra que me détendre pour commencer la soirée. En attendant je ne compte pas rester seule bien longtemps et j'espère bien être vite aborder par quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Ellen Stewart
Propriété d'Edward Baldwin
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 27

Votre Personnage
Age du personnage: 21 ans

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Ven 30 Avr - 8:17

    Depuis déjà quelque jours, l'évènement était particulièrement attendu. On en parlait, c'était affiché, et tout le beau monde aussi bien que le petit monde s'impatientait du jour J.
    Il était arrivé.
    Au début Ellen était très moyennement emballée par l'idée, sachant qu'Edward serait dans les alentours pour vérifier qu'elle ne fasse aucun mauvais pas. Suspicieux, ayant un fort soucis de contrôle, et de plus, il se jouerait sûrement de cette sortie pour mettre une fois encore ses nerfs à rude épreuve. Mais il n'en fut rien.


    "Je ne pourrai pas venir, d'autres affaires me retiennent. Je te laisse donc y aller seule."

    Sur le coup Ellen avait écarquillé ses grands yeux, se demandant si c'était du lard ou du cochon. Elle avait bien évidement le droit de sortir, de se balader dans la ville. Mais lors d'un tel évènement elle n'aurait pas pensé être laissée seule, avec son libre arbitre et le risque de faire n'importe quoi.

    "Oh.. mais ne t'avise pas d'en profiter. Tu sais très bien qu'où que tu sois, j'ai toujours le moyen de savoir les moindres gestes que tu as fait, les moindres paroles que tu as prononcée."

    Au moins c'était dit. Quelle idiote, elle aurait dû s'en souvenir, le savoir. Où qu'elle aille, Edward Baldwin gardait l'oeil, par quel que soit le moyen.
    Peu importe, la jeune femme ne comptait pas se gâcher la soirée pour autant. Elle voulait en profiter, ou du moins se changer les idées le temps de quelque discussions mondaines, ou en flânant à travers les petit groupes de personnes. Cela faisait longtemps qu'elle avait renoncé aux relations humaines. Hommes et femmes n'étaient qu'hypocrisie, mensonges et manipulation. Relations de pouvoir et autres complots. A y réfléchir, le monde actuel n'était autre qu'un miroir en avancée technologique de la société des vieux rois européens.
    Voila donc devant le regard d'Ellen Stewart, toute la cours du Maire rassemblée dans le Grant Park...

    Ellen choisit un endroit un peu à l'écart, la soirée n'étant pas encore vraiment commencée, il ne lui servait à rien de se faufiler parmi les passants pour attiser sa curiosité. Non, elle s'assit à l'ombre d'un arbre, ainsi cachée aux yeux du monde de la lueur de la lune, et sortit son bloc à dessin. Un fusain à la main, la jeune femme traça rapidement les traits de la soirée, s'attardant sur les vêtements, les expressions de la populace déjà présente.
    La jeune Stewart, elle, n'avait pas vraiment fait d'effort sur sa tenue vestimentaire, elle avait enfilé une simple robe noire, à la couleur de son humeur, épousant parfaitement ses formes, mais n'en faisant pas trop. Elle ne voulait pas trop attirer le regard. Un homme ou plutôt, une créature, à ses trousses était déjà assez, pas besoin d'en rajouter. Elle avait craqué sur une longue cape en velours afin de protéger ses épaules de la fraicheur de la saison, avec sa peau claire, on aurait presque pu la prendre pour l'une des leurs..

    Mais non. Ellen Stewart était un de ces buffet sur patte parmi tant de créatures de la nuit. Et cela ne lui plaisait guère.
    Elle jeta un oeil sur son dessin, les personnages avaient une mine extrêmement triste. C'était tout ce qu'elle arrivait à reproduire comme expression, en ce moment.


[Pardon, c'est pas très long ^^°]
Revenir en haut Aller en bas
Kimberley Groover
Serveuse au "The Honey"
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 31

Votre Personnage
Age du personnage: 21 ans

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Sam 1 Mai - 14:54

La journée avait été difficile, presque éprouvante. Mais pas comme on l’entend à l’ordinaire. Kim voulais se préparer à la soirée, mais n’y était pas parvenue comme elle le souhaitait. Comme le bar était fermé pour la grande fête donné par le maire, elle pouvait y assisté et en était toute excitée. Peut-être même justement un peu trop. Afin de pouvoir pleinement profiter de la soirée à son maximum, jusqu’au petit matin, la jeune serveuse avait prit la décision de dormir toute la journée afin d’être bien en forme. Seulement, elle avait plutôt passé la journée à se retourner dans son lit et se lever de temps en temps pour prendre un chocolat chaud et passer au petit coin. Décidément, son esprit était beaucoup trop agité. Un vrai petit bout en train. Mais puisque le sommeil ne venait pas, elle espérait tout de même qu’il ne surviendrait pas à l’improviste en pleine festivité!

17h53

Puisque les efforts de sommeil n’avaient servit à rien, même pas le bon chocolat chaud qui lui donnait toujours le sommeil d’ordinaire, elle prit la décision de résigner à se lever. Becky n’était pas là. Pour la période des fêtes, Kim avait prit ses quarts de travail afin de lui permettre d’aller en famille. Tony avait eut du mal à l’avaler, mais il avait fini par flancher. Après tout, le bar était un peu moins occupé durant cette période et Kim suffisemment efficace. Elle se dirigea vers le réfrigérateur afin de se préparer un petit repas bien nourrissant pour ne pas mourir de faim durant la soirée. Elle n’était pas certaine qu’il y aurait de quoi manger sur place. De quoi boire, pour sûr! Mais au cas ou…

19h26

Après avoir bien mangé, - un poulet cajun sur un lit de ris sauté aux légumes – prit une bonne douche et s’être coiffé, maquillée et habillée, la jeune femme prit la décision de se visionner un bon film à suspense. Elle aurait put se rendre au Park pour la fête, la distance faisait tout de même une bonne marche, mais elle préféra attendre que les gens se soient bien installés sur le terrain. Comme elle n’était pas grande, l’idée de se retrouver coincée entre les gens qui ne la verraient pas et seraient très pressés à entrer, voir jusqu’à se bousculer, ne l’enchantait pas particulièrement. Elle en avait assez au Honey et n’avait pas besoin d’en ajouter alors qu’elle s’y rendait à la base pour s’amuser. Non, non, ça pouvait attendre et le film était intéressant.

22h07

Les lieux étaient bondés. Des gens fusaient de partout en rigolant bruyamment une bière à la main. L’entré était surveillée et contrôlée. Kim n’eut aucun mal à passer la sécurité et entra dans le centre d’attention de la ville en cette magnifique soirée de décembre. Il ne faisait pas trop froid ce soir-là. Une chance pour tous. Vue la populace qui se trouvait au park, la chaleur était alors augmenté, ce qui motiva plusieurs personnes, dont Kim, à ouvrir leurs manteaux pour respirer un peu. Apercevant quelques personnes qu’elle connaissait, elle leur dédia son plus magnifique sourire communicatif et alla se chercher de quoi boire. Une bonne sangria aux fraises. Excellente! Elle fit le tour, saluant quelques personnes au passage et échangeant quelques mots, Bec’ lui manquait beaucoup en cette soirée. Elle se fraya un chemin parmi la foule du mieux qu’elle put et discuta à droite et à gauche. Au moins, elle connaissait de bonnes personnes par son métier et était de nature très joviale. Elle discuta même avec de nouvelles connaissances.

Mais ne trouvant personne à qui parler bien longtemps, elle continua son chemin dans la foule, s’écartant parfois d’eux pour ne pas faire écraser par leurs grandeurs. Sortant encore une fois de la foule pour cette raison, Kim inspira profondément la fraicheur de la nuit. Elle aimait bien cette odeur fraiche d’hiver. Un bruit attira tout de même son attention derrière elle. Se retournant, elle aperçu une jeune femme à l’écart sous un arbre. Elle dessinait. Kim aimait bien l’art aussi. Bien que son apparence laisse croire qu’elle était vampire, Kim les connaissaient bien assez pour savoir reconnaître qu’elle ne l’était pas et comme elle, une simple humaine. Mais sous ses allures envoutantes, on pouvait y lire une certaine tristesse. Le petit bout d’entrain qu’elle était, se refusait de la laisser ainsi, triste. Allant vers elle, doucement pour ne pas la brusquer, elle lui fit un de ses sourires contagieux et agréable.


- Bonsoir! Je vois que tu es seule et je ne suis venue avec personne non plus ce soir. La foule me dérange un peu et j’avais envi de me mettre à l’écart aussi. Ça t’ennuis si je viens te tenir compagnie? Je m’appelle Kim.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane Ricerule
Libraire et Voleuse
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 36

Votre Personnage
Age du personnage: 20 ans

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Sam 1 Mai - 19:57

31 décembre 2020

J’ai une sainte horreur des fêtes de fin d’année.

Toutes ces personnes qui font semblant d’être heureux. Qui se réunissent le temps d’un ou deux jours en feignant d’avoir pardonné le mal fait par le passé, et qui figent un sourire béat sur leur visage comme si tout allé bien dans le meilleur des mondes.
Quelle hypocrisie.

D’autant plus que dans une semaine, je prendrais un an de plus.

Je n’avais pas réellement fêté mon anniversaire depuis la mort de mes parents.
Exception faite de mes 18 ans, où Lyne m’avait grandement forcé la main.
18 ans, çà se fête qu’elle disait.
Elle avait doublement raison, vu que désormais, c’est physiquement l’âge que j’aurais pour l’éternité.

Non, je n’étais vraiment pas d’humeur festive. Mais bon.

Voilà maintenant plusieurs jours que la librairie était ouverte et je n’avais quasiment vu personne.
Deux ou trois ventes, largement insuffisantes pour vivre mais là n’est pas le problème. Je m’ennuie. J’espère démarrer au mieux ma nouvelle vie "honnête" et la librairie en est le point central.
Mon inactivité laisse vite place à l’imagination de plans divers et variés. Le Chicago Historical Society est-il bien protégé ?

C’est donc un peu à contre cœur que j’ai décidé d’aller à cette fameuse fête donnée par Mr Le Maire.

Une occasion de rencontrer du monde, de se faire des amis ? Non, très peu pour moi !
Mais des centaines d’individus vous être amassées en un seul lieu. Des milliers de clients potentiels.
Je ne pouvais pas laisser passer une occasion comme celle-ci.
Les prospectus et cartes de visites étaient prêts de la veille.

Mon début de soirée, je l’avais passé à me préparer. Une grande partie de ma garde-robe était éparpillée aux quatre coins de mon appart. Je n’avais vraiment aucune idée de quelle tenue mettre pour se genre d’événements. Après 2 heures de prise de tête, qui m’aurait à coup sûr collé une migraine si j’avais pu, j’avais opté pour une de mes tenues préférée. C’est donc avec mon pantalon de cuir assorti d’un petit haut et de cuissardes à talons que je m’y rendrais. Toute de noir vêtues et mon 3 quarts en cuir enfilé, c’est avec résignation que je sortais de mon chez moi si rassurant.

Des humains et des vampires partout, mélangés et se côtoyant. Je dois dire que cette idée m’apparaissait totalement saugrenue. Le maire devait être fou pour croire que toute cette mascarade n’allait pas se finir en banquet géant pour les monstres de mon espèce.

Le cœur au bord des lèvres, je pris la direction du Grant Park. J’avais bu trop de sang, mais j’allais être entourée par des humains. Je ne voulais pas prendre le risque de tuer, par mégarde, mes futurs clients. Avouez qu’il y a mieux pour lancer un commerce.
A moins que se soit la perspective de me retrouvée au beau milieu d’une foule immense qui me donnait la nausée ?

20H30

J’ai franchi le pas. Après avoir passé la sécurité de l’entrée, je suis au milieu du Grant Park. Je me sens oppressée et nerveuse. Je n’aime vraiment pas me retrouver ainsi, totalement à découvert, entourée d’inconnu.

Les portes sont ouvertes depuis une demi-heure et un flot continu se déverse vers le Parc venant encore augmenter la masse de monde et mon stress par la même occasion.
Respire, Roxane. Respire. Tu vas finir par effrayer les gens. Mentir, jouer la comédie. Tu sais faire. Prends sur toi ma fille!

Mon raisonnement a duré moins d’une seconde et c’est totalement décontractée et sereine en apparence que je commence maintenant à distribuer mes imprimés de pub. J’en profite pour observer un peu plus autour de moi. Je n’aurais su dire s’il y avait plus d’humains que de vampires. Mais le plus étonnant, c’était que des groupes hétéroclites se formaient çà et là. "Déjeuners ambulants" trinquant avec des sangsues, rigolant aux mêmes boutades… je ne pouvais y croire.
Les humains, loin d’être effrayés par moi, acceptaient mes prospectus en m’adressant même des sourires.

Ma petite faiblesse passagère n’est pas passée inaperçu aux yeux de tous.
Un agent de la sécurité s’est discrètement rapproché de moi. Il semble sur le qui-vive. Non pas tendu comme je peux l’être mais en état d’alerte.
C’est avec un sourire rayonnant d’honnêteté que je lui tends une de mes publicités, avant de continuer mon chemin et ma propagande.

Au moins, le maire, Mr Nikolaï me semble-t-il, n’a pas lésiné pour assurer la sécurité de ses citoyens.

Je décide de me mettre un peu à l’écart de cette foule pour réfléchir. Cette petite fête met à mal tous mes préjugés, une cohabitation serait-elle en fin de compte possible ?
Revenir en haut Aller en bas
Ashley Weston
Infirmière au Cook County Hospital
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 15/02/2010
Age : 30

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Dim 2 Mai - 9:08

Le passage à la nouvelle année...pfff...foutaise...
Et oui je n'aime pas cette fête, enfin cette pseudo fête tout comme je n'aime finalement pas toutes les festivités tournant autour des fêtes de fin d'années. Après tout à quoi peut bien servir de manger comme des véritables porcs durant près de deux semaines pour finalement se plaindre qu'on a grossis.
Oh bien entendu je suis sure et certaine que ceux qui connaissent mon histoire mettrons ce dégout sur le fait que je suis une jeune femme qui n'as, au jour d'aujourd'hui, plus aucune famille, du moins à ma connaissance. Et bien oui, ils auront sans doute raison, du moins en partie mais qu'est ce que cela peut bien changer après tout?

Enfin bref, je n'ai pas la moindre envie de changer d'attitude et de façon de penser et c'est donc tout naturellement que j'avais décider de ne pas me rendre à la soirée donnée par le maire de la ville pour fêter la fin de cette année qui vient tout juste de s'écouler. Oh oui je sais bien que de part mon implication au sein des « Crows » je devrais sans aucun doute m'y rendre afin d'agir et de découvrir certaines petites choses qui pourraient sans aucun doute nous être utiles au groupe et à moi même mais que voulez vous les désirs profonds gagnent toujours...ou presque...

En effet même si mon avis sur le sujet était jusqu'à présent plus arrêté que jamais c'est un message qui m'a fait changer d'avis. Ce message de qui vient il? Et bien tout simplement de Jeremy, mon mentor au sein des « Crows », l'homme qui est probablement, au jour d'aujourd'hui celui que je respecte le plus au sein de cette ville et peut être même au delà des frontières de celle ci.
Ce message ou plutôt le contenu de celui ci n'ont donc pu que me pousser à changer d'avis quant à cette soirée qui va avoir lieu dans moins d'une heure et ce tout simplement parce que j'ai appris grâce à celui ci que mon très cher mentor prépare quelque chose pour cette nuit et qu'il aura donc très probablement besoin d'aide, du moins dans le cas où il devrait y avoir des dommages collatéraux.

Il m'as donc ensuite fallut me préparer et c'est sans faire la petite poupée qui se maquille comme un pot de peinture que je fut prête relativement vite, n'ayant mis qu'une petite robe de soie rouge en partie dissimulée sous un manteau noir afin que je ne prenne tout de même pas trop froid. Et oui je vais certainement faire de la surveillance et peut être même du sauvetage mais rien ne m'empêche de faire ça avec classe et tout en séduction, après tout si déjà je fait l'effort de sortir de mon trou ce soir autant que ça ne soit pas pour rien.

Me voici enfin sur place et c'est tout naturellement que j'évolue dans la foule qui se forme peu à peu, ne voulant pas pour le moment perdre de temps à discuter à droite et à gauche, préférant tout simplement fouiller les lieux du regard afin d'y trouver Jeremy ou deux ou trois petites choses pouvant être intéressantes, après tout ne suis je pas avant tout un peu une espionne?
Revenir en haut Aller en bas
Casey Morgan
Serviteur d'Arseline de Clervaux
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 31/03/2010
Age : 31

Votre Personnage
Age du personnage: 28 ans

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Mar 4 Mai - 17:11

« Tout s’envole lorsque vient la fin de l’année
Certains, nostalgiques, ne pourront s’empêcher
De jeter un œil au dessus de leur épaule en souvenir du passé
Mais à quoi bon ? L’avenir nous ouvre ses portes, laissons-le arriver ! »

### … Une silhouette noire et menaçante se découpa soudain dans la lueur lunaire… Mais la jeune femme ne la vit pas, trop occupée à allumer sa cigarette pour décompresser de la longue soirée de dur labeur… L’homme, tapis dans l’ombre, avançait prudemment, réduisant la distance qui le séparait de sa proie, si frêle... La strip teaseuse rejeta la tête en arrière pour écarter la longue chevelure brune qui la gênait et prit une bouffée de tabac avant d’expirer longuement d’un air terriblement las… Le prédateur glissait contre le mur, tel un reflet dans un miroir, il n’était plus qu’à quelques dizaines de centimètres de la belle qui ne se doutait de rien… Casey voulait le retenir, l’empêcher de commettre l’irréparable, mais il n’était que le triste spectateur de cette scène irréelle… Le stress, la colère, la haine le gagnait à mesure que l’autre avançait… Sa sœur était en danger et il n’avait aucun pouvoir… On l’avait figé, obligé à regarder encore et encore cet horrible tableau, sans qu’il ne puisse faire le moindre geste de bravoure… L’inconnu se jeta soudain sur Dakota, lui barrant les lèvres de sa main hideuse, tandis qu’elle se débattait, tentait de crier… Casey voulait s’arracher des liens qui le retenait…###

On le bouscula, cela semblait si réel… On le dérangea encore, il ouvrit un œil… Arseline venait de l’extirper du cauchemar incessant qu’il ne connaissait que trop bien… D’après ce qu’il comprit, elle voulait qu’il se lève et qu’il se prépare… Vite ! Mais le jeune homme, encore envahi par le sommeil, ne captait qu’une partie des paroles l’immortelle… Que lui voulait-elle encore ? Du sang ? Ne lui en avait-elle pas prélevé assez avant qu’il ne fonde dans cet horrible songe ? Se violentant, il se redressa dans son lit. Assit, il se gratta l’arrière du crâne tentant tant bien que mal de rassembler ses pensées… Quel jour… soir étions-nous ? Poussant un grognement digne de Casey Morgan, il acquiesça lorsqu’il constata l’impatience de la demoiselle… Se violentant encore, il se leva et se dirigea vers la salle de bain où il passa de l’eau sur son visage… Nouvel an ! Voilà pourquoi il devait se lever ! La grande soirée organisée en grande pompe par le maire avait lieu ce soir et Arseline se devait d’y être… Et apparemment, son serviteur également, bien qu’il ne soit pas très enclin à se déplacer jusqu’au parc… Traînant les pieds, il mettait la patience de la fille de Caïn à rude épreuve… Mais c’était ainsi depuis leur rencontre, il l’exaspérait et se faisait une joie de le faire, quoique ce soir, l’état nauséeux du jeune homme y était aussi pour quelque chose… Après s’être aspergé de déodorant, il enfila un jeans, T-shirt noir qui mettait en valeur sa musculature plutôt développée et un pull large par dessus, le jeune homme n’était pas frileux. Il but ensuite rapidement un verre d’eau et suivit la jeune femme dans la rue… Toujours aussi lent, Arseline perdit patience et jeta les clefs de la voiture à son serviteur… Lestement, ce dernier les attrapa au vol, afficha un léger sourire suite à la recommandation de la jeune femme et s’employa à ouvrir la portière….

Il mit près d’une heure à se rendre au lieu des festivités… Les rues étaient bondées de monde, il était presque impossible de trouver une place de parking libre et Casey fit le tour du parc au moins une dizaine de fois pour enfin se garer. Exaspéré, il sortit enfin de la voiture et inspira profondément l’air frais de la nuit hivernale… Arseline lui avait donné carte blanche pour ce soir, du moins c’est comme çà qu’il l’interpréta, alors autant en profiter pour s’amuser un peu ! Se dirigeant vers l’entrée bien gardée, il fit la queue pendant une bonne demi heure avant de pouvoir enfin pénétrer dans la parc, non sans avoir fait l’objet d’une fouille en règle avant… La sécurité était à son maximum ce soir et la proximité des agents de sécurité n’enchantait guère le jeune homme… Quant à la présence en surnombre des enfants de la nuit, elle ne lui inspiraient qu’haine et dégout… Pourquoi était-il là ? Il aurait soudain voulu s’enfuir, retrouver sa sœur et partir à l’autre bout de la planète… Mais au fait, peut-être que Dakota était présente ce soir… Qui sait ? Mais comment la retrouverait-il dans cette cohue monumentale ??
Soupirant, il enfoui ses mains dans les poches de son jeans avant de se diriger nonchalamment vers l’ersatz de bar que l’on avait installé. Il acheta une bière et entreprit de faire quelques pas parmi la foule… L’assistante du maire, qu’il avait pu rencontrer quelques jours auparavant devait également être dans les environs et avec un peu de chance, il finirait par tomber sur elle… La soirée n’en serait que plus intéressante…

Progressant parmi le monde, il se fit soudain accoster par une allumée tout de cuir vêtu… Elle distribuait des prospectus à grand coup de sourires forcés… L’observant d’un air dédaigneux, il finit par attraper le papier qu’elle lui tendait, mais ne s’attarda pas outre mesure, poursuivant son chemin… Il survola rapidement le papier : une pub pour une librairie, un truc comme çà... Un groupe de jeunes femmes tout à fait séduisantes suscita alors l’intérêt du jeune homme… A tel point qu’il ne vit pas la jolie brune qui s’approchait… S’avançant d’un pas assuré, il entra soudain en collision avec cette dernière provoquant le déversement de sa bière sur son propre pull… Surpris, il déposa son regard sur la jeune femme vêtue d’une séduisante robe de soie rouge, juste recouverte d’un manteau noir… Se rendant compte qu’elle n’avait rien à voir avec l’un de ces monstres, du moins c’est ce que son instinct lui criait, il afficha un sourire en coin...


- Je suis désolé, je ne vous avez pas vu et avec tout ce monde, je dois dire qu’il est presque inévitable de foncer dans quelqu’un…

Jetant le gobelet vide de bière dans un sac poubelle non loin de là, il ôta son pull imbibé de la substance amère…

- Oh fait… Moi c’est Casey Morgan… Et vous ? Vous êtes ?

Pourquoi ne pas profiter des cadeaux du destin après tout ? Et puis il n’était pas accompagné… Arseline serait introuvable dans cette foule, alors autant faire connaissance avec une potentielle amie… La fête serait au rendez-vous ce soir et Casey avait horreur de s’amuser en solo, il avait besoin de son public, c’était bien connu…

- Je sais… C’est pas une façon d’aborder les jolies filles, mais je vous assure que ce n’était pas prémédité pour une fois ! Ne craignez rien, mes intentions ne sont pas mauvaises !

Il lui fit un petit clin d’œil tout en tentant vaguement d’essorer son pull…



[ASHLEY c’est de toi que je parle au cas où !^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Schofield
Vendeur de pizza // Scarecrow
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 34

Votre Personnage
Age du personnage: 38 ans

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Mar 4 Mai - 18:36

Y'avait personne dans la rue. Pourtant, elle allait bientôt être remplie par le monde pour aller au parc, dans pas trop trop longtemps, j'avais encore un peu de temps pour me préparer. Je fis demi-tour et retournais dans ma chambre. C'était petit. Tout petit. Y'avait un lit, une commode, une armoire, une cache secrète derrière le miroir de la porte, une table de chevet qui me servait pour la télé et c'était tout. Y'avait une chaise aussi qui servait de fourbi, d'ailleurs y'avait pas mal de vêtements dessus. Je pris les premiers et me changeais. Pantalon noir, bonnes godasses de ville, mais qui ne font pas mal au pied si fallait courir, t-shirt noir, pull noir, manteau noir et des gants et une veste... j'vous laisse deviner la couleur. Bah quoi? J'allais pas à un bal costumé que je sache. Et puis, c'était le premier janvier dans quelques heures, j'avais pas envie de me les cailler cette nuit. Et puis, raison de plus pour passer inaperçu. Sous le pull, j'avais tout l'attirail d'un vrai commando. Vous connaissez le cure-dent de Crocodile Dundee? Bah j'avais le même mais en mieux. Nan, mais pas non plus le canif de fou, juste ce qu'il fallait, avec une bonne lame. J'avais aussi dans contre mon bras un petit manchon plat qui me permettait de laisser une ou deux doses d'amphétamine, le genre qui requinque en moins de temps qu'il faut pour dire "moi, Nabuchodonosor, roi de Babylone".

Voilà, nickel. Fin prêt le bonhomme. J'enroulai un cache-nez, j'ose même pas vous dire la couleur, autour du cou et tranquillement descendit l'escalier. Sur le même palier de la chambre, y'avait deux autres porte, l'une pour une mini-salle-de-bain-water-closed-douche-machine-à-laver-débarras et l'autre pour une sorte de mini cuisine, salon, salle à manger, un petit coin repos, mais c'était pas ma pièce préférée. Au rez-de-chaussée, j'avais ma pizzéria. En bas de l'escalier, je traversais un petit couloir où il ne fallait pas être bien gros pour s'y glisser et j'arrivais dans l'arrière-cuisine, puis la cuisine, puis le restaurant à proprement parlé. Sous mes pieds, dans le sous-sol, y'avait une petite pièce secrète pour le Scarcrow et tous les Crows. C'était bien arrangé, ça menait directement aux égouts. Bon l'odeur, c'était pas le top, mais au moins, c'était pratique. Bref, je refermais derrière moi à triple tour avant de suivre un début de flot piétonnier. J'allais d'abord faire une pause chez quelqu'un pour l'emmener avec moi au rassemblement de Monsieur le Noir Corbeau. Pour deux raisons en vérité. Un, j'avais pas envie, mais alors pas du tout envie d'aller faire le zouave devant les vampires, faire semblant d'être leur pote, non merci. Deux, avec ce que les Crows prévoyaient fallait que j'ai quelqu'un de totalement innocent pour brouiller les pistes.


- Hey, Gill, ça te va super bien... Tourne un peu pour voir? Ouaaaaah, j'ai la plus jolie. Tiens, c'est pour toi.

Alors explications: Gill, c'est Gill Anderson, une cliente qui vient souvent prendre une pizza quatre fromages, supplément fromage, parmesan double ration et pâte spéciale au fromage. Elle avait voulu me faire du gringue y'a pas si longtemps, alors j'ai profité de l'occasion pour l'inviter. Elle est drôlement jolie, une pure irlandaise, rousse avec joues joliment roses. Elle a la taille qui faut, des yeux verts qu'on croirait des vraies émeraudes, et un sourire à faire fondre un radiateur. Elle est esthéticienne je crois, pas très dégourdie, mais elle est sympathique. Ce soir, elle avait une robe verte, pas trop trop courte, donc c'était pas trop voyeur. Elle avait du gout, c'était ça le plus important, bah pour un homme en tout cas. Et ce que je lui offris? Une petite rose blanche à mettre dans ses cheveux ou à son poignet ou ailleurs, mais qui montrait que j'avais la même dans la poche de la veste. Oui, oui, c'était la tradition, autant l'honorer. Bref, ce fut donc avec Gill au bras, essayant de converser normalement que nous nous dirigeâmes vers le parc, il était un peu plus de vingt heures quand nous y arrivâmes. Il n'y avait pas beaucoup de gens encore, mais ça se pressait de plus en plus vers le buffet. J'allais d'ailleurs chercher une coupe de champagne pour la demoiselle et un verre de jus d'orange pour moi. Oui, ce soir c'était la diète. J'avais des choses à faire.

D'un oeil intéressé, je regardais tout le monde, la scène, les alentours, bref tout. Je croisais le regard de plusieurs Crow, mais nous fîmes comme si nous ne nous connaissions pas. Je restais prêt de Gill, sans vraiment penser à rien, car je préférais ne pas chercher la petite bête, peut-être que dans ceux qui passaient prêt de moi, il y avait quelques vampires télépathes. Gill était là pour ça, pour mélanger les pensées et ainsi ne pas me trahir. Lily ne viendrait pas ce soir, je lui avais demander de rester chez elle, ce qui venait à dire, chez moi, puisqu'elle avait l'étage du dessus de ma chambre à moi, mais je ne voulais pas qu'elle se mêle de tout cela, surtout si malheur arrivait.


- Allons prendre un bain de foule, voir si on connait du monde.

Je voulais surtout voir les environs, mais ça, chut...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Mar 4 Mai - 19:12

Ai je déjà connu pareille journée depuis que je suis au service d'Ivan? Je n'en suis pas certaine mais je dois avouer que la soirée qui s'apprête à avoir lieu en cette nuit m'excite et me motive plus que tout autre chose. Oh bien sur certains me diront que ce n'est qu'une simple soirée organisée par la mairie mais mon intuition semble vouloir me dire que c'est en fait bien plus et ce même si je ne suis pas encore à même de savoir ou de comprendre ce qu'est ce petit plus.
Mais finalement même sans ce petit détail je sais dores et déjà que je veux que cette soirée soit mémorable même si je n'en suis pas l'investigatrice et ce tout simplement parce que je souhaite plus que jamais montrer de quoi je suis capable. Après tout n'est ce pas moi qui ai en partie supervisé toute la préparation de cette soirée spectaculaire.

Mon état d'esprit du moment? Confiante quoi qu'un peu stressée ce qui est sans aucun doute normal avant que je la soirée ne soit véritablement lancée et ce encore plus maintenant que toutes les petites finitions concernant celles ci viennent d'être terminées. En effet je me trouve sur les lieux depuis ce matin ce qui m'as permis de tout finaliser, que se soit la décoration des lieux, la préparation de la sono pour la soirée, l'accueil des différents artisans et intermittents du spectacle mais aussi des différentes arrivées de boissons, sanguines ou non, et de petits amuses bouches nécessaires à ce que les invités VIP ainsi que ceux et celles qui choisiront de venir faire un tour du côté de Grant Park cette nuit ne meurt ni de faim ni de soif.
A présent tout est prêt et j'ai même pu profiter d'une des loges de fortunes installées un peu plus loin afin d'accueillir certains artistes pour troquer le jogging que j'avais mis ce matin afin de pouvoir courir ici et là sans perdre de temps, contre mes vêtements pour la soirée.

D'ailleurs je dois dire que de ce côté là je me suis fait plaisir, dépenser une belle petite somme pour acquérir une robe que j'ai trouvé tout simplement sublime en la voyant dans une vitrine et ce quand bien même je sais bien que je ne roule pas sur l'or.
Cette robe quelle est elle et qu'à elle de plus?
Et bien il sagit d'une simplement d'une robe bustier d'un sublime blanc crème, m'arrivant juste au dessus du genoux et étant ornée de diverses plumes d'un blanc des plus pur.
Ce qu'elle a de plus? Je n'en sais rien, juste une histoire de feeling ou de coup de foudre sans doute et puis sans me jeter de fleurs je dois bien avouer que dans cette tenue et avec les magnifiques boucles d'oreilles pendantes en or blanc que je porte, boucles d'oreilles m'ayant été offertes par ma mère à mes 18 ans et qui sont d'ailleurs le dernier cadeau qu'elle m'ai fait, je me trouve plutôt à mon avantage.

Me voici ainsi tout aussi prête que la soirée, n'ayant plus qu'à attendre les différents invités que ceux ci soient ou non VIP et ce même je vais sans aucun doute côtoyer d'avantage ces derniers que les simples habitants de Chicago et ce même si je dois bien avouer que me perdre dans la foule pour retrouver certains des connaissances que j'ai fait ces derniers jours ne me déplairait pas, que voulez vous je fait sans doute une petite crise d'adolescence à retardement...

Mais avant même que je ne puisse vraiment me mettre à rêvasser ne serait ce qu'un minimum les premiers invités VIP arrivèrent, invités que je pris soin d'accueillir comme il doit sans pour autant les étouffer pour le moment, voulant les laisser profiter au maximum de cette soirée s'offrant à présent à nous tous. Quelques mots polis, un petit discours bien rodé, un sourire et le tour est joué, bien entendu je pourrais sans aucun doute et sans le moindre problème échanger bien plus de paroles avec tout ce beau monde plus tard mais avant tout il me faut accueillir tout le monde le tout tout en gardant toujours les yeux un peu partout mais aussi en faisant tout mon possible pour garder mon calme le plus longtemps possible.

D'ailleurs je ne peut qu'apercevoir quelques visages ne m'étant pas inconnus et faisant même partie depuis peu de mon cercle de connaissance. Et oui, depuis que je m'accorde un peu plus de temps les rencontres se font bien moins rare. Le sourire m'est à nouveau revenu, du moins de façon bien plus naturel comparé à celui que j'avais pu arboré jusqu'alors. Me voici donc prête à accueillir le reste de tout ce beau monde qui s'apprête à passer la soirée en compagnie de notre cher maire, espérant bien entendu que ceux ci viendront rapidement afin que la belle cainite et artiste, du moins si mes souvenirs sont intacts, qui se trouve dores et déjà dans le carré VIP ne reste pas seule bien longtemps.

EDIT: Tenue d'Amanda


Dernière édition par Amanda Logans le Jeu 6 Mai - 8:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derek MacGalan
Bras droit du Maire
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 30/01/2010

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Mar 4 Mai - 19:46

Enfin le jour J !

Cela faisait plus de trois mois que nous préparions cet évènement. Véritable casse-tête chinois, organisation pointue, contretemps, nous avions eu droit à toutes les déconvenues possibles et inimaginables. Le Maire voulait les choses en grand, il ne voulait rien laisser au hasard et était exigeant sur ses demandes, j’avais donc du me plier en quatre pour assurer derrière.
Sans compter sa lubie d’emmener Kate. J’étais absolument contre, pour moi elle n’était pas prête, sans compter son caractère fougueux, bref, trop de risque à prendre à mon goût. Mais sur ce point, il ne m’avait pas écouté et était resté sur ses positions, j’avais du donc me résigner… Ivan était aussi têtu que moi.

J’étais sur les dents, la sécurité primait sur toute chose et j’avais laissé à Amanda le soin de s’occuper de la partie festive et invités. J’avais néanmoins un double de la liste, chaque personne étant fichée soigneusement par mes soins, quelques notes en face des noms de ceux qui représentaient un danger potentiel pour le Maire.



GRANT PARK – LE 31 DECEMBRE 2010

Depuis le début de matinée, la secrétaire et moi étions déjà sur le pied de guerre, à superviser les préparatifs, surveiller les ouvrier qui travaillaient d’arrache-pied afin que tout soit en ordre à l’heure. Il était prévu que tout soit bouclé à dix-huit heures précises, de manière à ce qu’il n’y ait pas de fausses surprises.

Tout fut prêt à temps à quelques détails près…
J’avais été pointilleux là-dessus, il était hors de question qu’un stand, qu’un groupe ne soit pas présent à l’ouverture des portes. C’était même impensable pour moi.

A dix-neuf heures, je fis une dernière mise au point avec mes troupes. Ce soir, sur le terrain, il y aurait vingt vampires, tous plus âgés de deux siècles, aux pouvoirs complémentaires et plus de deux cents humains. Mes hommes bien sûr, mais également des policiers en uniforme et en civil et quelques militaires. Les pompiers étaient également prévenus, en cas d’incendie ou d’accident, tout comme trois grands postes de secours dispatchés dans le parc, en cas de malaise et autre incidents.
Je leur distribuais le planning de la soirée, leur secteur à couvrir et leur fit savoir que Danael, mon bras droit serait leur référant sur le terrain, tout devait passer impérativement par lui. J’avais une confiance totale en lui et je savais qu’il serait à la hauteur.
Une fois le briefing terminé, tout le monde parti prendre ses positions.

Vingt-heures, ouverture du parc, une marée humaine, impatiente et hétéroclite se rua à l’intérieur de l’enceinte… Vampires, humains tous mélangés…
Les dés étaient lancés, il ne restait plus qu’à prier que tout ce passe bien.

J’étais plus concentré que jamais, à l’écoute de tout, à la recherche des moindres failles dans le système, recadrais les choses s’il le fallait. Tout comme mes hommes, je me fondais dans la masse, et j’étais en contact permanent avec chaque tête de groupe. J’avais exigé un rapport régulier, je ne voulais pas être surpris.

Heureusement, pour le moment tout se passait bien, mais je ne me détendais pas pour autant. La soirée ne faisait que commencer et plus les heures passeraient et plus les esprits s’échaufferaient, l’alcool, l’euphorie… les bagarres ne manqueraient pas c’était ainsi et ce le sera toujours.
De plus le Maire n’était pas encore arrivé.

Un dernier tour dans la masse avant de rejoindre le carré VIP et c’est à cet instant que je reçus un message sur mon téléphone portable d’Arseline, mon espionne de choc. Elle aussi était présente, mais pour garder son anonymat, je ne l’avais pas conviée au briefing, en revanche, elle était mes yeux et mes oreilles. J’appréciais son efficacité et elle me le prouva une fois de plus. Le message était précis,


Arseline de Clervaux a écrit:

-5 colis suspects, location inconnue, au moins deux hommes-

Elle me faisait savoir clairement qu’un attentat était prévu pour ce soir. Je la remerciais, lui demandant de garder l’œil et de me tenir au courant.

Bombe ou autre, il fallait absolument et en toute discrétion retrouver ces colis… Il nous restait pas beaucoup de temps pour les trouver… nous devions faire vite. Je prévins rapidement mon chef de la sécurité, Danael, sachant qu’il ferait ce qu’il faudrait.
Ce n’était pas vraiment une surprise, nous nous attendions à une action de ce genre, d’autant plus que ces derniers temps, un groupuscule jusqu’alors inconnu « les Crows » faisaient parler d’eux.

Néanmoins, je me devais d’en avertir le Maire, ce que je m’empressai de faire.


« Bonsoir Ivan (…), Je crois que nous avons un soucis, d’après une de mes sources, une rumeur d’attentat, visiblement sérieuse, court. (…), J’ai déjà mis Danael sur le coup (…) Bien entendu la discrétion prime sur le reste et ce n’est pas la peine d’en informer Katelyn (…) Ok, espérons que tout aille pour le mieux (…) moui… bref, je te laisse… je te tiens au courant, à tout à l’heure (…) »
Revenir en haut Aller en bas
Danael Carminiel
Agent de sécurité au C. City Hall
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 34

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Mar 4 Mai - 19:54

31 Décembre 2020 – 18h30

Réveil difficile ce soir, je ne sais pas pourquoi. Sûrement parce que j’ai reposé en paix. Oh, faudra que je la sorte aux collègues à l’occasion celle là ! Oui, ça leur plaira sûrement. Bon ce n’est pas le tout mais je dois faire vite, la réunion est dans une demi-heure je n’ai pas de temps à perdre ! Une bonne douche me réveillera avant ce que je présume comme une des plus longues nuits que j’ai vécues dans ma non-vie. Mr Nikolaï et Mr MacGalan vont fêter la nouvelle année de bien belle façon dans le parc que je préfère pour la course ou la musique, Grant Park. Je me suis naturellement porté volontaire pour travailler ce soir n’ayant que très peu de connaissances avec qui passer la soirée. Je pense que l’on ne sera pas beaucoup mais si la quantité n’est pas là, la qualité est par contre toujours au rendez vous.

31 Décembre 2020 – 18h47

Douche prise, habillage OK, je prends quelques pochettes de sang à emporter pour la soirée. Je serai entouré d’humains, qui plus est à protéger, ce ne serait pas bon d’en croquer un. J’ai beau être bien éduqué et ne pas mordre ceux ou celles que je ne connais pas, je reste un prédateur et un prédateur affamé et aux aguets peut vraiment faire des dégâts. Je prends mes clés et on the road again ! Heureusement que je n’habite pas très loin, ça me permet de ne pas trop me presser.

31 Décembre 2020 – 18h57

Ouf, quelques minutes d’avance, ça a été juste mais j’y suis. Et je me disais qu’il n’y aurait pas beaucoup de monde mais là… On était une quinzaine de vampires et au moins 150 humains pour le moment, on sera donc une vingtaine de vampires maximum pour couvrir la soirée et sûrement 200 personnes pour la sécurité en tout. 20 Vampires suffiront largement vu la taille de la réception mais il faudra qu’on soit vraiment concentrés. Les policiers et autres humains affiliés comme nous à la sécurité et aux secours nous donneront un sacré coup de main. Mais alors que je finissais de saluer mes collègues et les faisaient rire avec ma pensée du jour, Mr MacGalan entra alors dans la salle de réunion.
Nous prîmes alors tous place devant le pupitre, tournés vers lui, et écoutâmes le briefing plutôt complet de notre patron. Les consignes étaient claires, rien ne devait être laissé au hasard, tout devait être sous contrôle. Notre priorité ce soir allait être, comme souvent lors de ces festivités de fin d’année, d’éviter les conflits en fin de soirée entre les humains ivres. Calmer les esprits échauffés était une de mes spécialités d’où le regard insistant de Mr MacGalan envers moi. Il connaissait les pouvoirs de chacun et les 20 Vampires présents se complétaient. Je reconnaissais bien là nos patrons si consciencieux. Il annonça d’ailleurs que pour cette soirée, il avait décidé d’adresser ses consignes à une seule et unique personne, moi. Un regard confiant de notre chef de la sécurité vers moi me confirma que j’allais pouvoir faire mes preuves pour mener à bien ses objectifs.
Cette petite réunion dura une demi-heure avant que la dispersion et la discrétion ne soit demandée par le boss. Il était clair que nos devions passer inaperçu quand tout allait bien, nous ne sommes présents que si problème il y a. La soirée commençait à 20h mais dans un quart d’heure, nous serions déjà sur place pour sécuriser les lieux. Nous avons au minimum 7h de surveillance à assurer, j’espère vraiment que tout le monde est en forme !

31 Décembre 2020 – 19h43

A peine arrivés au Grant Park, je déplie un plan de ce lieu assez immense pour contenir une grande partie de la population de Chicago et assigne à chaque Vampire une équipe de 9 humains et un quartier du parc. Ils devront tous travailler main dans la main car s’il y a bien un soir où la race de chacun ne compte pas, c’est bien celui que nous vivons en ce moment. De plus, je n’avais aucunement l’intention de perdre mon temps à faire la police entre eux. Heureusement pour moi, ils étaient tous autant les uns que les autres intelligents et travailleront de concert pour assurer une protection irréprochable et une surveillance de chaque instant. Ils se répartirent donc pour commencer à veiller à ce que personne de suspect ne soit présent avant la cérémonie. J’avais demandé aux Vampires de chaque équipe de revenir vers moi dès que leur secteur serait OK, non pas par manque de confiance envers les humains mais parce que ceux de ma race peuvent en l’espace de quelques secondes parcourir de grandes distances et me repérer avec mon aura, chose unique à chaque Vampire et moyen de se retrouver parmi la foule.

31 Décembre 2020 – 20h00

La soirée débute à l’heure. Tous les secteurs ont été sécurisés et le sont toujours par les équipes en place. Les humains patrouillant avec moi ont pour ordre de se mêler à la foule, de laisser traîner discrètement leurs oreilles et de me rapporter toute information qui leur semblerait importante. Ils ont aussi pour consigne de prévenir les rixes pouvant survenir et, le cas échéant, me faire venir sur le lieu au plus tôt afin d’apaiser les tensions. Je fais de même et salue les personnes que j’ai l’habitude de voir venir à la mairie. La soirée est pour le moment détendue et tout se passe bien. Mon téléphone toujours à portée de main, je déambule et vais d’un côté puis de l’autre, passe voir mes hommes de temps en temps pour qu’ils m’informent des bruits ambiants qui, pour l’instant, sont inexistants.

31 Décembre 2020 – 20h41

Plusieurs incidents sans gravité pour le moment et tous résolus. Un début de soirée plutôt tranquille et bien géré. Mais mon téléphone sonne et cela va changer pas mal de choses. Mr MacGalan me demande instamment d’ouvrir l’œil car il court le bruit qu’une possibilité d'attentat était en cours. A peine raccroché, il me fallut 30 secondes pour faire le tour de tous les secteurs et signaler à tous de redoubler de vigilance. A présent, la menace était bien réelle. Je me mêlai de nouveau à la foule et surveillait ça et là les personnalités importantes. Si un attentat devait être perpétré, il le serait sûrement contre les notables présents à la soirée. Finalement, cette soirée allait peut être s’animer de bien mauvaise façon…
Revenir en haut Aller en bas
Grigori Karn
Directeur de l'Université
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 26/03/2010
Age : 31

Votre Personnage
Age du personnage: 728 (réel) 28 (physique)

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Jeu 6 Mai - 2:02

Une nouvelle année allait encore passer ce soir. C'était la 728ème que Grigori Karn voyait s’achever, et la 729ème allait bientôt débuter. Oh n’allez pas penser que ce vieux vampire était nostalgique. Il n’était pas du genre à ressasser le passé indéfiniment. Il était plutôt du genre à se tourner vers le futur, vers ses ambitions, comme le fauteuil de maire de Chicago par exemple. Pour lui, il voyait le soleil se coucher sur cette année où il n’avait pas encore réalisé ses noirs desseins, mais cette année là serait la bonne! Alors il fallait bien fêter ça non? Une petite soirée où il verrait Ivan faire son dernier discours pour la nouvelle année, la prochaine fois ce sera lui qui formulera ses vœux.

Grigori se prépara soigneusement. Après tout, un homme se son statut devait entretenir une certaine classe. Après une longue douche brûlante (il aimait bien le genre de douche qui envoie tellement de buée qu’on se croirait dans un sauna), il se sécha et se rasa de près, ce qu’il n’avait pas toujours l’habitude de faire loin de là. Il lava ses belles dents blanches et aiguisées, on ne sait jamais il y aurait peut-être de quoi manger ce soir … Il choisit le plus beau, propre et plié de ses costumes, un costume noir et blanc, tout ce qui a de plus classique. Il se mit un parfum à la mode, enfin, il avait du succès auprès de la gente féminine en tout cas. Enfin, il coiffa soigneusement ses cheveux vers l’arrière et les plaqua avec du gel. À présent il était fin prêt!

Il appela un taxi, et attendit que celui-ci arrive avant de sortir de sa villa, ce qui arriva bien vite. Il ferma sa résidence, et prit son moyen de locomotion, direction Grant Park. Le chauffeur était un humain afro-américain. Il tenta plusieurs fois d’entretenir le dialogue avec le vampire, qui était plutôt froid et distant avec lui. Il faut dire que Grigori n’avait aucune envie de discuter avec un de ces minables insectes qui ne pullulaient que trop dans cette ville. C’est aux vampires qu’il comptait parler ce soir, pas à ces pitoyables humains, hors de question. Ce fut donc un voyage bien silencieux jusqu’au parc.

20h - Le directeur de l’université ne donna pas de pourboire au taxi et se dirigea vers le carré VIP. Passer dans toute cette foule l’incommodait, tant de personnes insignifiantes attendant un bête feu d’artifice qui n’exploserait que dans 4 heures … Quelle stupidité! Il ne voyait pas l’intérêt d’attendre ici, au moins au carré VIP ils avaient de quoi passer une bonne soirée. Il passa, poussant parfois vivement les imbéciles qui restaient sur son chemin, sans s’excuser bien entendu. Quand il arriva au niveau du carré VIP, il montra son carton d’invitation et fit alors d’un ton calme :


- Grigori Karn, je suis un invité spécial.


Le vigile le laissa passer en lui expliquant poliment les services qui lui étaient proposés. Karn ne l’écouta qu’à moitié puis entra dans le carré VIP, bien plus tranquille que l’endroit d’où il venait. Il ne supportait pas cette foule massive. Il regarda aux alentours, il y avait un grand buffet comme cela avait été annoncé, mais aussi une scène ou des concertes allaient se succéder, actuellement un groupe de rock interprétait ses titres, ils n’étaient pas mauvais mais avaient peu d’originalité. Il y avait encore bien des choses, des bars, expositions et autres spectacles. On peut dire qu’ils étaient bien bichonnés dans ce quartier.

Alors qu’il se demandait où il allait commencer à passer le temps, il vit une présence qu’il connaissait depuis peu : Karolane de St-Gelais. En effet Karn avait discuté avec cette artiste afin de lui demander de donner des cours dans son université. C’était une vampire tout à fait charmante, avec un grand talent artistique, et de la franchise, ce qu’il appréciait du moment qu’elle ne lui manquait pas de respect. Il se dirigea vers elle, au bar à champagne. Arrivé près de la belle « jeune » femme (disons qu’il est difficile de donner cet appellatif à une femme qui a plus de cent ans) et fit alors avec courtoisie :


- Mademoiselle de St-Gelais, je suis ravi de vous voir ici.

Il fit une brève révérence puis alla s’installer auprès d’elle au bar et demanda qu’on lui serve une coupe de champagne. Certes il préférait du sang frais mais il ne dénigrait pas un peu d’alcool de temps en temps. Même pour les vampires ce nectar était bien agréable. Bon bien sur il fallait un sacré dose à des êtres comme eux pour leur faire faire toutes sortes d’imbécilités. Quand il eut sa coupe, il but la premier gorgée, qui est toujours la plus agréables et posa ensuite des yeux charmeurs sur son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Katelyn Connoghan
Propriété d'Ivan Nikolaï
avatar

Messages : 740
Date d'inscription : 29/10/2009

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Jeu 6 Mai - 7:59

31 décembre 2020.
Domicile du Maire.


Cela faisait deux jours que je ne dormais plus, deux jours ! Que le stress causé par cette foutue soirée m’étreignait impitoyablement, j’en avais perdu l’appétit, le sommeil !
Je n’arrivais à rien.

Ce soir c’était le grand soir et j’avais passé ma journée à faire du sport pour me défouler, dessiner, peindre, tout était bon à prendre pour m’occuper l’esprit, malheureusement, rien n’y faisait, la pensée de la soirée revenait sournoisement tourner dans ma tête. J’avais rarement été aussi nerveuse, même avant un spectacle, peut-être aussi n’avais-je jamais été mis au devant de la scène, devant toute une ville en compagnie d’un Maire…
Sans compter qu’il allait falloir que j’assure dans le carré VIP, me montrer polie et aimable, bref jouer les hypocrites…comme tout le monde… J’espérais néanmoins que je rencontrerais des personnes intéressantes, me faisant oublier un peu ma situation.

Pour une fois, l’heure passait incroyablement vite et la nuit était déjà tombée. Ivan devait être éveillé maintenant.
Nous devions nous rendre à la soirée vers 22h30, ce qui nous laissait finalement un peu de temps devant nous, mais il était hors de question de nous mettre en retard.

Je me décidais dons à prendre à bain, cela me permettrait de me détendre un peu, j’en avais bien besoin. Je me glissais donc avec un certain plaisir dans l’eau chaude et je m’installais confortablement. Je fermais les yeux un instant, tentant de faire le vide dans ma tête et je me laissais aller doucement vers une douce torpeur. Je ne sais pas combien de temps je restais ainsi, sûrement un certain moment car l’eau commençait à tiédir.
Il était plus que temps de finir de me préparer.
Je sortis de l’eau, me séchais rapidement, j’hésitais encore à laisser mes cheveux tomber naturellement sur mes épaules ou non, au pire je demanderais son avis à Ivan.
En sous vêtements, je regardais avec des yeux de petite fille la robe que j’avais déposée soigneusement sur le lit, elle était vraiment magnifique, le maître des lieux ne c’était vraiment pas foutu de moi.



Sans plus attendre je l’enfilais et me postais devant la grande glace. Je restais un moment à me mirer dans le miroir. J’étais crispée, j’avais l’impression que ce n’était pas moi qui se trouvais là en face…en plus il allait falloir que je porte des talons toutes la soirée… mon pire cauchemar.
Je m’étais déjà maquillée, un fin trait noir sous les yeux, un rouge à lèvre relativement discret.


21h30
On frappa à la porte et mon cœur loupe un battement, j’eus soudain très chaud… De ma voix tremblante, je lâchai un « entrez ! ».
J’osai à peine me retourner, agripper au devant de ma robe…

« Bonsoir…merci »

Je le sentis s’approcher et se glisser derrière moi. Je ne pus réprimer un frisson. Sa présence me mettait toujours dans des états pas possibles et je me retrouvais de nouveau déstabilisée. Ses gestes tendres, ses mains remontant la fermeture de ma robe. Sa voix chaude et rassurante, ses bras m’entourant doucement… je me laissais aller contre lui, profitant de cette douce étreinte.

« Un cadeau ? mais vous me gâtez déjà beaucoup… »

Je pris la boite qu’il me tendit et je restais bouche bée devant le magnifique collier, avec les boucles d’oreilles assorties. Je me retrouvais toute bête et je ne savais plus quoi dire.

« Mais… mais…c’est beaucoup trop… il est superbe…. »

Je me sentais gauche et gourde soudain. Les mains légèrement tremblantes, je mis les boucles, et je dégageais ma nuque afin qu’il puisse accrocher la parure. Je regardais le collier à mon cou, stupéfaite de l’image que mon reflet me renvoyait.

Il essayait de me rassurer, mais je crois vraiment qu’à cet instant, rien ne pouvait vraiment faire taire cette angoisse qui m’animait. Pourtant, malgré tout, sa présence à mes côtés me réconfortait.
Je me laissais guider par lui, tout comme je le ferais plus tard, m’agrippant à lui comme à une bouée de secours. Mais je lui faisais confiance, je savais qu’il ne me laisserait pas tomber, après tout, il avait tenu à me vouloir près de lui.

Il me fit pivoter sur moi-même, afin de constater mon ensemble et son sourire satisfait me fit sourire, en réponse, légèrement taquine je répliquai :


« Vous vous faites flatteur ! Mais vous n’avez rien à m’envier… vous êtes plus beau que jamais »

Un clin d’œil, je tapotais malicieusement sur ses épaules, comme si j’enlevais des saletés imaginaires. Un brin maternelle et attentive, je réajustais même sa cravate. Un soupir s’échappa de mes lèvres, ma poitrine était très lourde, comme s’il allait déjà repartir, alors que la soirée ne faisait que commencer.

« Et si nous nous servions un verre de whisky ! Histoire de trinquer à cette soirée qui s’annonce ? »

J’espérais secrètement qu’il dise oui, un petit verre serait vraiment le bienvenue, histoire de me détendre un peu.

_________________




~~ La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée ~~
(Platon)
Revenir en haut Aller en bas
James Balmer
Infiltré chez Gabrielle Taylor
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 34

Votre Personnage
Age du personnage: 36 ans

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Ven 21 Mai - 9:30

James avait mis son réveil à sonner relativement tôt, malgré la nuit passée debout s’occuper de Gabrielle, et de ses affaires. Oh, la vampire n’était pas une patronne trop contraignante. Comme elle l’avait dit lors de leur entretien d’embauche, elle ne savait pas tellement de quoi l'occuper à plein temps. Depuis ces deux ou trois mois qu'il était à son service, c'était plutôt lui qui aait dû faire preuve d'initiative, afin de se rendre utile.

Epuisé mentalement par l'effort constant que demandait la maîtrise de ses émissions d'émotions, James était soulagé lorsqu'il pouvait s'éloigner un peu de la vampire, mais sa place était au près d'elle. S’imposer chez elle avait été au final plus compliqué et fatiguant qu'il l'avait pensé. Gabrielle était télépathe. Enfin, tout du moins pouvait percevoir les émotions. Ca, l’humain le savait dès le départ, avant même de rencontrer la vampire, c’était une composante importante, les zombies ont des pouvoirs, ça n’est jamais à négliger quand on doit les approcher. Encore plus quand on doit les tuer…

Tuer Gabrielle. Un objectif comme un autre, une morte non morte comme une autre. Un cadavre ambulant, comme sa sœur, une erreur du destin. De jolis sobriquets pour une vampire qu’il découvrait de plus en plus… Atypique. Ses connaissances des non morts et ses pensées profondes à leur sujet, qu’il croyait pourtant fermes et définitives, étaient parfois chamboulées à cause de la jeune femme. Il aurait presque pu lui en vouloir de troubler ainsi son équilibre...

James était resté quelques temps assis au bord du lit, massant ses tempes et son crâne, et puis il était parti se préparer. Ce soir, c’était la dernière soirée de l’année. Gabrielle, et par conséquent lui aussi, puisqu’elle ne comptait pas d’y rendre seule, était invitée à la fameuse soirée du Nouvel An. Cette fête dont tout le monde parlait, humains, comme vampires. Un grand melting-pot plein de bonne volonté de la part du maire, où les prédateurs et leurs menus décompteraient ensemble les secondes avant minuit. Gé… nial… Les services de sécurité avaient intérêt à assurer, et pas à cause des Crow, mais bien des crocs de tous les caïnites…

L’humain connaissait déjà la tenue que porterait Gabrielle, ils avaient ensemble défini qu'il resterait dans les mêmes tons, c'est à dire en noir. Original, non? Carré VIP oblige, il avait laissé de côté le jean pour un pantalon de toile sombre et des chaussures de ville. Comme le mortel ne pouvait pas, quand à lui, ignorer le froid, il serait bien obligé de porter un manteau par dessus. Vu la saison, il n'aurait pas de mal à le supporter.

James avait loué les services d'un chauffeur pour la soirée. Se garer dans le coin de Grant Park serait certainement impossible, quand aux taxis, ils étaient soit déjà pris d'assaut, soit ne tourneraient pas pour profiter de la fête. La berline grise s'arrêta non loin de l'entrée du carré VIP, Gabrielle et lui comptaient aller directement là bas. L'esprit totalement hermétique, et l'air calme, James observait son entourage discrètement, assez mal à l'aise, même s'il n'en montrait rien, par la présence d'autant de caïnites rassemblés. Il n'aimait pas ça, il ne les aimait pas, c'était viscéral, mais son rôle, et sa couverture, passaient avant tout.

Une fois passés devant l'hôtesse, qui avait pris leurs cartons d'invitation et leur avait aimablement présenté les lieux, le Crow s'éclipsa quelques secondes, pour aller chercher deux verres de champagne, un pour lui (il n'allait pas rester les mains vides!), un pour Gabrielle. Dans le carré VIP, plusieurs petits groupes s'étaient formés et conversaient calmement. Il y avait quelques têtes (de vampires) qu'il connaissait, pas pour les avoir déjà vues en vrai, mais pour leurs portraits qu'il avait dû étudier avant de venir à Chicago. Etre dans cet endroit, ce soir là, était une formidable opportunité pour sa mission au long terme. Cela lui permettait d'approcher tellement de "cibles" influentes potentielles... Ne pas s'emballer, et surtout, ne rien laisser filtrer, garder ses barrières en place... C'était le plus important.

"Il y a beaucoup de monde que tu connais?"

James avait eu quelques difficultés, au début, pour tutoyer Gabrielle, comment être familier avec une telle créature? Mais maintenant, ça coulait de source quand ils étaient tous les deux seuls. Tendant sa coupe à la vampire, il leva un instant son verre pour lui souhaiter santé, puis le porta à ses lèvres. Il comptait sur Gabrielle pour lui redire rapidement qui était qui...
Revenir en haut Aller en bas
Bloody Bird
PNJ
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Ven 21 Mai - 15:09

* * * * * * * *

Nous arrivons au deuxième tour… il est temps que certaines choses se passent…
Préparez-vous, pour certains d’entre vous à subir le poids du hasard.
La soirée s’avance, les esprits s’échauffent… l’alcool coule à flots…

- Arseline : Intervention d’une bande de jeunes alcoolisés. Ils vont la draguer sans relâche et venir lui pourrir la vie. Ils sont au nombre de 5, 1 vampire (néonate de 3 ans qui se croit super puissant) qui est le chef et 4 humains qui ont entre 17 et 22 ans.

- Ellen et Kim : Problème de programmation du système d’arrosage du parc…. Il se met en route, juste là où les deux jeunes femmes se tiennent. Elles sont bien entendu arrosées.

- Roxane : va se faire bousculer par un jeune humain. La surprise, lui fait lâcher son tas de prospectus et les feuilles vont s’envoler, s’éparpillant dans le parc. On la verra alors, courir après dans tout les sens, genre paniqué et furieuse… en gros totalement inefficace…

Pour les autres, pas de changement... Pour l'instant...
A vos plumes !

* * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
Ivan Nikolaï
Maire de Chicago
avatar

Messages : 1503
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 35

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Ven 21 Mai - 15:14

    Elle était sublime. Katelyn était merveilleuse dans cette robe. Nous avions bien choisit. J'osais penser, amusé, que certains allaient être jaloux de voir une si belle femme à mon bras, que certaines seraient jalouse de la beauté naturelle de la jeune humaine. Car personne ne pouvait nier le faite qu'elle était terriblement belle et attirante. Le parfum léger de sa peau m'enivrait, les battements de son coeur me berçaient. Elle était nerveuse, quoi de plus normal. Cette soirée était très importante pour nous. Pour moi car je voulais donner une bonne image de ma ville, rendre les choses meilleures et présenter enfin celle qui m'était chère. Pour Katelyn car s'était sa première sortie officielle. N'étant pas amatrice des soirées mondaines face au monde, elle était angoissée. Mais j'avais confiance en elle, je savais qu'elle allait s'en sortir haut la main. J'allais être là pour elle, j'avais même une surprise pour elle, pour l'aider à ne plus s'ennuyer, pour se sentir utile, importante. J'espérais vraiment que cette soirée nous aiderait à franchir un cap. J'allais tout faire pour en tout cas.

    Le cadeau fut plus qu'apprécier. Oui je venais de la gâter encore plus, mais ce collier ne faisait qu'embellir sa beauté naturelle. Une vraie princesse. Elle ne devait pas avoir l'habitude de se voir ainsi pourtant elle allait devoir s'y habituer si nous voulions passer du temps ensemble, dans les fêtes ou rien qu'au théâtre. Enfin là n'était pas le sujet. Nous avions besoin de nous détendre avant de partir. L'appel de Derek n'avait rien de dramatique, mais il fallait tout prendre en compte. Nous ne devions pas nous laisser déborder par qui que ce soit. D'autant plus que nous avions connaissance d'une groupement d'humains voulant détruire tous les Vampires. C'était évidemment le soir idéal pour commettre un ou plusieurs attentats. Nous n'avions qu'à augmenter la sécurité. J'avais confiance en mes hommes, trop peut-être, persuadé que tout irait bien … Alors malgré l'angoisse je devais faire comme si tout allait bien. Katelyn ne devait surtout pas être informée de ces quelques soucis de dernière minutes, pas besoin de l'angoisser encore plus.

    Je ne pus m'empêcher de sourire aux compliments de la jeune femme. Nous étions parfaitement bien assortis, même si à mes yeux elle avait beaucoup plus de classe que moi. La belle souriait, tapotant mes épaules, réajustant ma cravate comme un vieux couple. Sauf qu'elle ne cessait de me vouvoyer. C'était une marque de respect bien évidemment, mais cela m'était, à mes yeux en tout cas, trop de distance entre nous. Toujours aussi nerveuse, elle proposa de boire un verre de whisky, pour trinquer à la soirée qui s'annonçait. Disons qu'un petit verre allait lui permettre de se détendre un peu et je n'étais pas contre un petit remontant.

    - Avec plaisir, descendons au salon pour nous détendre un peu en attendant Derek. Mais … J'aimerais que tu cesses de me vouvoyer. Ça met une distance entre nous que je n'aime pas.

    Ma main glissa autour de sa taille, rapprochant la belle de moi, mes lèvres prirent possession des siennes, tendrement alors que mon autre main vint caresser son visage avant de quitter cette étreinte. Elle pu prendre le reste de ses affaires. Nous primes ensuite la direction du salon, tranquillement. Nous avions encore près d'une heure devant nous. Une fois en bas, la porte fermée mais non à clé, je pris deux verres et nous servis le whisky tant attendu. Retournant auprès de la belle, je lui tendis son verre pour trinquer.

    - A cette nuit, à nous mais surtout à toi. Merci de me faire confiance.

    J'attendis de voir si elle voulait elle aussi dire quelque chose, puis nous trinquâmes. Le Whisky était bon, excellent même, peut-être un peu fort et j'espérais donc que cela ne fasse pas trop tourner la tête de la belle. Après deux gorgées j'eus très envie de satisfaire une envie … je pris le verre de la belle, le posa sur la table basse en même temps que le mien.

    - Approches, dis-je tendrement.

    Alors à nouveau mes lèvres baisèrent les siennes, avec plus de conviction. Mes mains caressèrent son corps avec douceur. Doucement la chaleur monta et nous nous retrouvâmes sur le canapé, la belle installée sur moi à califourchon. Mes mains caressèrent ses cuisses tendres et chaudes alors qu'elle m'avait déjà retiré ma veste, se mettant à déboutonner ma chemise. A cet instant tout le reste passa au second plan, seule mon envie d'elle était important. A diable la soirée, Katelyn était plus importante. Tout son corps brûlait sous mes doigts, autant que le mien brûlait sous ses caresses et ses baisers et je me retrouvai rapidement torse nu. Je venais de commencer à descendre la fermeture éclair de la robe de la belle lorsque la porte s'ouvrit et …

    « Ivan nous sommes en …. Putain c'est pas possible !!! Vous ne pouvez pas trouver un soir pour faire ça ? »

    Derek venait d'entrer dans le salon sans avoir frappé au préalable. Mon meilleur ami était très énervé, je pus facilement le sentir.

    « On va être en retard dépêchez vous ! »
    - Laisse nous deux minutes, on arrive.

    Lorsque la porte claqua derrière mon ami, je ne pus m'empêcher de rire, déposant un baiser sur les lèvres de la belle Katelyn, remontant par la même occasion la fermeture de sa robe.

    - Il est en colère, ça va passer. Nous devrions y aller, dis-je en nous relevant.

    Le temps de nous rhabiller, de terminer mon verre. Nous voilà sortis. Derek nous attendait dans l'entrée, le visage tendu. En passant à ses côtés, je lui lui soufflai mentalement de façon à ce que Katelyn n'entendent rien :

    ~ Détends toi mon ami. Pas la peine de se stresser d'avantage. Tout va bien se passer j'ai confiance. ~

    A vrai dire j'étais étrangement détendu. Dehors la limousine nous attendait, encadrée par deux voitures de sécurités et deux motos. Je fis monter la belle, caressant doucement sa main, voulant la détendre. Mais l'ambiance n'était pas à la rigolade, pas du tout même. En route je voulus détendre l'atmosphère …

    - Y a pas mort d'hommes, détendez-vous tous les deux vous allé me rendre nerveux. Si on ne peut plus se faire plaisir où va le monde …

    Échec … malgré ma voix teinté d'humour. Un soupire s'échappa de mes lèvres. Je pris la main de Katelyn dans la mienne et m'adressa mentalement à elle.

    ~ Tout va être parfait. A notre arrivée les gens risquent de se bousculer, mais tout ira bien rassure toi. Accroches toi à mon bras dès que nous quitterons la voiture, et suis moi. Sois naturelle. Tu es parfaite de toute manière. ~


    22h35 – Arrivée à Grant Park



    Dehors les flashs crépitaient déjà. Nous devions arriver, sortir de la voiture et passer au milieu de la foule, séparée de nous par des barrières de sécurité et de nombreux gardes. Je sentis les cœurs des deux humains battre plus vite. La voiture s'arrêta. La portière s'ouvrit. Derek sortit en premier, vérifiant que tout se passait bien, puis je devançai Katelyn. Des flashs, encore, des gens criant mon nom, à croire que j'étais le Messie, d'autres se contentant d'observer. Dans le ciel un Hélicoptère faisait le tour, observant la zone. La musique s'était arrêtée pour annoncer notre arrivée.

    Main tendue vers la belle je la fis sortir de la voiture. Les flash redoublèrent et je l'attirai contre moi, murmurant à son oreille.

    - Offres leurs quelques sourires et ils seront ravis. Tu es parfaite, ne doutes pas de toi.

    Je saluais la foule, serrant quelques mains sans pour autant m'éloigner de Katelyn que je n'avais de toute manière pas envie de quitter d'une semelle. Derek nous pressait pour quitter le bain de foule et nous rendre dans le carré VIP bien plus calme. La suite se passa normalement. Je saluais mes invités VIP, du moins ceux qui ne s'étaient pas aventuré trop loin. J'avais choisit la dernière invitée de façon spéciale. Karolane de St-Gelais, artiste et propriétaire d'une Galerie d'art. Celle-ci était en compagnie de Grigori Karn, Directeur de l'Université, ancienne connaissance que je ne portais pas spécialement dans mon coeur.

    - Directeur Karn, bonsoir, dis-je en lui serrant la main. Mademoiselle de St-Gelais, ravi de vous voir ici, dis-je en lui souriant. Je vous présente Katelyn Connoghan. Katelyn, Karolane est propriétaire d'une galerie d'art et … il se peut que vous puissiez vous entendre, dis-je en toute sincérité.

    Karolane se montra ravie de rencontrer Katelyn.

    « Monsieur Karn, je vous prie de m'excuser. Monsieur le Maire, je me permet de vous emprunter votre protégée, il faut absolument que nous parlions entre femmes » dit-elle amusée, prenant Katelyn par le bras.

    ~ Tu peux lui faire confiance, elle a quelque chose à te proposer. Je viendrais te chercher tout à l'heure, détends toi, tu es surveillée par mes hommes, rien ne peut t'arriver.~

    Je laissais Katelyn aux mains de Karolane. Les deux femmes allaient pouvoir parler ensemble. Un regard à Karn, en guise d'avertissement, puis je repris mon chemin des salutations.

_________________


¤ Dis moi Invité, oserais-tu semer le trouble dans ma ville ? ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://chicago.vampire-legend.com
Arseline de Clervaux
Espionne du Maire
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 21/01/2010

Votre Personnage
Age du personnage: 232 ans

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Lun 24 Mai - 14:53

    Le téléphone cellulaire accroché à son oreille, ses lèvres bougeant incessamment en laissant sortir sa voix extrêmement nasillarde et aigüe qui ne cessait de déblatérer les mêmes clichés qui sortaient des bouches de pom pom girls si populaires. Arseline imitait parfaitement la commère, qui lâchait des insanités sur les autres, totalement inoffensive pour cet homme qu’elle suivait depuis quelques minutes déjà. Vous l’auriez deviné, elle ne parlait à personne, ces paroles étaient destinées à cet homme qui tentait de l’étudier discrètement. La discrétion chez les humains. Autant mettre un éléphant dans un magasin de porcelaine.

    Elle raccrocha son téléphone et lui fit un clin d’œil, celui de la jeune fille qui sait qu’elle est belle et irrésistible. Le suspect lui renvoya un sourire mais son regard sembla s’assombrir lorsqu’il vit quelque chose derrière elle.
    Danger.
    Les yeux d’Arseline vrillèrent sur les côtés, ses tympans à présent ne captaient que les pas qui s’approchaient d’elle. Ils étaient 5. Sûrement tous de sexe masculin vu la lourdeur de leurs pas et les voix de certains.
    Fausse alerte.

    S’ils avaient été de la bande de terroristes qu’elle devait traquer, ils se seraient donnés un peu plus de peine en essayant de s’approcher sans bruit. Elle reporta son regard sur sa cible mais il n’était plus là.
    Alerte. Où était-il passé ?!
    Elle scruta les environs, cherchant sa silhouette grande, son visage de latino et ses chuchotements graves. Rien. Néant. Il avait disparu, et la foule avait bien fait son boulot.
    Vite. Il fallait le retrouver. Elle sentait l’excitation typique de la chasse l’envahir, les picotements, les frissons, les sens qui s’aiguisaient soudainement. Il était devenu une proie et… -

    -Salut ma jolie… t’es toute seule ?

    Merde.
    Elle se retourna. Le groupe qui avait capté l’attention du fugitif l’entourait et l’alcool avait contribué à amocher leurs visages déjà pas très séduisants.
    L’un d’eux était un vampire, certainement néonate vu qu’il ne reconnaissait pas l’un de ses congénères. Arseline ne put s’empêcher de lâcher un long soupir bruyant pendant qu’il s’approchait d’elle avec une expression qui se voulait mystérieuse et terriblement attirante. Raté mon joli mignon.

    -Pourquoi ce soupir ? Tu devrais être contente qu’un mec… comme moi s’intéresse à toi princesse. Ou plutôt devrais-je dire… vampire ?

    Presque aussi cliché que les âneries qu’elle avait déblatérées un instant auparavant. S’il y avait quelque chose qu’elle haïssait par-dessus tout en dehors des délinquants, c’étaient bien les vampires récemment transformés.

    -Ta suffisance me dégoûte. Tu devrais aller voir ta maman pour qu’elle t’apprenne comment on drague les filles.

    Elle poussa le plus saoul d’entre eux et commença à marcher rapidement vers la direction que sa cible avait certainement empruntée. Mais le vampire, au lieu d’aller se trouver une fille plus facile à emballer avait décidé de persévérer. Comme si montrer son orgueil pouvait déterminer la taille de sa virilité. Décidemment. Elle était grande.

    -Tu vas où comme ça ?
    -Loin de toi et de ta petite bande.
    -Pourquoi… on te fait peur ?
    -Rêve pas, tu ne risques pas de m’effrayer mon petit.

    Sa persistance augmentait et avec elle la colère d’Arseline. Elle s’était plongée dans la foule et tentait de se concentrer sur les conversations qu’elle entendait sans vraiment y parvenir à cause de ce bourdonnement incessant derrière elle, de cette main qui tentait d’attraper la sienne jusqu’à ce qu’il décide de tenter d’attraper autre chose.

    Elle s’arrêta brusquement et se retourna très lentement. Son regard était furieux et ses lèvres s’étirèrent dans un sourire faux qui laissa voir ses canines anormalement longues pour une humaine.
    C’est ça, jouer au prédateur, mon petit.

    -Tu t’approches encore de moi et tu regretteras le jour où tu t’es laissé transformer. Je suis aussi vieille que ce monde et je pourrai faire de toi et de tes petites poupées un tas de poussière avant même que tu puisses tomber à genoux pour me supplier d’être clémente.

    Comment pour souligner ses propos, elle fit semblant de s’approcher de lui pour l’enlacer, afin de ne pas paniquer la foule, et enfonça son index dans sa poitrine très lentement afin de lui montrer la facilité de la chose.
    Elle retira son doigt et le lécha avant de se retourner et essayer de retrouver l’homme ou au moins les fameux ‘colis’, les réelles raisons de sa présence.

    Une fois hors de leur vue, Arseline ne pût s’empêcher d’avoir une moue dégoûtée et lorsqu’elle fut sûre de ne pas être suivie elle recracha le sang vampirique et l’étala avec son pied afin que nul soupçon ne s’élève. Jouer à la vampire meurtrière était le moyen le plus efficace pour se débarrasser des éléments indésirables. En dehors de cela elle était plutôt de ces vampires nostalgiques et mélancoliques qui vivaient pleinement leur malédiction.

    Il était temps d’appeler Derek.
    « Je l’ai perdu. (…) Une bande de petits cons sont venus m’emmerder et je l’ai laissé filer comme une débutante ! Tu devrais envoyer des hommes fouiller les égouts sous le parc. Je vais vérifier les fondations de la scène… (…) Je dois te laisser, vu mon contretemps je préfère discuter de tout cela une fois qu’on aura mis tout ce monde hors de danger. Appelle-moi si tu trouves quelque chose. »






Revenir en haut Aller en bas
Karolane de St-Gelais
Artiste & Gérante de Intemporelle
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Lun 24 Mai - 15:38

J'ai, je l'avoue, du mal à comprendre pourquoi le Maire de la ville en fait autant pour réunir humains et Vampires. Il me semble pourtant évident que ce ne sera jamais l'amour fou entre les deux races. Bien évidemment des amitiés, des rapprochements, des amours sont possibles. J'ai moi même été folle amoureuse d'un Vampire alors que je n'étais qu'une humaine. Mais j'ai du mal à envisager le fait que toute une ville s'entende à merveille. C'est impossible je crois. Les humains sont à mes yeux des frigos, à la base ils me servent à ça. Après je veux bien l'avouer, certains peuvent se montrer très très intéressants. C'est d'ailleurs pour cette raison que je suis ici. Le Maire m'a invité pour que je fasse une proposition à son humaine.

J'avais lu dans le regard du Maire qu'il porte beaucoup d'affection à cette femme et je suis certaine qu'il ne me proposera pas l'aide de cette demoiselle si elle est stupide ou autre. Je suis donc impatiente de la rencontrer et de voir de quoi elle à l'air, de voir si, en un clin d'œil, le courant va passer entre elle et moi. Mais en attendant ce moment, je vais devoir attendre. Le Maire n'est pas encore là. Il est presque 21 heure, cela veut dire qu'il reste encore une heure et demie à attendre. Si j'avais su je serais venue plus tard … quoi que.

Au loin je vois une silhouette qui s'approche, une allure que je reconnais, une présence qui en impose. D'ailleurs je remarque que les plus jeunes Vampires présents ne peuvent s'empêcher de tourner la tête vers cet homme si charismatique. Je ne peux m'empêcher de sourire en le voyant approcher.

« Mademoiselle de St-Gelais, je suis ravi de vous voir ici. »

Grigori Karn, impressionnant Direction de la très Grande et réputée Université de Chicago. C'est un plaisir de le voir ici. Une petite révérence à mon tour, sans cesser de lui sourire.

Monsieur Karn, c'est un plaisir de vous voir.

Je l'avoue, j'apprécie cette homme. J'aime son charisme, sa franchise, son regard profond et pénétrant. J'aime ses goûts, son allure, son ambition. Nous nous sommes entretenus quelques temps plus tôt au sujet d'un poste au sein de son Université. Étant artiste, ambitieuse, talentueuse et motivée, j'ai ''postulé'' afin de faire profiter de mon savoir, afin de pouvoir apprendre à des jeunes gens intéressés. L'entretien avec le Directeur s'est bien passé je l'avoue.

A son tour il prit une coupe de champagne. Il faut l'avouer, le Maire n'y a pas été de main morte. Tout est superbement bien préparé ; le champagne a du couter une petite fortune, sans parler des petits fours et autres mets réservés aux privilégiés du carré VIP et pour prévoir les envies sanguine, du sang est en vente pour les non VIP et en libre distribution pour les VIP. Sans parler de la sécurité impressionnante qui a été déployée pour cette occasion. En même temps je peux comprendre … La foule s'amasse, j'entends des cœurs battrent par centaine un peu partout, je sens mes congénères partout également. Il est nécessaire de surveiller tout ce monde.

Reportant mon regard sur le Directeur Karn, je reprends la parole.

Je suis étonnée de vous voir ici Monsieur le Directeur. Au milieu de toutes ces … fourmis. J'eus un sourire amusé, avant de continuer. Moi-même je suis étonnée d'être ici, mais j'ai été conviée à cette soirée par le Maire en personne. Visiblement il souhaite me présenter son humaine, disant qu'elle pourrait être intéressante pour travailler dans ma galerie. Après tout c'est à voir … Et puis avoir le Maire dans ma poche peut être intéressant, sait-on jamais si j'ai quelqu'un chose à lui soutirer.

Oui je l'avoue, tout n'est pas fait que par plaisir. La stratégie et le profit font toujours partit de mes actions et de mes collaborations. Si je n'ai rien à en tirer, alors je ne suis pas intéressée.

La soirée s'avance, nous parlons de tout et de rien jusqu'à ce que la foule se presse, que les flashs crépitent. Sincèrement j'ai l'impression que c'est la folie. Des gens se pressent pour voir le Maire arriver. Mais moi je me moque de son arrivée. De toute manière il sait que je suis ici, c'est lui qui désire me voir.

Voilà voilà, dis-je à Grigori. Monsieur le Maire est dans la place … cachez les fusils.

Blague de mauvais goût …

J'observe en silence le Maire qui arrive avec à ses côtés une jeune femme magnifique. Elle ne semble pas spécialement à l'aise, pas du tout même et j'en ai presque pitié. Elle n'est pas dans son élément, absolument pas. Le maire arrive vers nous et nous salue. Je sens une tension entre le Maire et Karn … Intéressant.

Monsieur le Maire, ravie de vous revoir.

J'adresse un sourire aux deux arrivants puis, bien décidée à en savoir plus sur la nommée Katelyn Connoghan, j'ajoute :

Monsieur Karn, je vous prie de m'excuser. Monsieur le Maire, je me permet de vous emprunter votre protégée, il faut absolument que nous parlions entre femmes. dit-je amusée, prenant Katelyn par le bras.

J'amène la jeune femme un peu à l'écart, sans pour autant nous éloigner de trop. De toute manière je vois bien qu'elle est observée par les gardes du Maire.

Je vais être franche Katelyn … je suis une artiste terriblement exigeante, impatiente et désorganisée. Ma galerie j'y tiens comme à la prunelle de mes yeux et je cherche quelqu'un qui est capable de la tenir en journée. Quelqu'un de sérieux, de motivé, quelqu'un qui s'y connait un brin en art en tout genre, quelqu'un qui aime l'art. A vrai dire je pense qu'il est inutile de tout connaître sur l'art, l'important c'est de l'aimer et de savoir le faire partager. Et donc … selon le Maire, vous pourriez être cette personne. Et là, à première vue, j'ai l'impression que nous pourrions nous entendre toutes les deux. Qu'en dites vous ?

Je me tiens face à elle, le regard brillant, un sourire aux lèvres. J'observe la jeune femme avec beaucoup d'attention, attendant qu'elle parle et que le temps passe. Ensemble, si elle se montre intéressée, nous allons parler de ma galerie, des mes envies, d'elle aussi car j'ai besoin de la connaître, de découvrir ses ambitions et ce qui la fait vibrer.
Revenir en haut Aller en bas
Kimberley Groover
Serveuse au "The Honey"
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 31

Votre Personnage
Age du personnage: 21 ans

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Jeu 10 Juin - 13:43

La jeune femme avait été surprise par Kim. Non qu’elle lui avait fait peur, mais elle ne semblait pas comprendre pourquoi elle venait ainsi lui parler. Un certain doute était décelable dans son regard, comme si elle tentait de chercher dans le visage de Kim, un quelconque signe lui indiquant si elle pouvait lui faire confiance ou non. Ce qui était plutôt triste. Kim se dit alors que la jeune femme qui se trouvait ainsi à l’écart, devait avoir vécu des choses dramatiques, comme elle, ou alors des tromperies qui l’avaient atteinte au cœur pour qu’elle garde une telle méfiance des gens. Peut-être même était-elle victime d’un vampire trop cruel? S’il y avait une chose qu’elle pouvait bien reprocher à certains vampires, était qu’ils prenaient parfois leurs servantes comme de petits jouets. Le fait que certains humains soient serviteurs, ne la répugnait pas vraiment. C’était un choix de vie et elle le respectait. Mais elle avait du mal avec la cruauté.

 « C’est Edward Baldwin qui vous envois, c’est ça? Il m’envois un test? Il souhaite savoir ce que je dis, jusqu’où je vais aller?

La jeune femme avait réagit si subitement, si brusquement, que Kim s’en est retrouvé légèrement étourdit. Elle n’avait pas du tout saisit ce dont on l’accusait. De quoi parlait-elle? De qui? Elle avait cru déceler que la jeune femme n’était pas très confiante envers les gens, mais Kim ne se serait pas douté à ce point. Elle perdit légèrement son sourire, tentant de comprendre ce que la jeune femme venait celui débiter.

- Quoi? … Oh! Tu veux sans doute parler du vampire dont tu…

Elle n’aimait pas du tout le terme ‘servante’ et encore moins d’imaginer dire le mot ‘maître’. Bien qu’elle respectait cet idéal, ce mode de vie, elle ne l’approuvait pas forcément. Disons qu’elle aimait voir le monde en paix, beau, plutôt que de voir sa laideur. Un certain malaise venait de s’installer, chose que Kim n’aimait pas trop. Reprenant son sourire, elle mit ses mains devant elle, son verre toujours à la main, mais levant les doigts, en agitant comme signe de négation.

- Non, non! T’inquiètes. En fait, je ne sais même pas de qui tu parles. Simplement, j’ai cru que comme tu étais seule, tu aurais bien aimé un peu de compagnie, mais si tu préfères…

Elle fut interrompue dans sa phrase par le système d’arrosage. Comment pouvait-il fonctionner en hiver? Prises de panique, les deux jeunes femmes se précipitèrent plus loin, afin de ne pas se faire arroser. Être mouillée en hiver, n’était pas une excellente idée. Un rhume n’était pas très enviable. Dans la précipitation, Kim avait bien faillit renverser son verre à moitié plein. Se retournant une fois arrivé au sec, elle fut étonné de constater que la jeune femme avait disparue. Probablement était-elle allé dans l’autre direction. Tant pis, Kim se trouvera une autre compagnie pour la soirée. Elle espérait tout de même que la jeune femme en trouverait tout autant. Rester seule en cette veille du nouvel an était triste.

Quelques acclamations attirèrent alors son attention: quelque chose se passait à sa droite. Piqué de curiosité, elle suivit la foule. Tant pis si elle se faisait bousculer, elle était curieuse de voir. Se frayant un chemin, elle réussit à trouver un petit espace pour voir ce qui se passait: le maire arrivait. Les gens s’exclamaient, hurlaient et saluaient le maire qui arrivait sur les lieux. C’était le première fois que Kim le voyait en personne. Il était si élégant, distingué, et de sa personne se dégageait une certaine aisance et un certain amour des gens. Kim aimait bien l’impression qu’il lui faisait. Elle lui rappelait presque Jim. A la pensé de Jim, elle eut un tic. Portant la main à son cou, elle serra fort le pendentif qu’il lui avait offert. Son petit cœur.

Relevant les yeux vers le ‘spectacle’, elle aperçue alors Danael. Elle l’avait rencontré peu de temps auparavant, dans une soirée très musicale: un concert. Ils avaient bien discutés et fait connaissance. Sa compagnie avait été agréable. Elle lui fit alors un sourire ainsi qu’un signe de la main. Elle n’eut pas le temps de voir s’il l’avait vu qu’elle fut alors bousculé par derrière, la poussant vers l’avant. Comme elle était monté sur une pierre, pour mieux voir, elle bascula par dessus la barrière et s’écroula sur le tapis rouge. Aïe.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane Ricerule
Libraire et Voleuse
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 36

Votre Personnage
Age du personnage: 20 ans

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Dim 20 Juin - 21:26

Tout s’était passé si vite .
Je n’avais rien vu venir, rien prémédité!
Comme si j’avais été victime d’une crise de délire passager, ne réfléchissant plus à mes actes.
Si je me faisais choper à cet instant, je pourrais facilement plaider la folie…

Tout se passait plutôt bien. Même mieux que je l’aurait cru en ce début de soirée.
Bien sûr, certaines personnes acceptaient mes tracts avec un sourire poli avant de les laisser tomber, négligemment, sur le sol. Mais bon, la plupart des gens avaient été gentil et certains avaient montré un réel intérêt pour la librairie.
Je commençais à croire que j’allais réellement pouvoir commencer ma nouvelle vie ici. Une vie rangée et honnête, accompagnée de mes premiers amours, les livres et les belles lames.

La soirée avançait et la foule continuait de gonfler. L’alcool coulait à flot à présent et un subtil changement d’atmosphère se fit sentir.
Il ne me restait plus qu’une centaine de prospectus à distribuer mais je me retrouvais de plus en plus confronté à des refus, des moqueries, des regards mauvais… comme cet espèce d’enfoiré, qui après m’avoir reluqué de la tête au pied comme si je venais d‘une autre planète, avait pris ma pub d’un air dédaigneux au possible!
C’est pour ne pas avoir à affronter ce genre de regard que je n’aimais pas côtoyer les humains en général.

Les esprits s’échauffaient. J’étais, de nouveau, mal à l’aise parmi la foule.
Je fus accosté à plusieurs reprises par des groupes de jeunes humains complètements ivres. Un peu lourds mais, heureusement, pas très courageux, qui tournaient les talons au moindre grognement.
Mon self contrôle de jeune vampire a des limites et même si j’avais bu plus que de raison avant de venir, la proximité de tout ce sang frais commençait également à me mettre à rude épreuve.
Je devais sortir d’ici avant de commettre un acte irréfléchi.

La foule était devenue de plus en plus compact par endroit et c’est péniblement que je fendais cette masse humaine. Lentement, sans précipitation. Même si j’étais à deux doigts de craquer, je n’oubliais pas qu’il y a avait des humains et même des enfants que je pouvais blesser si je n’y prenais garde. Ce simple fait me demandait beaucoup de concentration et d’énergie.
Je profitais d’un espace un peu dégagé pour reprendre mes esprits et me réorienter dans la bonne direction.

Choc.
Sous le coup de la surprise plus que de la bousculade, je lâchais mes pubs. Tous crocs dehors, je me retournais, prête à défendre ma vie!
Je me retrouvais face à un jeune homme, qui devant ma réaction, se retrouvait, aussi blême que moi. Cet humain d’à peine 17 ans, après s’être excusé une bonne centaine de fois en moins d‘une seconde, tourna les talons et s’enfuit dans la foule.
J’étais furieuse, non pas après ce maladroit, mais contre moi. C’est dans cet état d’hystérie totale que je tentais vainement de rattraper mes tracs, symboles de ma nouvelle vie, qui au gré du vent, s’éparpillaient dans le parc.
Après une lutte acharnée pour deux malheureuses feuilles récupérées, je m’arrêtais, vaincue. Je ne prêtais pas attention aux regards effrayés tournés vers moi, ni aux rires moqueurs devant ma frénésie.

A quoi bon lutter contre ma nature? C’est dans cet état d’esprit que je me dirigeais vers la foule. Je savais enfin qui j’étais et ce que je devais faire pour me retrouver. J’étais calme et détendu. J’allais devoir être discrète et même plus que çà. Je partais en chasse et je me sentais enfin bien.

Comme je vous l’ai dit, tout avait été rapide. Je suivais mon instinct et rien d’autre n’avait d’importance.

Les bonnes gens s’étaient parés de leurs plus belles tenues pour cette grande occasion. Les parures brillaient pour mettre en valeur les toilettes des dames et les hommes avaient, à leur poignet, de belles montres rutilantes.
J’avais depuis longtemps pris l’habitude de dépouiller les riches plus que les gens du peuple. Mais là, je prenais ce qui était à ma portée. Peu importait les proies. J’étais moi, vampire nouvelle-née et voleuse hors pair.
Tous mes sens étaient en éveil, je me sentais vivante. Ma soif était passé au deuxième plan au profit de l'adrenaline que je ressentais.

C’est un mouvement de foule accompagné d’une multitude de flashs qui me fit sortir de ma transe. Projetée vers l’avant par les badauds, je compris, en voyant la limousine qui roulait au pas, que la distraction de la soirée venait enfin d'arriver.
La sécurité sur le secteur avait soudainement triplé.
Il était temps pour moi de lever le pied pour ce soir.
Mr le maire attirait bien les curiosités, à croire que le messie lui-même venait d’arriver! Une fille, qui avait dû trop vouloir s’avancer fût même projetée et elle se retrouva affalée sur le tapis rouge.
Je tournais le dos à toute cette mascarade bien décidée à prendre du bon temps pour finir cette soirée. Un verre ou deux pour commencer et puis, pourquoi pas trouver quelqu’un pour finir en beauté…
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Schofield
Vendeur de pizza // Scarecrow
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 34

Votre Personnage
Age du personnage: 38 ans

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Ven 2 Juil - 11:41

Gill était à mon bras et je lui faisais de la place pour qu'elle passe dans la foule sans avoir du mal. Elle iradiait de beauté, vraiment. J'aurais pas vécu tout ce que j'avais vécu, je lui aurais donné mon coeur, ma boutique et tout ce que je possédais... Mais comme ce n'était pas le cas, je gardais bien mes pensées pour moi et lui souriais de temps à autres quand nos regards se croisaient. Elle vit quelques unes de ses collègues, toutes avec un pot de peinture sur la figure. Je devais reconnaître qu'elle-même n'était pas trop maquillée, ce qui me plaisait. Bref, on leur fit coucou, mais moi j'avais toujours envie de faire le tour complet de la scène juste pour être sûr de ce que j'avais mis en place était toujours en place, c'était le cas de le dire. Mon verre de jus rapidement terminé, je le posais sur un plateau d'un serveur en livrée qui trainait par là. Je vis d'ailleurs un de mes livreurs, celui-là, il faisait pas partie des Crows, il était trop jeune, dix-sept ans et toutes ses dents moins une, il me l'avait dit une fois. Lui, il n'entrerait pas dans les Crows, il était assez obnubilé par les vampires pour poser tout plein de questions. Il me salua et j'en fis de même.

- Regarde! Il arriiiive!

Un son strident dans mes oreilles qui me fait grimacer. C'était Gill qui pointait son bras vers une foule crépitante. Nous nous tenions à ce moment-là non loin du carré VIP, en léger retrait, toujours dans la foule, ce n'était certainement pas le moment pour aller penser à un assassinat. Mon regard se tourna par dessus l'épaule de la jeune femme, vers la scène où le groupe de musique se tenait prêt à balancer la sauce. Pitoyable, on aurait dit des marionnettes qui bougeaient pour leur grand chaman. Je soupirais et m'intéressais donc à l'arrivée du Maître Corbeau. Il y eut des acclamations, des crépitements, des hourras de bienvenue, des applaudissements. Je m'y joignais, mais pas de bon coeur et quand il finit par entrer dans le carré VIP avec la potiche qu'il trimbalait tout en paillette, je me tournais donc vers la scène, encore une fois. Je vis un Crow me regarder et tout ce que je lui rendis fut un léger signe de la tête, il quitta alors le groupe d'amis avec qui il était, surement s'excusant d'aller chercher des verres parce qu'il partit avec trois verres vides. Les pièces se mettaient en place. Bientôt Echec et Mat, Monsieur le Maire... Bientôt...

Moi-même aller entrer en jeu. Hey, minute papillon. Tout dépendait comment! Je me tournais brutalement vers Gill et l'embrassait sur la joue. Bah oui, j'étais timide et alors? Surprise, elle se laissa faire, mais finit par se joindre au jeu et comme je l'entrainais dans le début de chanson et air d'un slow ravageur que le groupe avait décidé de commencer, je l'enlaçais. Discrètement une de mes mains vint chercher une ampoule d'amphétamine à mon poignet et je m'arrangeais pour la faire glisser
dans un de mes gants, prête à être utilisée. A ce moment, je pouvais vous dire que je n'avais aucune peur. Mon esprit était libre, j'allais faire ce qui était bon pour la patrie, j'étais fier et j'allais sauver cette foutue ville d'un foutu corbeau. D'abord il fallait être prêt et les Crows se mettaient doucement en place, insidieusement. Nous avions préparés cette mascarade voilà longtemps maintenant et nous allions réussir, je le savais. Je pourrais rajouter après ça, un corbeau à ce grand tatouage dans mon dos. Je ne faisais pas grand chose pour éradiquer les vampires de la surface de la Terre, mais je faisais ce qui était en mon pouvoir. Après New York, ça serait Chicago avec le Maître Corbeau sur son gradin perché... ou plutôt... un de ses oiseaux de mauvaises augures...





[La potiche vise bien sûr Catelyn, mais je jure sur la tête de tout le monde que je ne le pense pas le moins du monde, ce n'est que le point de vue de mon personnage... Pitié, Cat' me tape paaaaas...

Pour le coup du "je poste avant les autres et pas à ma place", je m'explique, je vais partir en vacances, mais mon post était déjà prêt, donc pour éviter qu'on attende mon post, je le poste maintenant, après, libre aux admins de le supprimer et je le reposterais plus tard donc. Voilà!]
Revenir en haut Aller en bas
Ashley Weston
Infirmière au Cook County Hospital
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 15/02/2010
Age : 30

MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Sam 10 Juil - 9:06

Que ce genre de soirée m'ennuie, enfin non, ce genre de soirée, ces mondanités stupides me tapent prodigieusement sur les nerfs et encore lorsque je m'exprime ainsi je suis polie, du moins plus que je ne pourrais l'être si je prenais la décision d'être totalement naturelle.
Il n'y a pas à dire sans Jeremy, sans les « Crows » je n'aurais pas pris la peine de sortir de mon trou pour me fondre dans la masse ce soir.
Mais comme toujours l'organisation dont je fait partie passe au premier plan pour moi tout comme le projet de destruction de ces foutues sangsue alors au diable mes petites préoccupations personnelles.

Après avoir mis le plus vite possible mes petites considérations personnelles de côté j'ai donc tout fait pour me fondre dans la foule sans perdre un seul instant, désirant tout simplement avoir tout et tout le monde à l'œil afin de ne pas être prise au dépourvu si il me fallait agir pour aider Jeremy et ce quand bien même je ne sais toujours pas ce que mon très cher mentor souhaite faire aujourd'hui.
C'est donc tout en étant relativement silencieuse et attentive que j'observe ce qui se passe autour de moi et en particulier du côté de ce qui semble être le carré VIP le tout sans finalement être attentive à ce qui se passe juste à côté de moi.
En effet je suis tellement absorbée par ce que j'ai en tête que j'ai été tout simplement incapable de remarquer le jeune homme avec lequel j'entra finalement en collision alors que je m'étais remise à avancer au beau milieu de la foule dans même m'en rendre vraiment compte.

Sur la défensive, comme toujours je ne put m'empêcher de détailler l'inconnu de haut en bas sans prendre la peine de lui adresser la parole, du moins je ne fit pas une telle chose avant qu'il ne se décide lui même à prendre la parole afin de s'excuser mais aussi de se présenter ce qui me fit légèrement sourire alors que mes certitudes quant au fait que je ne me trouve pas face à un vampire sont désormais confirmées.
C'est donc sans me départir de ce sourire que je reprends finalement la parole tout en ne lâchant pas le dénommé Casey des yeux.

-Ne vous excusez pas, je n'étais pas plus attentive que vous et puis ce petit accident nous aura au moins permis de nous rencontrer tous les deux.

Petite pause alors que je détourne par la même occasion mon regard afin de jeter une nouvelle fois un petit coup d'œil en direction du carré VIP.

-Enchantée Casey, moi c'est Ashley, Ashley Weston et pour ce qui est de vos intentions n'ayez crainte je vous crois et puis je sais de toutes manières me défendre comme il se doit alors n'ayez crainte pour moi.

Et bien voilà, cette rencontre est peut être entrain d'égayer un peu cette soirée et ce dont je suis sure c'est qu'elle me donne une bonne petite couverture qui me permettra sans aucun doute de passer un peu plus inaperçue ce soir, après tout une femme parlant avec un homme est tout de suite moins suspecte qu'une femme seule scrutant sans cesse les alentours si il y a quelqu'un à accuser d'un crime.
Je compte donc bien entendu poursuivre cette petite conversation avec Casey mais pour le moment il semblerait qu'un petit détail m'empêche de faire une telle chose. En effet il semblerait que notre très cher ami le maitre, cet être que je souhaite exterminer chaque jour un peu plus ai enfin décidé de nous honorer de sa présence.
C'est avec dégout que j'observe la scène avant de finalement me tourner à nouveau vers Casey afin de poursuivre notre petite conversation, après tout ce n'est pas parce que mon actuel ennemi numéro un viens de faire son entrée qu'il faut que je cesse de m'amuser.

-Que penserez vous si je vous propose un verre pour ne pas que vous mourriez de soif après ce petit incident? Ce n'est pas que je n'aime pas notre cher maire, mais je ne fait pas partie des groupies à ses pieds alors autant nous occupez avant que monsieur ne daigne nous dire trois ou quatres mots vous ne pensez pas?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ... Ven 16 Juil - 9:45

Comme à chaque fête organisée par la mairie une certaine tension et un stress que peu de gens tentent de dissimuler ou non parviennent tout simplement pas à cacher visible et ce partout, du moins sur chacun des visages des membres de l'équipe du maire. Bien entendu ce soir n'est pas un soir différent de ce côté là et je dirais même plus que je suis bien plus stressée et mal à l'aise que je ne peux l'être habituellement au point que mes sourires sont bien plus figés qu'en temps normal ce qui, j'en suis certaine, doit parfaitement se voir.
Pourquoi une telle attitude, un tel état d'esprit alors que les choses ne sont finalement pas bien différente que d'habitude?

Et bien je dirais tout simplement par la faute de mademoiselle la nouvelle servante du maire. Moi jalouse? Oui peut être un peu, enfin non beaucoup... Jalouse de la jeune femme et de sa relation avec Ivan? Je n'en sais rien et j'avoue ne pas vraiment souhaiter savoir au point que je ne tente même pas de creuser ne serait ce qu'un minimum. Par contre pour ce qui est du fait d'être jalouse de la place de la jeune femme lors de cette soirée oui, je suis sans aucun doute jalouse et ce tout simplement parce que cette place n'est autre que la mienne ou du moins la place qui a été mienne durant bon nombre de semaines ces derniers temps.

Et oui, que voulez vous une femme capricieuse et impulsive comme moi ne peut pas supporter de changer de statut du jour au lendemain et encore moins lorsque ce changement de statut implique le fait de ne devenir plus que la potiche stressée qui attends que le temps passe.
Enfin pour le moment je n'ai de toute manière plus vraiment le temps de ruminer plus qu'il ne le faudrait à propos du nouveau statut qui est le mien dans ce genre de soirées.
En effet le temps est passé relativement vite et c'est déjà l'heure pour monsieur le maire et sa nouvelle cavalière de faire leur entrée.
Tout comme Derek j'ai les yeux partout lorsque ces deux là font leur arrivée. En effet, même si je ne fait pas partie de l'équipe de sécurité je ne peut pas m'empêcher de faire tout mon possible pour vérifier qu'il n'y aura pas le moindre débordement.

Puis lorsque la porte de la voiture s'ouvrit pour laisser sortir Ivan et Katelynn je me hatta de me rapprocher d'eux afin de les accueillir, voulant jouer parfaitement mon rôle d'hôtesse du carré VIP. C'est donc tout sourire que je les accueilla tous deux.

-Mademoiselle, Monsieur le maire. Heureuse de vous voir enfin, vous semblez fortement attendus par vos invités.

Je laissa ensuite tout naturellement le vampire et la jeune femme s'avancer et aller saluer les nombreux invités présents tout en saluant Derek d'un simple petit signe de la tête. Et oui, je ne peux pas vraiment me permettre de faire d'avantage et ce d'autant plus que la situation dans laquelle nous nous trouvons ne le permet pas vraiment. Oh bien sur je tenterais de faire plus ample connaissance avec mon collègue un jour mais pas aujourd'hui.
Je passa ensuite quelques minutes à échanger quelques mots ici et là avant que le temps et le travail ne me rattrape.
Et oui, le temps passe vite et il serait peut être temps que j'aille échanger quelques mots avec mon cher patron afin de mettre au point les derniers détails concernant son discours. Je disparu alors de mon poste quelques instants avant de réapparaitre avec quelques papiers en main.

Arrivant à la hauteur d'Ivan alors que celui ci est entrain d'échanger quelques mots avec certains de ses invités, je me permet de prendre la parole tout sourire afin de l'interpeller.

-Mesdames et Messieurs je me permet de vous empruntez mon patron quelques instants, c'est promis je vous le rends dans les plus bref délais.

Je m'éloigna dès le moment où Ivan se mit à me suivre puis, une fois un peu plus en retrait avec lui je repris la parole tout en lui tendant les papiers en rapport avec son discours.

-Pardonnez moi du dérangement monsieur mais il me semblait important que nous mettions ensemble au point quelques détails à propos de votre discours. Je pense qu'il serait judicieux que vous mettiez l'accent sur la partie que nous avons travaillé vous et moi concernant les petits débordements que nous avons pu rencontrer dernièrement avec certains humains. Je pense aussi que le fait de mettre en avant votre cavalière et de nous gardez non loin de vous Derek et moi même pourrait faire forte impression et rassurer bon nombre de vos concitoyens, du moins si Derek ne voit pas d'inconvénient à une telle chose du point de vue de la sécurité. Qu'en pensez vous?

J'attends à présent avec impatience la réponse d'Ivan afin que nous puissions bientôt nous lancer dans ce fameux discours alors que je me sent à présent un peu plus détendue. Et oui, il semblerait que me jeter à nouveau à corps perdu dans mon travail et pleinement dans le rôle qui est le mien ce soir, me fasse un bien fou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SCENARIO : En route vers 2021 ...

Revenir en haut Aller en bas

SCENARIO : En route vers 2021 ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chicago :: Chicago City :: 
Downtown Chicago
 :: Le "Grant Park"
-