Chicago
Bienvenue sur Chicago.



Inscrivez-vous ou connectez vous et rejoignez notre communauté. De nombreux PV's sont disponibles.

Entrez dans notre monde, entre Vampires et Humains, au coeur de l'une de l'une des plus importes ville des USA.

MERCI DE FAVORISER LES PERSONNAGES MASCULINS.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM. Merci à tous et à toutes pour les moments partagés.

Partagez|

Kimberley Groover [Humaine - Validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kimberley Groover
Serveuse au "The Honey"
Kimberley Groover

Messages : 107
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 31

Votre Personnage
Age du personnage: 21 ans

MessageSujet: Kimberley Groover [Humaine - Validée] Ven 26 Mar - 20:05


      Nom : Groover
      Prénom : Kimberley, mais appelez-moi Kim. Je préfère.
      Âge : J’ai vingt et un beaux petits printemps de vécu.
      Métier : Je bosse au Honey depuis maintenant six mois.
      Mais je suis serveuse, je ne suis pas une des danseuses.
      Disons que la danse et moi… on peut faire deux parfois.



    Je crois que les deux mots qui pourraient me caractériser le plus sont : Peace and Love! Franchement, je ne comprends absolument pas les personnes qui se baladent sur le chemin de la vie sans voir toutes les belles fleurs qui poussent juste à côté d’eux, le long du chemin de briques jaunes. Ils ont pratiquement tous l’air de craindre quelque chose dans la vie : d’arriver en retard, de manquer de temps pour tout faire dans une journée, se préoccuper de se qui se passera demain ou la semaine prochaine... Franchement, la vie mérite d’être mieux vécu, parce qu’on ne sait jamais ce que nous réserve demain. Comme l’a déjà dit Forest Gump : la vie c’est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. C’est tout à fait vrai! En tout cas, moi je m’éveille chaque matin, le sourire aux lèvres avec l’envie d’affronter la journée et ses surprises.

    Je suis comme ça, j’aime la vie. En fait, je crois que si je n’en profiterais pas autant que je le fais, j’en pleurerais. Oui, bon, je sais ce que tu vas me dire : je suis une pauvre orpheline, sans famille et toute seule au monde. Mais je ne suis pas d’accord. Je t’ai toi. Oui toi! Pour le moment, tu m’écoutes et tu apprécies ma présence – je peux même voir un petit sourire sur tes lèvres – et tu sais quoi? Ça me suffit amplement. Eh puis, je ne suis pas complètement seule. J’ai des amis. Becky d’ailleurs, qui travaille avec moi. On s’entend très bien et on passe beaucoup de temps ensemble. C’est ma meilleure amie. Les gens sont tellement refermés sur eux-mêmes de nos jours, qu’ils ne voient pas ceux qui les entours. Bien moi je suis là pour les voir! Comme maman me le disait souvent « si tu veux qu’on te sourit, souris d’abord. Un simple sourire peut envelopper les cœurs les plus flétris ». Elle était sage ma mère. Elle aurait même put être politicienne! J’ose croire que je lui ressemble aujourd’hui. Elle était si merveilleuse…

    Ce que j’aime dans la vie? Hummm… toutes ses merveilles, je dirais. En fait, je crois que ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort et que tout ce qui passe inaperçu pour la plupart des gens, est ce qu’il y a de plus merveilleux dans le monde. Tu as regardé les nouvelles dernièrement? Oui? Qu’as-tu apprit? C’est ce que je dis. La violence, la pauvreté, la corruption… Et la petite fille qui a sauvé son petit frère de la noyade dans l’Oklahoma? Complètement zappé! Elle n’a eut droit qu’à un tout petit texte de dix lignes dans le journal à côté de la météo. Mais moi je l’ai vu. Je l’ai lu et je lui ai même envoyé une petite lettre pour l’encourager. J’ai même fabriqué une petite plaque de shérif avec une petite épinglette pour la félicité. Elle a aimé. Elle m’a même répondu avec un beau dessin! Je l’ai placé sur le réfrigérateur avec des aimants. Tous les matins je lui souhaite une bonne journée!

    Mais, oh, oui…
    Je suis désolé. J’ai tendance à beaucoup parler quand je suis de bonne humeur et je m’emporte un peu, parlant de tout et de rien. Je crois que c’est peut-être parce que Becky a eut un rendez-vous avec un jeune homme qui vient souvent au bar. Mikael, je crois. Enfin, je suis très heureuse pour elle et… Oh! Sacré farceur Tommy! Il fait toujours ça. À croire qu’il aime bien me faire sursauter en me pinçant les fesses. Je ne le prends pas mal. Même s’il a soixante-trois ans, je crois que c’est sa façon de dire aux filles qu’elles sont jolies et qu’il les aime bien. Enfin, il aime bien quand je vais lui parler entre deux services. Je ne crois pas être naïve. Je crois seulement que tout le monde possède une part d’humanité et de compassion. Oui, même les criminels! Tu as déjà écrit à un prisonnier? Bien moi je l’ai fait et ils sont beaucoup plus tendres que l’on ne le pense. Ils regrettent tous leur vie. Ils n’ont pas eut de chance, c’est tout.

    Hahahahahaha! Non je ne pense pas être une sainte. Je suis simplement peut-être plus ouverte d’esprit que la plupart des gens et je souhaite partager ma vision du monde. Je ne suis pas infaillible non plus. Certaines choses vont me mettre en colère. Mais je ne m’emporte pas facilement. C’est plus simple pour calmer les disputes. Eh puis, il y a tellement de choses plus importantes dans la vie!


    notes.de.l’auteur

      Kim est une jeune femme très joviale. Elle ne pense aucunement à mal et adore la vie. Elle croque dans la vie à pleine dents tout en profitant de ce que celle-ci lui offre. Elle ne cherche pas la popularité, la gloire, l’argent ou encore une différence entre les vampires et les humains. Pour elle, tous sans exception sont égaux sur la planète. Autant les créatures immortelles, qu’animales ou encore humaines. Toujours le sourire aux lèvres, elle cherchera à répandre la joie autour d’elle à sa manière et tenter d’apaiser au mieux la colère et la peine. Très généreuse, elle cherchera toujours un moyen d’aider son prochain. Elle se dira simplement humaine pour toute sa générosité. Elle se mettra rarement en colère et ne le fera que face à une situation extrêmement frustrante d’injustice. Tout dans la vie à une raison d’être et ça ne l’affectera pas en mal. Mais elle se mettra en colère si l’injustice et la violence gratuite lui est imposée au visage. Parler de sa famille ne la dérangera pas, mais parler de leurs morts l’affectera. Elle en perdra sa gaieté momentanément. Elle n’en pleure pas, mais son visage devient alors mélancolique. Elle préfère ne pas en parler et évitera au mieux de le faire. Elle s’éveille encore parfois en pleure dans la nuit après en avoir rêvé.



    De quoi ais-je l’air? Oh! Je croyais que tes verres fumés étaient un genre de look. Je me disais bien aussi que dans la noirceur du bar, ce n’était pas vraiment approprié. Je me disais bien aussi. Je me répète, non? Mais je ne suis pas vraiment qualifié pour juger les looks, hein? Ah oui, c’est vrai. Bon je t’explique.

    De quoi ais-je l’air, voyons… Je ne suis pas très grande. 1 mètre 57, environs. Enfin je crois. Ça fait très longtemps que je ne me suis pas mesurée. Depuis deux ans en fait, mais on ne grandit plus vraiment à dix-neuf ans. En ce moment, je porte des bottines courte, en cuire bleu et à talons hauts. Ce qui doit me donner 1 mètre 65, je crois. Ça améliore mon cas! J’ai un débardeur blanc, par-dessus lequel j’ai mit un autre débardeur de couleur vert forêt. Il y a un message inscrit dessus avec un symbole. Un peace! Il est d’ailleurs inscrit un message de paix. Mon patron souhaiterait que je porte des trucs plus sexy, mais la clientèle m’aime beaucoup tout de même. Donc il me laisse porter ce que je veux. Tu vois? Un autre point positif à la bonne humeur contagieuse de je possède.

    Bon ensuite…
    Ah oui. Pour lui faire plaisir à mon patron, aujourd’hui j’ai emprunté une jupe en jeans courte à Becky. Elle est un peu filochée, mais ça lui donne un charme. Je crois que je vais adopter et m’en acheter une demain. En fait, c’est confortable!

    Bon, plus physique maintenant. Eh bien je suis rousse. Enfin, plutôt châtaigne rousse, mais plus vers le roux. J’ai tendance aujourd’hui à me les teindre en brun, mais rien à faire. Le roux finit toujours par ressortir. En ce moment avec les lumières, je dois ressembler à une japonaise, les cheveux dégradés et toutes sortes de couleurs et de mèches. Mais ce n’est que la lumière. C’est finit pour moi les couleurs! Je les ai toutes faites! Du rouge vif, jusqu’au vert lime. Mais ça ne durait jamais longtemps. Je crois que mes cheveux sont comme moi : fier de se qu’ils sont et ils ne veulent pas changer. Aujourd’hui, mes ongles sont noirs. C’est la couleur que je mets le plus souvent, mais je les possède toutes. J’aime bien varier et donc, je change assez souvent. Peut-être trop même. J’en suis presque maniaque. Mon côté coquet! Quand j’ai du temps, parfois je m’amuse à mixer des couleurs et faire de petits motifs. Tu aimerais voir? Bien je te promets que si je rencontre un vampire pouvant imposer des images à ton esprit, je lui demanderai de te faire voir.

    Mes yeux? Serais-tu un gentleman? Je me disais bien en voyant ta frimousse et ton éloquence que tu étais un Casanova dans l’âme. Mais si, mais si! Tiens d’ailleurs, je te fais une bise, tu es adorable. Mes lèvres? Pulpeuses? Ma fois, elles sont plus volumineuses que la normal, mais pas pulpeuses. Pas selon moi. Non, non, je suis caucasienne. Enfin, je suis un peu dorée par le soleil, mais non je n’ai pas la peau foncé. Quoi que j’aime beaucoup cette teinte de peau. J’ai le visage rond. Oui, tout rond, comme mes cheveux d’ailleurs. Ils ondulent. Maman m’appelait son petit chat. Elle disait que mon visage lui faisait penser aux petits chats dans les annonces de papiers hygiéniques. C’est vrai qu’ils étaient mignons. Mais maintenant ils n’en sont plus les représentants. C’était aussi pour mes yeux qui – oh oui! Tu voulais savoir pour mes yeux. Eh bien ils sont verts. Enfin, parfois. C’est comme les chats : parfois ils sont verts, mais plus souvent ils ont une teinte jaune doré. Oui! C’est bien pour ça qu’on m’a souvent surnommé « petit chaton ». C’était mignon et j’appréciais.

    Non, je ne porte pas beaucoup de bijoux. Seulement deux ou trois bracelets, une chaîne et des boucles d’oreilles. J’ai quatre trous dans les oreilles : deux de chaque côté. Mais dans les deuxièmes trous, je ne mets qu’une petite perle. De couleurs différentes, mais je suis comme ça. Un petit arc-en-ciel! Oh, et un petit diamant au nez. Humm, côté gauche. Hahahaha! Je suis peut-être sage, mais je ne suis pas un petit ange innocent. J’ai aussi ma part de laisser-aller! Oui, oui. J’ai un tatouage. Juste au poignet, regardes. Oh oui, pardons. Bien c’est un petit signe tribal. Un triskell. J’aime bien tout ce qui est antique. C’est une marque de nos aïeuls et c’est important qu’on ce souviennent d’eux. Ils ont permit notre vie et nos connaissances.

    Oh! On m’appel à une autre table. Mais si tu veux que l’on parle encore, laisse-moi seulement quelques minutes et je te reviens. C’est agréable de discuter avec toi!

    notes.de.l’auteur

      Kim ne se sépare jamais du pendentif que Jim lui a offert lorsqu’il l’a laissé entre les mains d’une toute nouvelle famille d’accueil pour elle. Il l’a toujours surnommé son petit cœur et ce pendentif représentant un cœur, lui est très cher. Elle en prend grand soin et le garde toujours sur elle. Ainsi, c’est comme s’il était toujours avec elle. Elle est même persuadée qu’un jour elle le reverra.



    Particularités : Depuis l’incident de mes onze ans, je garde une cicatrice sur l’avant-bras droit. Juste au-dessus, là. Ça me rappel qu’il peut y avoir des vampires qui ne se contrôlent pas.

    Liens éventuels sur le forum (amis, ennemis, famille ...) : Je n’ai plus de famille depuis mes onze ans. Je n’ai pas trop de mal à me faire des amis, alors les nommés serait long. Mais si je pouvais nommer quelqu’un qui serait pour moi un membre de ma famille, ce serait Jim. Pour moi, il est comme un grand frère que j’adore. Il y a Becky aussi! Ma meilleure amie. Elle travaille avec moi au Honey et nous avons un appartement ensemble.

    ** À savoir qu’elle et Jim sont persuadés que son frère Kevin est mort, mais il a survécu de justesse et jure de réussir un jour à éliminer tous les vampires de sur la surface de la terre.


    Avatar choisi : Emily Browning





      Prénom : Je préfère ne pas le divulguer, mais dire mes surnoms ne me dérange pas du tout ^-^ Donc comme surnom : il y a bien évidemment les trois première lettres de mon prénom, beauté fatale (un ami qui jouera mon époux dans un GN), Cerise (une amie qui appelle tout le monde par des surnom de fruits XD), Tridy (un surnom trouvé par Maï' et également mon nom d’artiste).
      Sexe : Caché par ma magnifique chevelure aux rayonnements d’un roux cuivré venant de sa longueur camoufler mon… ah, ok! Bah féminin ^-^
      Âge : 22 ans
      Comment avez-vous connu le forum ? En cliquant par hasard sur un lien que Maï’ m’avait envoyé par MSN ôO
      Des idées ou suggestions par rapport au forum ? Oui… Faire connaître le forum et voter pour ramener du people!!
      Vos disponibilités pour poster : Tant que je peux. Disons que ça varie selon les priorités de la vie, mais en général je peux passer dans les 3 jours assurés.
      Les 3 Mots de passe présents dans le règlement : OK by Ivan




Dernière édition par Kimberley Groover le Mar 13 Avr - 15:17, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kimberley Groover
Serveuse au "The Honey"
Kimberley Groover

Messages : 107
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 31

Votre Personnage
Age du personnage: 21 ans

MessageSujet: Re: Kimberley Groover [Humaine - Validée] Ven 26 Mar - 20:24



    Hey! Tu es encore là! C’est génial! Pardonnes-moi pour l’attente. La soirée est plutôt occupée et les gens sont si intéressants ce soir. Oui, oui, toi aussi. Autrement je ne reviendrais pas te voir. Je suis comme ça. J’aime parler avec les gens. Eh puis ce n’est pas désagréable et ça permet de faire des rapprochements. Parfois plus amicaux que d’autres. Mais je crois que c’est important de créer des liens avec les gens. Comme ça, le monde se retrouve avec des yeux ouvert vers de nouveaux horizons et je crois que c’est un bon pas pour un monde en harmonie.

    Ce qui me fait prêcher cette philosophie? À mon avis, c’est le chemin qu’à prit ma vie. Toutes mes expériences ont amenées beaucoup de choses, beaucoup de visions du monde, qui me permettent de penser ainsi. Voilà tout.

    D’où je viens? Tu souhaites vraiment en apprendre beaucoup sur moi dis donc! *rire* Très bien. Ça me va. Tu m’as l’air d’une personne de confiance, alors je veux bien te raconter d’où je viens. Mais attention! C’est un petit secret entre nous, d’accord? *rire* Non je plaisante, je ne suis pas aussi discrète. Mais je crois bien que tu l’avais déjà deviné à force de m'entendre parler sans arrêt. Je suis parfois un vrai moulin à parole! *rire*

    Je suis née à Cleveland, dernier enfant d’une famille de quatre. Mes parents étaient avocats et mon grand frère n’avait que trois ans de plus que moi. Évidemment, je ne me rappel pas de ma petite enfance. Comme tout le monde, j’ai oublié cette partie de ma vie. Mais j’ai quelque fois de petits flashs back, comme des images, ou des sons qui me reviennent. Par exemple, j’ai une image du salon et de la cuisine de notre premier appartement. L’image est un peu floue, un peu comme un rêve, tu vois? Mais je m’en rappel. C’est étrange, mais cette image est imprégnée dans ma mémoire, comme si je l’avais mainte et mainte fois observé pour qu’elle reste dans ma mémoire. Le parfum de mon arrière grand-mère, aussi. Je n’avais que trois ans lorsqu’elle est décédée, mais j’arrive encore à me souvenir de son parfum. Tu vois, des flashs comme ça, j’en ai plusieurs, mais je ne pourrais pas te dire exactement ce qui s’est passé dans ma vie à ce moment-là. C’est étrange, n’est-ce pas, le cerveau humain? Il y a même des personnes qui arrivent à tout oublier ce qu’il leur est arrivé parce qu’elles sont trop traumatisées et qu’elles préfèrent oublier. D’autres qui souffrent de maladies qui les empêchent de se souvenir. C’est fou comment le cerveau peut-être complexe! Les scientifiques n’ont même pas encore découvert comment il fonctionnait parfaitement.

    Oh, mais je m’emporte…
    Bon alors. Nous vivions dans le centre-ville jusqu’à ce que mon frère, Kevin, ait l’âge d’aller à l’école. Là, mes parents se sont dit que ce serait peut-être mieux de vivre dans une petite maison, à proximité d’une école, afin que ce soit plus sécuritaire pour nous de se rendre et de revenir de l’école. On a donc déménagé dans un cartier plus résidentiel et c’est là que j’ai passé mon enfance. Nous avions une petite maison modeste à trois étages. Elle était plus haute que large, alors elle n’était pas si grande que ça. Le troisième étage ne faisait qu’une seule pièce et n’était pas si grande. C’était un peu notre grenier, mais comme nous n’avions pas vraiment de choses à y mettre, c’est devenu notre salle de jeux. À l’âge que j’avais dans ce temps-là, je ne pouvais pas y monter toute seule. J’étais beaucoup trop petite. Alors c’était plutôt mon frère qui allait y jouer et moi je restais avec mes poupées dans ma chambre. En fait, je dis ma chambre, mais c’était plutôt notre chambre. Kevin et moi partagions la même chambre jusqu’à ce que j’entre à mon tour à l’école et que je me fasse des amies. À ce moment-là, c’est devenu la guerre entre mon frère et moi. Il n’était pas question que mes amies entre dans sa chambre et il n’était pas non plus question qu’on se mêle à lui et ses amis dans la salle de jeu. Mes parents on trouvé la solution et, bien évidemment, c’est Kevin qui a hérité de tous le troisième étage. C’est devenu sa chambre et j’avais maintenant la mienne aussi. Bon, à cet âge-là, nous trouvions quand même des raisons pour venir empiéter sur le territoire de l’autre et se chamailler, mais… dans le fond, on s’est toujours aimé. Quand les amis n’étaient pas là, on s’entendait très bien et il s’occupait de moi. Il m’aidait à mes devoirs et il m’invitait à jouer à la console vidéo avec lui. Parfois j’arrivais même à le battre et il m’en voulait pendant une semaine entière! *rire* Mais il finissait toujours par me proposer encore de venir jouer avec lui, mais à un nouveau jeu et jamais avec ses amis!

    Je crois que c’est typique des jeunes enfants de se détester, mais de s’aimer en cachette. C’est la loi de la popularité : il faut démontrer le moins d’affection possible ou alors on n’est pas « cool ». C’est vrai quoi! Les garçons qui aiment leur petite sœur, sont considérés comme des tendres et sont alors rejetés. À croire que les garçons doivent être des caïds à la maternel, et ça devient encore pire à l’adolescence!

    Enfin bref…

    Ce qui était vraiment très intéressant avec notre maison, c’est qu’elle était située à dix minutes à pied de notre école et que juste devant, nous avions le parc. Il ne suffisait que de le traverser pour arriver à l’école. C’était beaucoup plus rapide ainsi, parce que le parc était très grand et le contourner prenait beaucoup plus de temps. En hiver, c’était beaucoup plus laborieux. Il n’y avait pas vraiment de problème pour le traverser, mais lorsqu’il y avait pas mal de neige, nos parents venaient nous reconduire ou alors, quand ils devaient travailler très tôt, la voisine allait nous mener. Kevin n’aimait pas trop ça quand c’était la voisine qui allait nous mener, parce que sa fille, Stacy, avait mon âge et c’était une de mes amies. Peut-être même ma meilleure amie. Il se débrouillait toujours pour prendre son temps le matin afin que l’on arrive juste et que ses amis ne nous voient pas ensemble. L’égo des jeunes garçons est vraiment démesuré à cet âge… Ce qui était bien aussi avec notre maison, c’est que dans le cartier, toutes les maisons étaient très rapprochées les unes des autres et la fenêtre de ma chambre donnait directement sur celle de Stacy. Nous avions un système que nous avions mit en place pour nous appeler de nos fenêtres. Une petite cordelette où il y avait une clochette à chaque extrémités. Il ne suffisait qu’à tirer un peu sur notre cordelette et la clochette sonnait de l’autre côté. En été, c’était beaucoup plus évident, puisque les fenêtres étaient ouvertes, mais en hiver elle cognait contre la vitre. Donc le système était bon pour toutes les saisons. Comme ça, nous pouvions discuter ensemble par nos fenêtres et parfois jusqu’à très tard. Du moins, tard pour des fillettes de huit ou dix ans. Je me rappel qu’un soir, maman nous avait surprise et qu’elle avait menacé de nous retirer nos clochettes si on ne faisait pas plus preuve de raisonnement sur l’heure que l’on se couchait. Il était vrai que nos notes avaient quelques peu diminués à l’école. Nous manquions de sommeil…

    Je l’aimais beaucoup ma maman. C’était une femme merveilleuse avec qui passer du temps était vraiment agréable. Elle n’avait jamais trop de boulot pour moi. Si j’avais envie de passer du temps avec elle, de jouer au UNO, au Monopoli ou d’aller dans les magasins faire une sortie de filles et terminer par un bon film au cinéma, elle prenait toujours le temps de le faire. Pour elle, sa famille était ce qu’il y avait de plus important et elle était toujours souriante et généreuse. En fait, j’espère vraiment lui ressembler aujourd’hui. Elle a toujours été un model pour moi et j’essais de suivre ses pas. Enfin, de ce que je sais d’elle… Un jour, je suis tombée sur un de ses anciens collègue de travail et il m’a dit que je lui faisais beaucoup penser à elle, alors je ne dois pas être très loin de mon but! Mon père, il était plus près de Kevin que de moi. C’est un peu normal, il faisait plus d’activités avec son fils. Il était très occupé avec son travail et lorsqu’il avait du temps libre, il le passait plus souvent avec mon frère qu’avec moi. Mais ça lui arrivait de temps en temps de venir jouer une partie de Soul Calibur avec mon frère et moi. Comment il se prenait une défaite cuisante contre nous! Il choisissait toujours Volvo comme personnage parce qu’on le détestait – le personnage est tout de même un caïd dans le jeu – mais il est très difficile à maitriser également et du coup, il ne nous battait pas du tout! *rire* Je me rappel également qu’il avait réussit à trouver comment faire un combo et il le faisait continuellement en boucle. Pauvre papa. Les jeux vidéo ce n’était pas sa spécialité. Là où il nous impressionnait le plus, c’était en forêt. Il nous emmenait parfois en week-end de camping et là, Wha! Il connaissait tellement de choses! Il nous apprenait des tas de trucs pour la survie en forêt et aussi les différentes sortes de végétaux et d’animaux sauvages. Je crois qu’il avait été scout lorsqu’il était plus jeune. Mais je n’ai pas de certitude. Il nous avait déjà proposé à Kevin et moi de le devenir, mais il n’avait pas plus insisté que ça. Il nous laissait faire nos propres choix. Il était bien mon papa…

    Aujourd’hui je me demande ce qu’elle est devenue Stacy. Je ne l’ai plus revu depuis mes onze ans. Depuis cette nuit où j’ai perdu ma famille…


    notes.de.l’auteur

      Kim est incapable de parler en détail de ce qui s’est passé le soir de la mort de sa famille. Cette partie de sa vie l’affecte beaucoup trop et elle ne peut en parler. Elle ne l’a pas oublié, bien qu’elle laisse parfois croire qu’elle ne s’en souvient plus très bien. Elle se rappel parfaitement de chaque détails. Elle évite volontairement d’en parler afin de ne pas se laisser submerger par le chagrin et l’horreur d’un tel souvenir. Elle en fera encore des cauchemars parfois, mais niera se rappeler son cauchemar lorsqu’on lui demandera. Puisqu’elle ne peut en parler dans cette conversation, je vous raconte se qui s’est réellement passé…
      ***

      La nuit était belle, même très agréable. Pour le mois d’avril, la température était plutôt anormalement chaude, mais personne ne s’en plaignait. L’on attend toujours la chaleur à cette période de l’année et lorsqu’elle arrive, même plus tôt que prévu, c’est une joie. Kim avait terminé ses devoirs et discutait avec Stacy par la fenêtre de sa chambre. Il faisait noir maintenant et l’air commençait à se rafraîchir, mais les deux fillettes ne s’en préoccupaient pas. Elles rigolaient et se confiaient des secrets qu’elles avaient réussit à savoir sur leurs camarades de classes. Elles étaient à l’âge où les garçons et les filles – surtout les filles – commencent à penser au sexe opposé. Apparemment que plusieurs avaient entendu dire que Mitch sortait avec Rebecca en cachette. Bec ne se gênait pas à le dire et Mitch le niait en retour alors que ses amis se moquaient de lui. C’était marrant pour les deux jeunes curieuses qu’elles étaient. Mais l’air frais alerta rapidement la mère de Kim qui vint ouvrir la porte de sa chambre.

      - Kim… Ça suffit pour se soir, vous discuterez demain matin en allant à l’école. Ferme cette fenêtre, tu fais entrer l’air froid et sortir l’air chaud. Ça coûte cher de payer le chauffage d’une maison. Tu le sais?

      - Oui maman… On se reparle de tout ça en allant à l’école O.K.? À demain!


      Refermant la fenêtre de sa chambre, sa mère lui dédia un sourire réconfortant et lui souhaita bonne nuit avant de refermer la porte. Kim s’installa confortablement dans son lit, sa petite boîte à musique ouverte pour s’endormir à sa douce berceuse. Elle s’imaginait déjà sur le chemin de l’école le lendemain matin, avec Stacy, à discuter et rigoler. Elle s’endormit sur cette belle pensée…

      Un horrible cri d’épouvante la sortit brusquement de son sommeil. Elle ne comprenait pas ce qui se passait. Avait-elle rêvé ce cri? La noirceur de sa chambre ne lui donna aucune confiance. Tirant sur ses couvertures pour les ramener à son visage, elle entendit à nouveau ce fameux cri. C’était la voix de sa mère.

      - ROBERT!!

      Il se passait quelque chose d’anormal. Jamais elle n’avait entendu sa mère crier après son père. Même pas dans une éventuelle dispute. S’étaient-ils déjà disputés seulement? La porte de sa chambre s’ouvrit sur Kevin, en panique. Elle voulu lui demander ce qui se passait, mais il vint rapidement vers elle afin de la faire taire. Kim pouvait entendre qu’il se passait beaucoup de mouvements au salon. Que pouvait-il bien se passer de si grave?

      - Viens Kim. On va se cacher ensemble. Je vais veiller sur toi et quand il sera partit, on sortira de la maison. Ne dis rien! Tais-toi et suis-moi en silence.

      Elle faisait confiance à son frère, mais agir ainsi l’inquiétait énormément. Elle put entendre un autre cri de sa mère avant d’entendre un violent craquement d’os. Horrifiée, elle ne put se retenir et laissa échapper un cri de peur. Son frère lui plaqua une main contre la bouche. Ils étaient tous deux juste en haut des escaliers. Une ombre passa alors dans le couloir, sortant du salon en traînant le corps de sa mère qu’il laissa durement tomber au sol. Son corps était couvert de sang. Horrifier par un tel spectacle, Kim hurla sous la main de son frère, les yeux complètement exorbités face à l’horreur qui s’offrait à elle. Kevin l’entraîna avec lui dans une autre direction pour tenter de fuir, mais l’homme qui avait attaqué ses parents les rattrapa en un instant. Il empoigna avec facilité les deux enfants et les jeta par-dessus la rampe d’escalier. Le choc au sol fut affreusement douloureux. Elle avait la cheville foulée. Le temps qu’elle reprenne son souffle, elle tourna la tête et se retrouva nez à nez avec le corps de sa défunte mère. Ses yeux étaient encore ouvert et l’on pouvait y voir toute l’horreur qu’elle avait ressentit à sa mort. Kim poussa à nouveau un cri et rampa sur le sol, en pleurant, pour tenter de rejoindre Kevin qui n’était pas très loin d’elle. Sa jambe était tordue dans un angle écœurant et il saignait abondamment de la tête. Il s’était frappé la tempe contre les crochets à manteaux près de la porte d’entrée.

      - Court Kim! Vas t’en!

      Trop paniquée pour pouvoir réagir avec logique et sa cheville dans un mouvait état, la pauvre fillette rampa à nouveau vers son frère pour s’y agripper et pleurer de terreur. L’intrus vint vers eux et dans un faisceau de lumière causé par les rayons de la lune, ils aperçurent se qu’ils avaient prit pour un simple homme. Il n’avait rien d’un homme, il était monstrueux. Son visage en entier reflétait le sadisme et la sauvagerie. Ses yeux laissaient transparaitre une lueur de folie meurtrière et sa bouche était en sang. Du sang provenant de leurs parents et qui dégoulinait sur ses vêtements et sur le sol. Il avait un sourire que Kim allait garder en mémoire pour le restant de sa vie. Un sourire sadique où l’on pouvait voir apparaître deux canines proéminentes et dangereusement terrifiantes. Bien que son frère se soit montré fort depuis le début, il ne put retenir un cri d’horreur à son tour en même temps que sa sœur alors qu’il s’avançait pour les attraper. Mais leur père, qui n’était pas encore mort mais gravement blessé, s’était hissé sur ses jambes, le tisonnier brûlant en main, près à défendre ses enfants au péril de sa propre vie. Il le planta férocement dans les côtes du vampire, lui échappant un cri de colère. Lui retirant l’arme des mains et de son propre corps, il envoya le père au sol. Il avait maintenant une folle envie de jouer avec ses victimes. Il planta l’arme dans l’abdomen du pauvre père héroïque et tira un coup sec afin de l’éventrer. Kevin protégea sa sœur qui hurlait d’horreur, afin de lui épargner un tel spectacle, mais le bruit était très explicite. Son père venait de mourir à son tour. Reportant un regard sur les enfants, sourire aux lèvres, il s’adressa à eux. Une voix que Kim n’oublierait pas non plus.

      - On va jouer les enfants…

      Il agrippa le bras de Kevin qui tentait le l’empêcher de prendre sa sœur et le jeta sur le canapé déplacé par la précédente bagarre. Il attrapa Kim par la suite, qui tentait d’ouvrir la porte lui permettant d’accéder à l’extérieur et peut-être même à sa liberté, la fin de se cauchemar. Il l’amena au salon, malgré ses protestations et l’attacha à une chaise. Elle n’avait pas les bras attachés, mais elle ne pouvait pas défaire la ceinture qui était attaché à la chaise et qui la retenait. Se lever était même impensable vu l’état de sa cheville. Elle était prise au piège. Kevin se jeta sur le monstre, n’utilisant que sa jambe intacte, mais eut rapidement le bras cassé. Hurlant de douleur, il retomba sur le canapé. Le vampire avait toujours le tisonnier en main. Il approcha du foyer où un faible feu crépitait encore. Une fois le fer rougit, il s’approcha de Kevin et lui donna le choix entre lui et sa sœur. Le jeune adolescent ne savait pas quoi décider. Il se fit alors brûler le côté de la gorge, hurlant de douleur. Kim était totalement sous le choc et ne cessait de hurler et pleurer encore et encore. Kevin était aussi sous le choc de subir tant d’horreurs. Les deux pauvres enfants étaient terrorisés et désespérés.

      - Ça suffit!! ARRÊTEZ!!

      La fillette hurlait la cessation de cette torture et le meurtrier de ses parents eut tôt fait de plier à sa demande, à sa propre manière. Il planta de tisonner dans le ventre de son frère, lui arrachant un vomissement de sang. La tête de Kevin retomba sur le côté et il ferma les yeux. Elle était maintenant seule contre ce monstre. Il retourna au foyer et y plongea à nouveau le tisonnier. Elle allait être la prochaine. Lorsqu’il s’avança à nouveau vers elle, elle lui empoigna fermement le bras et tenta de toutes ses forces de le repousser. Mais il était beaucoup trop fort. Il lui planta la pointe du tisonnier dans l’avant-bras droit, brûlant sa chair. Kim hurla plus fort que jamais.

      Un fracas se fit entendre derrière elle et son bourreau s’arrêta dans sa torture. Kim entendit alors une voix d’homme. Quelqu’un venait à son secours? Elle tourna la tête du mieux qu’elle put, afin de voir ce qui se passait.

      - Selon la plupart des vampires, il parait que les gros poissons mangent les plus petits. Dans ce cas c’est l’heure pour moi de passer à table.

      Elle le vit craquer ses jointures et se jeter vers eux. Le vampire qui la tenait encore au poignet, la jeta au sol. Kim cria à nouveau de surprise et se recouvra le visage de ses bras. Fermant les yeux, elle ne voulait pas assister à plus de sadisme. Elle entendit plusieurs cris, grognements et coups avant d’obtenir le silence. Mais malgré ce fait, elle n’osa plus ouvrir les yeux, pleurant de panique. Une main tendre vint se poser sur son épaule et elle sursauta. Elle tremblait de peur maintenant. Portant son regard terrifié sur la personne qui était maintenant près d’elle, elle recula de panique en voyant son sourire. Il possédait aussi des canines.

      - Ça va, ça va! Tu n’as rien à craindre. Je ne te ferai aucun mal et l’autre ne pourra plus t’en faire non plus. Moi je m’appel Jim et toi? … Dis-moi où tu as mal.

      Kim osa un regard vers le foyer et vit que l’autre vampire était bel et bien immobilisé au sol. Regardant à nouveau son sauveur, elle put voir dans son visage qu’il était doux. Son sourire n’était pas le même. Il n’inspirait pas du tout la frayeur. Mais elle était encore en état de choc et ne pouvait parler. Son regard se porta alors à sa cheville qu’elle tenta doucement de bouger. Il posa délicatement sa main sur sa cheville et elle put sentir une douce chaleur l’envelopper. La douleur disparaissait. Il posa ensuite son doigt sur sa brûlure, ce qui lui arracha une plainte, mais rapidement la douleur partit également. Il était donc magique? Elle le voyait soudain comme une créature magnifique, un Dieu. Son regard ne pouvait plus détacher le sien. Des larmes coulaient encore sur ses joues, mais elle était maintenant captivée par cet être. Jetant à nouveau un regard vers le vampire qu’il avait mit hors d’état de nuire, il demanda à la fillette d’aller l’attendre en haut pendant qu’il terminait avec le méchant. Il ne voulait pas qu’elle voit plus d’horreurs. Sans plus attendre, Kim courut se réfugier sous ses couettes dans son lit et attendit que l’on vienne la chercher. Elle y pleura un bon moment la perte de sa famille avant qu’il ne la rejoigne.

      - Ça va aller gamine, tout va bien maintenant.

      Kim sortit alors de sous ses couvertures et se jeta à son cou pour y pleurer encore et encore… Après un moment, quand elle se fut légèrement calmée, il la décolla doucement pour lui parler face à face.

      - Écoutes, je ne peux pas te laisser toute seule ainsi, ici. Je vais aller te porter à la police où ils te trouveront un endroit. Tu as encore de la famille quelque part?

      Kim se remit à pleurer et fit non de la tête. Elle n’avait plus personne maintenant. Elle était seule au monde.

      - Bon écoutes, le temps que l’on trouve une solution… tu voudrais venir chez moi? Je n’habite pas un palace, mais… tu auras toujours un toit et puis tu ne seras pas seule.

      Kim le regarda un instant, pesant le poids de cette proposition. Il lui proposait de veiller sur elle? Elle ne pensait pas trouver un endroit plus sûr pour elle que là où allait son sauveur. Elle accepta, hochant la tête. Un sourire illumina le visage du vampire et Kim, trop fascinée par son beau visage, lui répondit timidement.


    J’en garde d’ailleurs une cicatrice. Une vieille brûlure au-dessus de mon avant-bras droit. Ça me rappel que certains vampires ne sont pas très fréquentable. Mais ce qui m’attriste le plus, - mis à part la perte de ma famille - c’est que ce soir-là, la dernière chose que j’ai dite à Stacy, c’est « à demain ». Mais je ne l’ai plus jamais revu…

    C’est également un vampire qui m’a sauvé. Un bon vampire. Enfin, un homme très gentil. J’ai eut beaucoup de chance qu’il passait par chez moi ce soir là et qu’il ait sentit ma peur et le sang. Autrement, je crois que j’aurais subit le même sort que ma famille. Il a été très gentil avec moi. Il m’a hébergé un temps et prit soin de moi. Malheureusement, tout ça s’est passé un peu avant que les vampires prennent les reines du monde alors c’est pour cette raison que je ne pouvais rien dire à Stacy et que je ne pouvais pas rester chez moi. Mais Jim ne m’a pas forcé, il m’a offert le choix et j’ai choisit. Au début, je me disais qu’il était mon super héro et que je ne serais en sécurité qu’avec lui. Je n’avais plus personne pour veiller sur moi. Même si la décision n’a pas été simple à prendre, je ne regrette pas mon choix. Jim ne restais pas à Cleveland. Raison de plus pour dire que j’avais de la chance! Il avait un appartement à Mansfield et était venu rendre visite à une connaissance qui habitait le centre ville de Cleveland. Raison de plus pour conclure que j’ai réellement eut de la chance ce soir là. Que dis-tu? Le destin? Oui. Je crois que l’on pourrait dire que c’était le destin. Tu as raison, ce n’était pas du tout un hasard qu’il soit présent pour me sauver. Autrement, je n’aurais pas cette conversation avec toi! Nous devions nous croiser! *rire*

    Après que j’ai fait mon choix de le suivre, nous avons fait mes valises et je suis partit avec lui. Il fallait bien que j’emmène quelques unes de mes affaires! Autrement, je n’aurais rien eut à me mettre. Eh puis, je dois avouer que ça m’a beaucoup aidé à ne pas craquer et à ne pas trop être perdue. Il faut dire que je n’avais jamais mit les pieds ailleurs qu’à Cleveland. Le plus loin que j’étais allée dans le temps, c’était au Cuyahoga Valley National Park pour y faire du camping sur les bords de la rivière Cuyahoga. C’est beaucoup moins loin! Au début, il ne savait pas trop comment s’y prendre avec moi. Il dormait durant la journée et moi je restais à côté de lui parce que j’avais beaucoup trop peur toute seule. Je finissais par m’endormir et j’ai rapidement suivit le même horaire que lui. Ce n’était pas très bon pour une jeune enfant, mais je m’ennuyais durant le jour. Ça m’a tout de même prit un moment pour m’adapté et à lui aussi, mais on s’entendait si bien. J’ai adoré les deux années que j’ai passé avec lui. Il était très gentil. Il est médecin. Oui, un vampire médecin. Il devait cacher sa vraie nature, alors il travaillait de nuit et je le suivais à l’hôpital. Je n’avais rien à faire. Je crois que c’est à ce moment que j’ai commencé à avoir beaucoup de compassion pour les gens. J’ai fréquenté beaucoup d’enfants atteints de maladies graves et mortelles. Je demandais toujours à Jim de les guérir, et quand il le pouvait, il cédait à mes caprices. C’est après quelques semaines qu’il m’imposa de suivre un horaire normal et qu’il m’inscrit à l’école. Je crois bien que c’est la seule chose qu’il m’ait imposé. Malgré ça, je passais tout de même mes nuits à l’hôpital. Je n’aimais pas rester seule, sans lui à la maison et je ne voulais pas non plus d’une babysitteur! Mais je dormais! Oui, oui. J’avais un petit lit de camp dans son bureau et je dormais là. Parfois je dormais dans la chambre d’un des enfants malades.

    Je n’avais pas de soucis à l’école, jusqu’à ce que les vampires se mettent à jour. Là, mes camarades de classe ont comprit que je vivais avec l’un d’eux. Disons que les gens ne voyaient pas très bien les vampires au début, vu comment ils ont prit le pouvoir. Les gens n’avaient qu’une mauvaise image d’eux. Moi je savais qu’il y avait du bon en eux. Mais je n’arrivais pas à me faire entendre. J’ai été rejetée, on m’a insulté, méprisé et parfois les professeurs s’y mettaient. Plus sournoisement eux. Je ne le disais pas à Jim, mais il a finit par s’en rendre compte. Il a prit la décision que c’était mieux pour moi d’aller vivre dans une famille adoptive humaine. Il disait que c’était pour mon bien. Il avait peut-être raison. Une vie normale, c’est ce qu’il me fallait, mais ça m’a brisé le cœur de devoir le laisser. J’étais son petit cœur! Il m’appelait toujours ainsi : « Mon p’tit cœur ». C’est lui qui m’a offert ce pendentif. Celui que je porte. Ah oui, pardons. J’oubliais que tu ne voyais pas. Pour moi tu es normal! *rire* C’est un cœur. Il est en verre travaillé. Il est rouge avec des spirales décoratives plus foncées imprégnées à l’intérieur. Juste à sa base, il y a une partie décorative en argent. D’autres spirales, mais ça donne l’effet qu’il est soutenu. Je le garde toujours sur moi. J’y tiens beaucoup.

    Ma famille d’accueil était vraiment très gentille. Mais j’ai dut déménager encore, parce qu’elle ne restait pas à Mansfield. Ça m’a fait beaucoup de peine, puisque je ne pouvais plus du tout voir Jim. Les Jacksons étaient vraiment des gens très bien. Ils ne m’ont jamais forcé à les appeler maman et papa et ils n’avaient aucunes idées dégradantes pour les vampires. Ce qui était un bon point pour moi qui pensait ainsi. Il a bien choisit ma famille d’accueil. Je m’y sentais très bien. Amanda m’a apprit à cuisiner et j’adorais passer des après-midi entier à faire des gâteaux et des sandwichs pour la semaine à venir avec elle. J’ai été plutôt choyée. Ils respectaient entièrement mon intimité et mes propres choix. Ils me guidaient parfois quand j’en avais besoin, mais en général, ils me laissaient me débrouiller par moi-même. Henry était marrant. Il travaillait dans une usine de fabrication de jouets et lorsqu’ils avaient une commande de farces et attrapes, il revenait à la maison avec l’article et le testait avec nous. C’était un bon vivant. Ils ne pouvaient pas avoir d’enfants, alors ils accueillaient des orphelins. Ils en avaient eut déjà trois avant moi et je crois qu’aujourd’hui ils en ont deux. Des jumeaux si je ne me trompe pas. Enfin, je dois avouer que ça fait maintenant six mois que je n’ai pas de leurs nouvelles. Un coup de téléphone une fois de temps en temps, mais ils sont rares. Je devrais aller leur rendre visite prochainement. Pour Noël? Ce serait une bonne idée, mais je suis la dernière entrée au Honey, avec Becky et je souhaite qu’elle passe le temps des fêtes avec sa famille. Je suis donc assignée à cette journée. Mais ça me va. Après tout, je peux comprendre les gens qui sont seuls à Noël!

    Je me suis fait beaucoup d’amis à New Heaven. Mon premier petit copain aussi. Il était vraiment mignon. Karl. On nous appelait le couple K2. C’était rigollot. J’ai vécu beaucoup de belles choses avec Karl. Nous avons été en couple pendant quatre ans. Je me rappel, à notre premier anniversaire, il m’avait emmené au carnaval et il avait insisté pour qu’on fasse ensemble le tunnel de l’amour. Il était du genre romantique. Plus tôt dans la semaine, la chaîne de mon pendentif s’était cassée et j’avais pleuré durant une bonne heure avant de pouvoir m’arrêter. Je l’avais laissé dans ma poche, avec l’intention de le réparer ou de lui trouver une autre chaîne, mais je ne l’avais pas retrouvé. J’étais vraiment affecté et Karl savait qu’il me tenait beaucoup à cœur. Il savait que ça me venait de Jim et qu’il était comme mon grand frère. Quoi qu’il en soit, nous étions dans le tunnel, il me tenait dans ses bras, et quand nous sommes passé dans la noirceur, j’ai sentit quelque chose se poser sur ma gorge. Je connaissais ce contact et quand la lumière est revenue, j’ai aperçu mon pendentif. C’est lui qui me l’avait prit dans l’intention de me le réparer. Il était vraiment très gentil mon Karl. Non, non! Nous ne nous sommes pas laissé dans un mauvais terme. Bien au contraire. Il souhaitait faire des études de droit pour devenir avocat, comme mes parents. Il voulait aller dans la meilleure Université et elle se trouvait à Cleveland. Il voulait que je le suive, mais je ne voulais pas retourner là-bas. Trop lourd de souvenirs. Il a voulu changer de voie, pour pouvoir rester avec moi, mais je lui ai dit que c’était important qu’il accomplisse son rêve. On s’écrit de temps en temps pour se donner des nouvelles. Il s’est fait une nouvelle copine, Estelle, je crois. Je suis contente pour lui, il est heureux.

    Moi, à l’Université? Non, pas encore pour moi. *rire* Pour l’instant, j’économise de l’argent pour un voyage et ensuite, nous verrons bien pour les études. Je ne dis pas que je n’irai jamais. Un jour. Mais c’est très cher les études pour devenir médecin. Oui, j’aimerais suivre les traces de Jim. *rire* Je crois surtout que c’est tous mes séjours à l’hôpital qui m’ont donnés cette envie de vouloir être médecin pour pouvoir aider et soigner les malades. C’est sûr, je n’ai pas le pouvoir de guérir comme Jim. Mais je peux faire de mon mieux! Enfin, Becky souhaiterait le devenir aussi. Mais comme moi, elle veut faire un voyage avant de s’y lancer. Ça demande énormément de temps et d’investissement d’être au service de la santé public. Nous voulons simplement profiter de la vie un peu avant, voir le monde. Oui, Beck’ vient de New Heaven, comme moi. C’est ma meilleure amie. Oui, nous avons prit toutes les deux la route pour Chicago après le Lycée (High School). Nous avions amassé de l’argent pour ça durant la douzième, pour ce déménagement. Elle travaillait dans une garderie et moi comme secrétaire chez un vétérinaire. Je faisais un peu d'assistance aussi comme le vétérinaire savait mes ambitions. Nous avons aussi travaillé au petit casse-croûte du coin durant l'été en plus de nos emplois respectifs. Les gens nous aimaient bien et comme ils savaient que nous voulions partir pour Chicago, ils nous laissaient de bons pourboires.

    Les Jacksons ont mieux acceptés la nouvelle de notre départ que les parents de Becky. Ils s’inquiétaient pour elle et n’aimaient pas trop voir leur fille partir aussi loin. Ils n’étaient pas prêt à son départ je crois. Ils l’appellent pratiquement tous les jours. Sa mère du moins. On a souvent des messages d’elle sur le répondeur. Elle a du mal à saisir que Beck’ travail le soir. *rire* On partage un appartement, oui. C’était plus simple comme ça, avec nos moyens et ça nous rassure en même temps. C’est une grande ville Chicago! Il y a plus de vampires ici que par chez nous et Beck’ n’est pas aussi rassurée que moi face à eux. Moi en retour, ce sont plus les voleurs et les voyous qui m’inquiètes! *rire* Enfin, on a eut beaucoup de chance de trouver un emploi au même endroit encore une fois et encore plus sur le même horaire! Oui, c’est elle là-bas en shirt jeans, botte noires hautes et débardeur noir moulant. Ah oui, tu ne vois pas, pardons. J’oublie. Elle a plus le look que nous veut le patron. C’est certain! Mais je rapporte autant de pourboire et autant de succès avec ma joie de vivre et mon beau sourire! Oh! Mais je parle, je parle et je ne t’ai pas demandé ce que tu voulais boire! Allez, c’est moi qui invite! Je te paie un verre. Tu es si patient à m’écouter comme ça sans rien dire et attendre. Qu’est-ce que je te serre? Un double Wisky? Dis donc, j’étais si ennuyeuse? *rire* Alors c’est partie pour un double Wisky! Ton nom déjà?




Dernière édition par Kimberley Groover le Ven 12 Nov - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kimberley Groover
Serveuse au "The Honey"
Kimberley Groover

Messages : 107
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 31

Votre Personnage
Age du personnage: 21 ans

MessageSujet: Re: Kimberley Groover [Humaine - Validée] Mar 13 Avr - 16:13

Voilà j'ai terminé! ^-^

(enfin!)
Revenir en haut Aller en bas
Ivan Nikolaï
Maire de Chicago
Ivan Nikolaï

Messages : 1503
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 35

MessageSujet: Re: Kimberley Groover [Humaine - Validée] Mar 13 Avr - 16:39

YYEAHHH LA FIINN !!! Non non ça veut pas dire "purée ça y est elle a fini" mais plutôt que je suis ravi d'avoir pu tout lire et d'apprécier la fin de ton histoire. Et comme je te l'ai déjà dis : J'ADORE !!! Ca valait la peine d'attendre quoi ^^ J'ai sincèrement dévoré ton histoire et j'ai été très touché par la partie massacre à domicile.

Je vais donc pouvoir te valider. Comme tout le reste est déjà fais, Je t'invite simplement à :
- Faire ta demande de logement.

Je vais t'attribuer ton rang d'ici peu. Si tu as la moindre question tu sais où me trouver ^^
Bon Jeu et amuses toi bien.

_________________


¤ Dis moi Invité, oserais-tu semer le trouble dans ma ville ? ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://chicago.vampire-legend.com
Kimberley Groover
Serveuse au "The Honey"
Kimberley Groover

Messages : 107
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 31

Votre Personnage
Age du personnage: 21 ans

MessageSujet: Re: Kimberley Groover [Humaine - Validée] Mar 13 Avr - 16:44

Hiiii merci ^-^

J'avais peur que mon histoire se retrouve ennuyante et que je saoule les gens à faire la bavarde. Mais j'avais envi de me lancer un défi en écrivant ainsi et je suis contente d'avoir réussit ^-^

Bien sûr que je vais faire ma demande de logement! Mais pour l'instant, je m'occupe de mes deux PVs ^-^

Ça ne tardera pas c'est deux-là XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


MessageSujet: Re: Kimberley Groover [Humaine - Validée] Mar 13 Avr - 17:07

Bienvenue parmi nous jeune fille ^^
Revenir en haut Aller en bas
Kimberley Groover
Serveuse au "The Honey"
Kimberley Groover

Messages : 107
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 31

Votre Personnage
Age du personnage: 21 ans

MessageSujet: Re: Kimberley Groover [Humaine - Validée] Mar 13 Avr - 17:15

Merci beaucoup Amanda ^-^

Tiens! Vous portez exactement le même prénom que ma mère adoptive ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Katelyn Connoghan
Propriété d'Ivan Nikolaï
Katelyn Connoghan

Messages : 740
Date d'inscription : 29/10/2009

MessageSujet: Re: Kimberley Groover [Humaine - Validée] Mar 13 Avr - 17:34

Quelle fiche ! bienvenue à toi ! Smile

_________________




~~ La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée ~~
(Platon)
Revenir en haut Aller en bas
Kimberley Groover
Serveuse au "The Honey"
Kimberley Groover

Messages : 107
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 31

Votre Personnage
Age du personnage: 21 ans

MessageSujet: Re: Kimberley Groover [Humaine - Validée] Mar 13 Avr - 17:36

Merci beaucoup ^-^

J'y ai bossé dur! Même que le cartier de son enfance que je décris... bah il existe! Je l,ai cherché sur google map et la maison aussi XD

Trop impliqué? Non!

-->[]
Revenir en haut Aller en bas
Arseline de Clervaux
Espionne du Maire
Arseline de Clervaux

Messages : 280
Date d'inscription : 21/01/2010

Votre Personnage
Age du personnage: 232 ans

MessageSujet: Re: Kimberley Groover [Humaine - Validée] Mar 13 Avr - 18:07

Bienvenuuuue!!!

Comment vous faites d'aussi belles mises en pages? J'y capte rien moi à tous ces codes mais c'est trop chouli et ça m'a donné envie de lire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Kimberley Groover
Serveuse au "The Honey"
Kimberley Groover

Messages : 107
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 31

Votre Personnage
Age du personnage: 21 ans

MessageSujet: Re: Kimberley Groover [Humaine - Validée] Mar 13 Avr - 18:23

Oh merci c'est gentil ^-^
Mais je dois avouer que Maï' m'a beaucoup aider à connaitre des codes. Pour le reste, j'ai apprit une partie à l'école en infographie. Mais autrement, je crois être au même niveau que tout le monde ^^'

Merci beaucoup pour le commentaire ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Grigori Karn
Directeur de l'Université
Grigori Karn

Messages : 136
Date d'inscription : 26/03/2010
Age : 31

Votre Personnage
Age du personnage: 728 (réel) 28 (physique)

MessageSujet: Re: Kimberley Groover [Humaine - Validée] Mer 14 Avr - 3:22

Bienvenue à toi future victime
(j'en profite ici on a pas le même rapport qu'à la maison fwahahahahaha)
Revenir en haut Aller en bas
Kimberley Groover
Serveuse au "The Honey"
Kimberley Groover

Messages : 107
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 31

Votre Personnage
Age du personnage: 21 ans

MessageSujet: Re: Kimberley Groover [Humaine - Validée] Mer 14 Avr - 10:35

Attends de voir dans le lit ce soir toi... on verra qui est la victime des deux Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Maïlha Walker
Arrogante Voleuse
Maïlha Walker

Messages : 95
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 27

Votre Personnage
Age du personnage: 20 ans.

MessageSujet: Re: Kimberley Groover [Humaine - Validée] Mer 14 Avr - 19:42

Oh non pitié, recommencez pas comme sur Exil Mdr!
Y a des oreilles (euh disons des yeux) chastes, ici! ... Eh! Comment ça?
C'est faux, je ne parles pas de moi! è.é


Hé hé, les acrro' du CSS & HTML commencent en force, j'adore ce que tu as
fait comme mise en page pour ta présentation, ça rend super bien, et l'idée de mettre
la partie où c'est narré différemment dans un cadre le fait vraiment aussi, j'ai beaucoup aimé! ^^

Je te souhaites de bien t'amuser même si je ne doutes pas que ce sera le cas!
Ça promet de te voir jouer un personnage pareil, ça va drôlement te changer de tes
habitudes! =D

Bienvenue sur le forum, te daisukii!
Revenir en haut Aller en bas
http://enferparadisiaque.keuf.net
Kimberley Groover
Serveuse au "The Honey"
Kimberley Groover

Messages : 107
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 31

Votre Personnage
Age du personnage: 21 ans

MessageSujet: Re: Kimberley Groover [Humaine - Validée] Jeu 15 Avr - 19:57

PTDR! Attend tu nous donnes une mauvaise réputation de pervers total! XD

Merci Choupine! ^-^

Mô daisuki
Revenir en haut Aller en bas
Maïlha Walker
Arrogante Voleuse
Maïlha Walker

Messages : 95
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 27

Votre Personnage
Age du personnage: 20 ans.

MessageSujet: Re: Kimberley Groover [Humaine - Validée] Ven 16 Avr - 3:24

Même pas vrai, t'as fait ça comme une grande dans le poste précédant le mien Mdr!

Non c'est pas vrai, je Flood paaaaas!
{Si vous me cherchez, je suis déjà dehors}
Revenir en haut Aller en bas
http://enferparadisiaque.keuf.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kimberley Groover [Humaine - Validée]

Revenir en haut Aller en bas

Kimberley Groover [Humaine - Validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chicago :: Prologue :: 
Vos Personnages & Les Fiches de présentation
 :: Les fiches Validées :: Les Humain(e)s
-